La saga du LIT
07H48 - dimanche 1 novembre 2020

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Il peut paraître curieux de consacrer une rubrique au lit à la une d’Opinion Internationale. Ce sera même une véritable saga ! Un tour du monde. Et un premier geste annonçant de plus en plus de sujets « Art de vivre », en plus de nos éditos et de nos articles « news et politique ». Histoire d’éclairer les enjeux de valeurs et d’avenir au plus près de la vie et du quotidien de nos concitoyens.

Le lit donc ! Existe-t-il beaucoup d’autres objets avec lesquels nous entretenons une relation si intime et si durable, parfois même à vie ? Même si, santé et confort obligent, il faut régulièrement renouveler sa literie.

Le lit, on y passe entre un quart et un tiers de sa vie, principalement à dormir, mais aussi à se prélasser, à faire la grasse matinée, à méditer, à lire, à regarder la télé, et à assurer la pérennité de l’espèce humaine…

Qui dort dîne, dit un vieux dicton. Dormir, bien dormir est en effet une source d’énergie et de bien-être fondamental. Mal dormir, c’est mal vivre, à commencer par le réveil, véritable souffrance physique ou morale, après une nuit pénible. Le lit, c’est donc la santé.

Et plus encore, c’est le rêve et parfois le cauchemar, c’est la poésie et l’aventure, c’est l’histoire, grande ou petite. Combien de mauvaises décisions politiques ont été prises à la suite d’une mauvaise nuit ? Peut-être que des guerres auraient étés évitées si celui qui l’a déclenchée à tort ne s’était pas levé d’un mauvais pied ? La petite histoire (à moins que ce soit, finalement la grande), cela peut être le « Bed-in for Peace » de John Lennon et Yoko Ono dans un hôtel Hilton, à Amsterdam et à Montréal, au printemps 1969, pour protester contre la guerre du Vietnam. Cela peut aussi être Louis XIV, dont le coucher (et le lever) fut une cérémonie publique très ritualisée. Et au-delà, le lit des Grands et des puissants, César, la Reine d’Angleterre, le Général de Gaulle. Et Napoléon bien entendu dont Michel Scarbonchi nous dévoile le lit de camp.

Et Emmanuel Macron, au fait, il dort comment ?

De la poésie et de l’aventure, avons-nous dit : le lit qui voyage (ou nous qui voyageons avec lui, sur lui, dans lui) : de la couchette SNCF qui rappelle tant de souvenirs de jeunesse, à la luxueuse première classe des vols long-courriers, en passant par les trains prestigieux. La magie de l’Orient-Express au lever du jour… On en frissonne déjà. Si cela ne suffit pas, on pourrait aller jusqu’à la capsule et à la navette spatiales (on se sent comment, avec 12 G de poussée ?) et la station orbitale (on dort comment, en apesanteur ?)…

Revenons sur terre à notre bon lit.

Le lit, c’est aussi de la technique, de la recherche même, pour que notre cocon soit douillet, confortable et réparateur. « Dis-moi comment tu dors et je te dirais qui tu es » ! Mousse ou ressorts, pour commencer ? Un vieux débat, comme Mac ou PC. Nous y revenons dans la chronique « Tendances Lit » de Raymond Taube…

Le lit, un art de vivre. Notamment à la française avec un Pierre Elmalek, fondateur de Maison de la Literie, et qui est en train de conquérir le monde, en passant notamment par la Chine ! Chapeau l’artiste !

Le lit, les Français en sont friands, comme les Américains, les Chinois, les Japonais (et leurs célèbres futons) et tous les êtres de la planète. Comme nous le confie Pierre Elmalek : « il y a peut-être une différence. Les Allemands renouvellent leur literie tous les huit ans, les Français seulement tous les 14 ans. » Avec le Covid, les confinements à répétition, une chose est sûre : les gens se replient sur eux-mêmes, dans leur cocon familial. Bref, nous passons plus de temps dans notre lit… Et sur notre lit pendant les heures de télétravail. De quoi booster ce marché de renouvellement qu’est la literie.

Le lit, c’est aussi du design, des formes excentriques (en cœur, et pas seulement), des matériaux inattendus (le water bed, on y dort comment ?). On l’expose ou on le cache, dans un canapé, bien sûr, mais aussi dans un mur. Il devient élément d’architecture intérieure.

L’homme préhistorique et un Vincent Pesquet qui taquine les étoiles ont en commun le soin qu’ils accordent à leur couche. Le lit est au cœur de la vie, parfois pour la sauver. L’actualité a hélas braqué les projecteurs sur les lits de réanimation. Pas un jour sans qu’on y fasse référence depuis la crise du Covid. Mais c’est quoi, exactement, un lit de réanimation ?

Dans notre saga du lit, nous pourrons revenir aussi aux premiers instants de notre vie, dont nous ne conservons aucun souvenir, redevenir bébé, retourner dans ce minuscule lit, presque de poupée, voire dans une couveuse, lit « d’animation » à la vie.

Au cours de ces épisodes dominicaux, nous vous entraînerons dans une valse nocturne pour vous murmurer, au creux de l’oreille, la formidable saga du lit, notre meilleur ami qui nous tend ses bras et ses draps à l’issue d’une riche et harassante journée.

Nous sommes dimanche. Réveil matinal, grasse et douce matinée dans notre lit. Bienvenue dans la saga du lit.

Michel Taube

La sieste d’Hugo

La sieste, oui, mais quelle sieste ?

La sixième heure

Le sommier-coffre, un gain de place pour tous !

Solution ultime pour les petites chambres et les petites...

Comment se lever du bon pied ?

Se lever tôt peut vite devenir un parcours du combattant....

Les secrets de la Maison de la Literie : 40 ans de succès à la française

Depuis 1975, la Maison de la Literie a su se hisser...

À quoi le lit du futur ressemblera-t-il ?

Burton and Cross, ou les nouvelles technologies des matelas

Le sommier-coffre, un gain de place pour tous !

De la chambre à la politique : le duc d’Orléans fait le grand écart

Qui aurait crû que le lit pouvait refléter notre...

Faut-il vraiment faire son lit ?

Selon certains spécialistes, il n'est pas bon de faire...

Fake news : la mort de Léonard de Vinci

Un lit de génie

Tout à Amboise rappelle le génial Léonard de Vinci...

Depuis quand dort-on à deux ?

Le lit et l’enfant : des bienfaits du cododo (sauf en France ?)

Le sommeil dans le monde : le hamac mexicain

Parmi les préjugés que les Occidentaux ont sur des...

Confidence pour confidence

Mata Hari, l’espionne fatale

Saga du lit : confessions sur l’oreiller. Mata Hari aurait-elle fait parler James Bond ?

Dormir comme des Inuits

Fais dodo, Colas mon p’tit frère… Éternelles berceuses (en 4K – Dolby 5.1)

Le changement d’heure perturbe-t-il votre sommeil ?

Manque de concentration, irritabilité, appétit perturbé...

Changement d’heure à la sauce européenne

Quand le Lit prend vie

Lit médicalisé : Innover sans cesse pour le confort du patient

Triclinium et lit de table : ils sont fous, ces Romains !

Le lit à deux places

Le dessous des couettes

Trouver le sommeil : cela n’a pas de prix, mais...

28 au lit ou les Dormeurs de Sophie Calle

Les têtes de lit

King Size Bed

La Comtesse de Ségur : sociologie de la chambre d’enfant

Les pieds de lit : entre esthétique et commodité

Qu'il s'agisse de prendre son pied ou de choisir celui...

« Insomnie » by Marginal Ray

Une oeuvre musicale inspirée par la Saga du Lit

Ces lits qui nous font marrer

Déterminé à demeurer les deux pieds dans le même...

Le lit électrique

Literie, les tendances de la rentrée 2.

Literie, les tendances de la rentrée : 1. La location avec option d’achat

Le lit de reines en impératrice

Heredia célèbre le lit

Poète cubain, José-Maria de Heredia incarne à merveille...

Quand Napoléon faisait du glamping

Le lit de la rentrée

Belmondo, le lit et nous

Le matelas des temps modernes

Le lit selon Pierre Perret

Hôtel, location… que valent les lits de vacances ?

Pour le client, c’est l’aventure !

L’origine du matelas ou petite histoire du lit

Le lit au cinéma, partie 2 : Sensualité sous les draps

Le Lit dans la littérature : Guy de MAUPASSANT

Mick Jagger : un immense expert… du lit !

Les couturiers du lit. Reportage photos

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

La Chambre double de Baudelaire. Chronique littéraire du lit, partie 2

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur