La saga du LIT
07H46 - dimanche 1 novembre 2020

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

Matelas en mousse ou à ressorts enchâssés ? C’est un peu comme Mac ou PC, Android ou IOS, Beatles ou Stones, fromage ou dessert, café ou thé, Coca ou Pepsi…

« Ou » quand ce n’est pas « contre » ! De quoi provoquer un clash conjugal au moment de l’achat du support des futures nuits torrides et réparatrices. Pour Alain Afflelou, qui s’est confié à Opinion Internationale, la cause est entendue… et depuis longtemps : ce sont les lits en mousse, plus doux, plus douillets.

Mais ce choix relève-t-il de la posture, si l’on peut dire, ou du choix raisonné ? Pour la paix des ménages ou pour échapper au tourment d’un choix cornélien, on peut aussi ne pas choisir : ce sera fromage ET dessert ! Il existe en effet des matelas mixtes combinant les avantages, ou plus exactement les caractéristiques des deux technologies, ce qui ne les rend pas nécessairement meilleurs que leurs homologues monogames (si l’on peut encore dire !). En mousse, à ressorts, ou hybrides, un matelas peut être ferme ou moelleux, ou entre les deux. Le tout est de bien choisir, car l’on passe entre un quart et un tiers de sa vie au lit. Après tout, ce qui importe est d’avoir un bon matelas, quelle que soit sa technologie.

La grande tradition est plutôt celle du ressort, qui depuis 1871, amortit nos rêves. Un siècle et demi de savoir-faire a conduit à une perfection dont le prix peut dépasser 15.000 € (pour deux places, tout de même !) voire monter à plus de 50.000 €. Pour ces prix, vous aurez droit à des ressorts ensachés à la main et aux matières les plus nobles. Le rêve absolu, avant même de s’endormir. 

Quant à la mousse, mais aussi le latex, sa seule évocation met en ébullition les sens de quelques audacieux. Il peut être naturel ou synthétique, et a un petit côté high tech. On parle de mémoire de forme, comme dans les chaussures de ski, d’indépendance du couchage, ce qu’offrent certes aussi les meilleurs matelas à ressorts (Madame ne sera pas dérangée quand Monsieur se tournera et se retournera. Par contre, quand il ronflera…). 

La structure alvéolaire de la mousse, c’est aussi ce que l’on retrouve là où l’amorti est essentiel, comme dans les semelles de chaussure de running (les articulations n’apprécient guère les chocs), les tatamis de judo ou les casques de moto de dernière génération, ainsi que d’autres matériaux composites. Mais comme un matelas est un chouïa plus épais qu’une semelle de chaussure, les ressorts peuvent aussi assurer un parfait amorti tout en restant la référence en termes de rebondi. Là est peut-être la plus grande différence que les deux structures peuvent offrir, surtout dans leurs variantes les plus extrêmes : rebondi pour les ressorts, mémoire de forme pour la mousse. Mais tout cela avec la modération garantissant le meilleur confort : ni planche de bois, ni matelas qui se plie en deux !

Peut-être qu’un jour ne subsisteront que les matelas en mousse ou en latex synthétique (mais en fibre bio !), sortis d’un moule ou d’imprimés en 3D, et permettant de faire du trampoline sans que sa moitié ne soit perturbée dans son étreinte avec Morphée.

Mais l’heure est encore, fort heureusement, à celle du choix. Certains vantent la « respirabilité » des matelas à ressorts (ça fait aussi high tech), d’autres ne peuvent rêver qu’en structure alvéolaire épousant leurs formes avantageuses. Il n’est pas inutile de consulter la fiche technique d’un matelas qu’on envisage d’acquérir et de recueillir les explications et conseils d’un spécialiste. 

Mais comme pour les grands vins, rien ne vaut une dégustation. Prenez le temps d’essayer, et autant que possible, assurez-vous que le vendeur vous accorde un droit à l’erreur. Ce serait trop dommage de se tromper sur un tiers de sa vie !

Raymond Taube

La sieste d’Hugo

La sieste, oui, mais quelle sieste ?

La sixième heure

Le sommier-coffre, un gain de place pour tous !

Solution ultime pour les petites chambres et les petites...

Comment se lever du bon pied ?

Se lever tôt peut vite devenir un parcours du combattant....

Les secrets de la Maison de la Literie : 40 ans de succès à la française

Depuis 1975, la Maison de la Literie a su se hisser...

À quoi le lit du futur ressemblera-t-il ?

Burton and Cross, ou les nouvelles technologies des matelas

Le sommier-coffre, un gain de place pour tous !

De la chambre à la politique : le duc d’Orléans fait le grand écart

Qui aurait crû que le lit pouvait refléter notre...

Faut-il vraiment faire son lit ?

Selon certains spécialistes, il n'est pas bon de faire...

Fake news : la mort de Léonard de Vinci

Un lit de génie

Tout à Amboise rappelle le génial Léonard de Vinci...

Depuis quand dort-on à deux ?

Le lit et l’enfant : des bienfaits du cododo (sauf en France ?)

Le sommeil dans le monde : le hamac mexicain

Parmi les préjugés que les Occidentaux ont sur des...

Confidence pour confidence

Mata Hari, l’espionne fatale

Saga du lit : confessions sur l’oreiller. Mata Hari aurait-elle fait parler James Bond ?

Dormir comme des Inuits

Fais dodo, Colas mon p’tit frère… Éternelles berceuses (en 4K – Dolby 5.1)

Le changement d’heure perturbe-t-il votre sommeil ?

Manque de concentration, irritabilité, appétit perturbé...

Changement d’heure à la sauce européenne

Quand le Lit prend vie

Lit médicalisé : Innover sans cesse pour le confort du patient

Triclinium et lit de table : ils sont fous, ces Romains !

Le lit à deux places

Le dessous des couettes

Trouver le sommeil : cela n’a pas de prix, mais...

28 au lit ou les Dormeurs de Sophie Calle

Les têtes de lit

King Size Bed

La Comtesse de Ségur : sociologie de la chambre d’enfant

Les pieds de lit : entre esthétique et commodité

Qu'il s'agisse de prendre son pied ou de choisir celui...

« Insomnie » by Marginal Ray

Une oeuvre musicale inspirée par la Saga du Lit

Ces lits qui nous font marrer

Déterminé à demeurer les deux pieds dans le même...

Le lit électrique

Literie, les tendances de la rentrée 2.

Literie, les tendances de la rentrée : 1. La location avec option d’achat

Le lit de reines en impératrice

Heredia célèbre le lit

Poète cubain, José-Maria de Heredia incarne à merveille...

Quand Napoléon faisait du glamping

Le lit de la rentrée

Belmondo, le lit et nous

Le matelas des temps modernes

Le lit selon Pierre Perret

Hôtel, location… que valent les lits de vacances ?

Pour le client, c’est l’aventure !

L’origine du matelas ou petite histoire du lit

Le lit au cinéma, partie 2 : Sensualité sous les draps

Le Lit dans la littérature : Guy de MAUPASSANT

Mick Jagger : un immense expert… du lit !

Les couturiers du lit. Reportage photos

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

La Chambre double de Baudelaire. Chronique littéraire du lit, partie 2

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur