La saga du LIT
07H46 - dimanche 1 novembre 2020

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

Matelas en mousse ou à ressorts enchâssés ? C’est un peu comme Mac ou PC, Android ou IOS, Beatles ou Stones, fromage ou dessert, café ou thé, Coca ou Pepsi…

« Ou » quand ce n’est pas « contre » ! De quoi provoquer un clash conjugal au moment de l’achat du support des futures nuits torrides et réparatrices. Pour Alain Afflelou, qui s’est confié à Opinion Internationale, la cause est entendue… et depuis longtemps : ce sont les lits en mousse, plus doux, plus douillets.

Mais ce choix relève-t-il de la posture, si l’on peut dire, ou du choix raisonné ? Pour la paix des ménages ou pour échapper au tourment d’un choix cornélien, on peut aussi ne pas choisir : ce sera fromage ET dessert ! Il existe en effet des matelas mixtes combinant les avantages, ou plus exactement les caractéristiques des deux technologies, ce qui ne les rend pas nécessairement meilleurs que leurs homologues monogames (si l’on peut encore dire !). En mousse, à ressorts, ou hybrides, un matelas peut être ferme ou moelleux, ou entre les deux. Le tout est de bien choisir, car l’on passe entre un quart et un tiers de sa vie au lit. Après tout, ce qui importe est d’avoir un bon matelas, quelle que soit sa technologie.

La grande tradition est plutôt celle du ressort, qui depuis 1871, amortit nos rêves. Un siècle et demi de savoir-faire a conduit à une perfection dont le prix peut dépasser 15.000 € (pour deux places, tout de même !) voire monter à plus de 50.000 €. Pour ces prix, vous aurez droit à des ressorts ensachés à la main et aux matières les plus nobles. Le rêve absolu, avant même de s’endormir. 

Quant à la mousse, mais aussi le latex, sa seule évocation met en ébullition les sens de quelques audacieux. Il peut être naturel ou synthétique, et a un petit côté high tech. On parle de mémoire de forme, comme dans les chaussures de ski, d’indépendance du couchage, ce qu’offrent certes aussi les meilleurs matelas à ressorts (Madame ne sera pas dérangée quand Monsieur se tournera et se retournera. Par contre, quand il ronflera…). 

La structure alvéolaire de la mousse, c’est aussi ce que l’on retrouve là où l’amorti est essentiel, comme dans les semelles de chaussure de running (les articulations n’apprécient guère les chocs), les tatamis de judo ou les casques de moto de dernière génération, ainsi que d’autres matériaux composites. Mais comme un matelas est un chouïa plus épais qu’une semelle de chaussure, les ressorts peuvent aussi assurer un parfait amorti tout en restant la référence en termes de rebondi. Là est peut-être la plus grande différence que les deux structures peuvent offrir, surtout dans leurs variantes les plus extrêmes : rebondi pour les ressorts, mémoire de forme pour la mousse. Mais tout cela avec la modération garantissant le meilleur confort : ni planche de bois, ni matelas qui se plie en deux !

Peut-être qu’un jour ne subsisteront que les matelas en mousse ou en latex synthétique (mais en fibre bio !), sortis d’un moule ou d’imprimés en 3D, et permettant de faire du trampoline sans que sa moitié ne soit perturbée dans son étreinte avec Morphée.

Mais l’heure est encore, fort heureusement, à celle du choix. Certains vantent la « respirabilité » des matelas à ressorts (ça fait aussi high tech), d’autres ne peuvent rêver qu’en structure alvéolaire épousant leurs formes avantageuses. Il n’est pas inutile de consulter la fiche technique d’un matelas qu’on envisage d’acquérir et de recueillir les explications et conseils d’un spécialiste. 

Mais comme pour les grands vins, rien ne vaut une dégustation. Prenez le temps d’essayer, et autant que possible, assurez-vous que le vendeur vous accorde un droit à l’erreur. Ce serait trop dommage de se tromper sur un tiers de sa vie !

Raymond Taube

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er