La saga du LIT
16H38 - samedi 13 février 2021

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Je n’oserais jamais traiter par-dessus la jambe un sujet d’une telle importance, et me laisser aller à des supputations – excusez s’il vous plaît mon écart de langage. Me pliant donc docilement aux méthodes scientifiques et leur loi des grands nombres, j’ai posé à brûle-pourpoint cette question brûlante, d’où le brûlage de pourpoint : « Aimez-vous manger au lit ? », à une quinzaine de personnes. Et je me réjouis de vous communiquer ici les résultats de mon enquête, en première exclusivité : à l’unanimité, mes répondants ont déclaré détester manger au lit. Because, ont-ils tous argué, ils rechignaient à partager leur couche avec des miettes. Aussi, après une analyse rigoureuse des données, j’ai dû conclure que mes cobayes étaient en fait des gorets – car en mangeant proprement, la bouche dument fermée au-dessus du plateau repas, il n’y a aucune raison de terminer sa nuit en escalope panée – et que par effet de malchance et malgré les précautions que le sérieux m’a imposées, mon panel ne représentait qu’une fraction, peu glorieuse, de la population. Je leur aurais témoigné sans doute plus d’indulgence s’ils avaient évoqué, la larme à l’œil, l’hôpital et sa nourriture fades aux couleurs maladives, que manger dans un lit leur aurait rappelés. Mais les miettes, vraiment ?

Dans l’urgence de vous informer, je me suis alors tournée vers cette bonne vieille Google. Je vous la déconseille vivement. À vous dégoûter à jamais des délicieusement romantiques petits déjeuners au lit. Selon nombre de sites, les premiers répertoriés, les conséquences néfastes de cet usage, pourtant ancien, iraient de la lombalgie à l’invasion de cafards, fourmis et autres mites, en passant par l’insomnie. Selon des « spécialistes », j’insiste sur les guillemets, le lit serait destiné au sommeil, seulement au sommeil et rien qu’au sommeil. Autrement dit, tintin pour les activités ludiques que le commun des mortels se plaît à pratiquer au lit. Il faudra relocaliser. 

Face à cette adversité, j’ai choisi de laisser le dernier mot à l’histoire. Oublions donc ces rabat-joie pour observer les pères (les mères étant occupées au four et au moulin) de notre civilisation et leur art du festin. Ainsi découvre-t-on, plus de mille ans avant notre ère, allongés autour de leurs mets, Phéniciens et Araméens. Les Grecs leur auraient ensuite emprunté cette position six cents ans avant doux Jésus. Seulement les nantis, bien sûr. Les autres, les esclaves, quand ils avaient la chance de trouver un bout de gras à se mettre sous la dent, le grignotait en vitesse en marchant ou en trimant. Ainsi, par la force des choses, naquit une autre tradition bien vivante encore aujourd’hui, le cibus-celer, ou fast-food*.

Les hommes libres d’Athènes dînaient donc allongés, autour de plateaux de fruits, de cuisses de sangliers et d’amphores de vins capiteux. Après eux, Romains et Hébreux embrassèrent cet usage. Certains affirment aujourd’hui, traduction biblique à l’appui, que lors de son dernier repas, la Cène, de célébration de la Pâque, le Sauveur a mangé au lit : « Ils se couchèrent à table ». Or, les miettes de pain azyme sont bien plus agressives que celles de la baguette. Il faut dire que le Christ n’avait pas l’habitude de jouer les chochottes, son avenir le prouverait.

Enfin, parce que je suis magnanime, à la décharge de ceux qui n’aiment pas quand ça pique, les lits de nos ancêtres étaient des meubles rudimentaires à base de toiles de jute montées sur des cadres en bois, d’un entretien simple et aisé, contrairement à nos matelas mousse, nos parures de satin soyeux et édredons en plume d’eider…

 

Catherine Fuhg

*Je ne garantis pas la véracité de ces faits.

Le lit selon Pierre Perret

Hôtel, location… que valent les lits de vacances ?

Pour le client, c’est l’aventure !

Le matelas des temps modernes

L’origine du matelas ou petite histoire du lit

Le lit au cinéma, partie 2 : Sensualité sous les draps

Le Lit dans la littérature : Guy de MAUPASSANT

Mick Jagger : un immense expert… du lit !

Les couturiers du lit. Reportage photos

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

La Chambre double de Baudelaire. Chronique littéraire du lit, partie 2

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er