La saga du LIT
06H50 - dimanche 16 mai 2021

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Confinement et télétravail obligent, un matelas de bonne qualité est devenu un élément essentiel du quotidien des Français. Un sommeil profond, plus de mal de dos, et une épaisse cachette douillette pour les 110 milliards d’euros épargnés au premier semestre 2020 par les ménages français (note de conjoncture de l’INSEE, octobre 2020) : du 3 en 1 avec garantie satisfait ou échangé !

Alors que les commerces peinent depuis l’apparition des protocoles sanitaires, Maison de la Literie (MDL) parvient à dompter le rythme des confinements et des déconfinements et renforce sa position de leader dans le domaine de la literie. Pierre Elmalek, le PDG, souligne que 90 % du chiffre d’affaires prévu a été atteint en 2020, la reprise du secteur ayant été rapide et forte (Journal Market, numéro 609, février 2021). Après avoir repris Mon lit et moi à Conforama en juillet 2020, le groupe s’offre les réseaux Tousalons et Place de la Literie, représentant soixante-dix magasins.  Des enseignes de produits de qualité qui renforcent le choix d’une montée en gamme amorcée avec les boutiques Maisons de la Literie Prestige.

Sa stratégie ? Marketing, communication interne et externe, notoriété, développement, création, rénovation, et digitalisation.

Mais à mesure que l’agenda du déconfinement progressif suit son cours, une question se pose : les Français seront-ils toujours aussi enclins à investir dans l’équipement de maison ? Pierre Elmalek soutient que la crainte de nouvelles périodes de crise restera présente dans les esprits, et donc qu’être bien équipé demeurera primordial. Il rêve ainsi de belles années à venir et d’un rebond économique marqué pour le secteur de l’immobilier dont la literie, du salon et de la cuisine notamment.       

Néanmoins, pour pouvoir répondre à la hausse de la demande due à l’expansion du réseau, il faut savoir rebondir sur la crise des matières premières qui impacte toujours la production. Sans surprise, la France, ne fabriquant pas assez de composants, apparaît une fois encore comme dépendante de l’extérieur.

Pierre Elmalek souhaite par ailleurs bousculer les codes du marché de la literie, dont la grande distribution occupe 70 % au détriment des spécialistes. « La montée en gamme représente l’avenir », et il faut savoir penser et agir Premium avant que la grande distribution, disposant de plus gros moyens de communications et de marketing, ne le fasse.   

Considéré, à tort, comme commerce de biens non-essentiels pendant les périodes de confinement, le groupe de la literie se distingue par son ingéniosité, ses capacités d’adaptation et de diversification. Il opte à la fois pour le e-commerce et le click and collect, ainsi que sur la Location avec Option d’Achat, qui augmente les paniers moyens.

Une success story à la française qui n’a pas fini de nous surprendre… En plus de viser les 500 points de ventes d’ici 2022, le PDG souhaite aussi offrir aux spécialistes de la literie une place pour s’exprimer, en imaginant un salon dédié aux distributeurs et aux industriels du milieu, indépendant du célèbre événement d’Esprit meuble, jugé trop coûteux.   

Faire de ses rêves une réalité ici et maintenant, voilà un état d’esprit qui nous donnerait (presque) envie de nous lever du lit et d’être productif un dimanche pluvieux.

 

Jessica Borges

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er