La saga du LIT
19H12 - samedi 8 mai 2021

L’art de faire son lit

Elle a expédié son petit déjeuner, pour se poser cinq minutes sur le canapé du salon et rattraper les dizaines de messages et de posts, sur Instagram, Twitter, Whatsapp, TikTok, Telegram et autres réseaux sociaux, arrivés pendant qu’elle dormait. Autant dire des urgences.

« Va faire ton lit ! » lui lance son père qui l’aperçoit oisive, par la porte entrouverte. En réponse, elle marmonne un « ouaich » exaspéré. Faire son lit maintenant ! Alors qu’elle est débordée… Elle sait qu’elle n’y coupera pas, mais grappille quelques instants avant que le paternel repasse par là et lui répète son « va faire ton lit » énervant, cette fois d’un ton impatient : le signal pour elle d’y aller.

N’est-ce pas à cette injonction qui sonne comme une punition que beaucoup, même adultes, doivent le sentiment que faire son lit est une corvée ? Car tout, ou presque, nous le savons, est question de présentation. Par exemple, pour faire avaler du foie à son enfant, rien de tel que le coup de la fourchette avion. Vroum vroum, la voilà qui décolle avec son chargement « le foie, berk, c’est dégoûtant », elle s’envole de l’assiette, virevolte en sifflant avant d’arriver à larguer le morceau de viande exécré, dans la bouche bée de l’enfant. Et ça passe. La plupart du temps.

Ainsi, j’en suis convaincue, un brin d’imagination pourrait aisément transformer cette corvée du « faire son lit » en un rituel convivial. Ou pourquoi pas en un jeu – avec ou sans récompense pour intéresser la partie. Ou encore en un art. « Pfft, c’est ça, pensez-vous, comme si on avait le temps pour ce genre d’exercices, avant de partir au boulot ?! » J’entends cet argument. Mais je vous répondrai : pourquoi ne pas essayer, si cela permet d’échapper à un des frittages quotidiens avec nos adolescents ?

Je ne prétends pas vous dévoiler ici toutes les solutions, mais proposer des pistes. La première est d’en faire une activité ludique, à pratiquer en famille. Tous ensemble, chacun dans sa chambre. On crie à travers la maison : « À vos marques, prêts… » Et c’est parti. Il y aura des ratés et au moins des bâclés, mais certainement aussi des rires. Et petit à petit, avec le temps et l’entraînement, les résultats seront là et ces instants laisseront sans doute d’excellents souvenirs.

On peut aussi s’amuser à faire le lit à deux, un parent avec un enfant, et profiter de ce moment pour se raconter ses rêves, des histoires qu’on aura lues ou des anecdotes vécues. Oups ! c’est déjà fini. On regrettera souvent d’en arriver au couvre-lit et de n’avoir qu’un seul lit.

Ma dernière piste du jour, ma préférée, je l’avoue, consiste à commencer par créer le désordre. Les enfants adorent ça. Dès le lever, on rabat couvertures et couettes, on retire le drap housse, pour aérer la literie, on bat les oreillers et on laisse la chambre en bazar – le bazar, c’est la vie –, le temps du petit déjeuner. Revenus, rassasiés, on mettra de la musique et, en dansant et chantant, on étendra les draps au-dessus de nos têtes, à la manière d’un dais nuptial, on les posera, les tirera, les bordera, et le temps d’une chanson, on en aura terminé.

Quant à ceux qui ignorent le B.A. BA de cette pratique, ou qui veulent se perfectionner, je leur recommande une visite sur le site wikiHow, une encyclopédie en ligne du « comment faire ». Des milliers de tutoriels. Dont des dizaines sur « faire le lit ». On y trouve par exemple : « comment faire un lit au carré », « comment se motiver pour faire son lit », et bien d’autres encore.

Amusez-vous bien.

 

Catherine Fuhg

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er