La saga du LIT
04H30 - dimanche 13 juin 2021

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Le sommeil est un mystère. Les experts savent en dessiner les cycles et certains de ses mécanismes, mais pour chacun de nous, il est le lieu secret où nous nous perdons à nous-mêmes, un territoire étranger, hors de notre contrôle. À la fois, fascinant et effrayant. Il n’est donc pas étonnant que nous lui ayons attaché différents rituels, personnels et culturels. Car dormir est pratiqué de multiples façons, les yeux fermés ou ouverts, en intime ou en public, dans le noir ou dans la pénombre éclairée d’une petite loupiotte, entre autres variations sur ce thème. Or il en est de même de notre literie. En effet, selon les lieux, les types de couchages diffèrent. Ce qui semble assez logique. À quoi accrocher son hamac autour du cercle polaire ? Où dénicher une peau de loup à jeter sur la glace dans la forêt amazonienne ? Où y planter son igloo ? Ça ne se plante pas un igloo ? Au temps pour moi… Les cultures naissent dans un décor, peut-être même de ce décor, conditionnées par les couleurs et les formes qui y dominent, le climat qui y règne, les matériaux qui s’y trouvent, la faune et la flore locales… autrement dit l’environnement.

Il n’est donc pas étonnant qu’au Pays du soleil levant, cet archipel constitué de 6 852 îles, entre l’océan Pacifique et la mer du Japon, dont l’espace maritime représente les deux tiers de la superficie et dont seulement un cinquième du territoire est habitable, le gain de place soit un art. D’autant que la densité de sa population de 332 habitants au kilomètre carré est une des plus fortes au monde. À titre de comparaison, celle de la France est de 107, de la Chine 147, et des États-Unis… 34.

Ainsi, au Japon, traditionnellement, on ne réserve pas une pièce au sommeil. On dort par terre sur des futons que l’on déploie le soir au moment du coucher et replie au lever, afin de dédier l’espace ainsi libéré à d’autres activités. Souvent dans les maisons les sols sont recouverts entièrement de tatamis, mais s’il est nu, en béton ou en terre battue, on y déroule un tatami, qui servira de sommier, avant de déposer dessus le matelas – dit futon. Une installation, apparemment spartiate, que d’aucuns considèrent pourtant comme bénéfique au squelette.

Mais que sont donc tatamis et futons ?

Les tatamis sont des espèces de nattes, ou tapis, épais de cinq centimètres, composés de couches de paille de riz entrecroisées et compressées recouvertes d’un tissu de paille de joncs. Ils ont une taille standard qui est d’ailleurs utilisée au Japon pour mesurer les surfaces. Souples, on les roule après usage pour les ranger dans un placard réservé aux accessoires de nuit.

Quant aux futons, il y en a deux sortes. Le shikifuton, qui fait office de matelas, constitué d’une housse et d’un rembourrage en coton. Le kakefuton, lui, couverture ou couette, plus souple et en fibre de soie, est réputé pour ses qualités hypoallergéniques et hostiles aux acariens. Au fait : le futon est né en Inde et non pas au Japon. N’oublions pas l’oreiller qui complète la panoplie : le sobakawa des Japonais est rempli de haricots secs ou d’écales de sarrasin lavées.

Enfin, comment ne pas évoquer les sièges de métro, les bureaux ou les bancs dans la rue, qui servent de couchage pour les enimuri, ces siestes express très prisées dans le pays. Pas de honte, au Japon, à s’abandonner en public dans les bras de Morphée. Au contraire, même. Ce sommeil à l’arraché prouve qu’on est fatigué et donc qu’on a bien travaillé. Alors chut, un peu de respect !   

 

Catherine Fuhg

 

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er