La saga du LIT
06H07 - dimanche 20 juin 2021

Les bonnes âmes de matelas

Comme avec les humains, il n’y a pas, chez les matelas, que la beauté qui compte. C’est même tout le contraire, puisque nous avons rarement l’occasion de les voir nus. C’est de leur âme que tout dépend et par chance aujourd’hui chacun doit pouvoir trouver celle qui lui correspond le mieux, son âme sœur, si l’on veut.

Ainsi, l’âme du matelas – en termes moins poétiques : son noyau – se décline selon les besoins sur différents matériaux, eux-mêmes modulables et combinables à l’infini… ou presque.

Fini les tas de feuilles, dont nos ancêtres néolithiques garnissaient les peaux de bêtes pour dormir sur une surface plus souple que le sol. Bourres de paille ou de crin, grossières balles de coton, utilisées chez les Romains plusieurs siècles avant notre ère et pendant longtemps après, ont disparu aussi. L’âme des matelas a évolué au gré des avancées des sciences et de la technologie, et elle s’est raffinée.

Tout a vraiment commencé avec l’arrivée des ressorts dans la matelassure – mot peu connu désignant ce qui garnit un matelas. Les premiers matelas à ressorts furent commercialisés une dizaine d’années après le dépôt du brevet en 1855 aux États-Unis. Ceux qui ont essayé ces matelas encore rustiques ont eu la chance de goûter aux mélopées grinçantes de leurs âmes métalliques au moindre mouvement. Il n’empêche : une révolution était en marche.

L’âme des matelas contemporains s’incarne en ressorts ensachés, en mousse, ou mousse à mémoire de forme – que nous devons à la NASA – ou en latex. 

Ce dernier, lorsque 100 % naturel, ne nécessite aucun traitement antiparasitaire, résiste bien aux insectes – sans traitement chimique –, et dispose d’une excellente aération, avantage certain pour ceux qui transpirent beaucoup ou vivent dans des endroits humides. Son élasticité extrême garantit par ailleurs un très bon confort. Les matelas en latex existent en plusieurs gammes, allant de trois à cinq zones de confort. Leurs épaisseurs et densités sont des facteurs essentiels à considérer aussi au moment de l’achat.

Comme son nom l’indique, la mousse à mémoire de forme s’adapte à notre morphologie. Elle est constituée d’une superposition de mousses, généralement synthétiques, aux propriétés différentes. Entre autres, une en polyuréthane qui fonctionne tel un coussin d’air et une viscoélastique à base de latex, qui réagit à la chaleur du corps humain et permet une vraie détente du dos en particulier.   

Enfin, les âmes à ressorts ensachés, c’est-à-dire faites de ressorts enveloppés individuellement de tissu, dont la qualité variera selon leur typologie, leur forme et leur nombre, allant de 400 jusque plus de 5 000. Dotés d’une ventilation idéale, ces matelas épousent parfaitement le corps du dormeur assurant un soutien optimal de sa colonne vertébrale. On les dit aussi excellents pour la circulation sanguine. De plus, indéformables, ils auraient une longévité record.

Comme vous le constatez, il y en a pour tous les goûts et pour tous les besoins. Et même ceux des amoureux. En effet, pour que bien dormir en couple ne soit plus un rêve impossible, les fabricants de matelas en ont conçu avec deux âmes, sur mesure.

Alors, et sans vouloir faire de jaloux, on peut dire que, la nuit, l’âme sœur n’est pas celle que l’on croit…

Catherine Fuhg

Le lit selon Pierre Perret

Hôtel, location… que valent les lits de vacances ?

Pour le client, c’est l’aventure !

Le matelas des temps modernes

L’origine du matelas ou petite histoire du lit

Le lit au cinéma, partie 2 : Sensualité sous les draps

Le Lit dans la littérature : Guy de MAUPASSANT

Mick Jagger : un immense expert… du lit !

Les couturiers du lit. Reportage photos

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

La Chambre double de Baudelaire. Chronique littéraire du lit, partie 2

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er