La saga du LIT
20H55 - samedi 5 décembre 2020

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit connecté existe. Tout comme le tee shirt connecté, le réfrigérateur connecté, l’aspirateur connecté… La seule chose qui n’aura bientôt plus besoin d’être connectée, c’est le cerveau ! Nous serons des robots totalement assistés et guidés. C’est un peu comme le GPS. On peut faire dix fois le même trajet sans le connaître par cœur lorsque l’on s’y réfère aveuglément : « Tournez à gauche ». Mais la rue est barrée, et nous voilà paumés !

Alors bien sûr, le trait est un peu forcé. Ces objets connectés sont souvent bien utiles, et parfois vitaux lorsque l’on songe aux capteurs médicaux au service de la télémédecine, en particulier la télésurveillance encore balbutiante. Le matelas et l’oreiller connectés peuvent surveiller notre sommeil. « Retournez-vous ! » me hurle mon oreiller à trois heures du matin, ou « levez-vous », lorsqu’il a détecté que s’achevait un cycle de sommeil. J’avais oublié de souffler au creux de l’oreille de mon oreiller (sic) que ce dimanche matin, j’aspirais à la grasse (et grâce) matinée. Raté ! À quand le lit qui me dit quand aller faire pipi ?! Nous n’en sommes pas encore là, mais qui sait… On nous inventera bien des sous-vêtements qui nous diront quand en changer (mince alors, ça fait trois semaines que les piles sont à plat !).

Le lit connecté qui peut aider à détecter des troubles du sommeil, cela fait sens, évidemment… si l’on souffre de tels troubles. Il suffit d’ailleurs de s’équiper de quelques capteurs : chaleur corporelle, rythme cardiaque, détection des mouvements… rien de plus, finalement que ce que proposent déjà les montres et bracelets connectés pilotés par une application de smartphone, et qui, promis juré, n’envoient pas nos précieuses données à des tiers sans notre accord (une compagnie d’assurance, au hasard ?). Une autre fonction du lit connecté est de permettre de surveiller à distance le sommeil des enfants ou les constantes vitales des personnes âgées afin de lancer une alerte, le cas échéant.

Le méga top du confort nocturne high tech peut même aller jusqu’à ajuster la température de la pièce, voire celle du matelas, au cas où un rêve déclencherait quelques chaleurs incontrôlées (faudrait pas que le système s’emballe !). Chauffage et climatisation intégrés au matelas, voilà qui ne va pas améliorer le taux de CO2 dans l’atmosphère.

Le concept de lit connecté peut aussi s’appliquer au loisir : connexion Wifi et USB, tablette graphique à écran souple intégrée, massages régulés, variation de la fermeté du matelas ou du sommier…  L’imagination est sans limites lorsqu’il s’agit, comme on le disait feu le cofondateur d’Apple, Steve Jobs, de rendre indispensables des choses inutiles.

Ce qui n’est pas inutile, c’est un lit dans lequel on se sente bien et qui apporte un sommeil réparateur. Pour le reste, vivre et dormir connecté peut apporter un supplément de confort, comme relever du goût immodéré pour le gadget. Mais on peut aussi craindre une déviance digne des scénarii qu’on croyait appartenir à la fiction. Hyper connecté, hyper surveillé, hyper assisté… De nombreuses innovations futiles disparaissent aussi vite qu’elles apparaissent. Hormis le lit connecté à visée sanitaire, le tri est encore à faire dans toutes ces trouvailles. Bon… L’heure est à la DÉCONNEXION. On débranche tout et on dort. Bonne nuit !

 

 Raymond Taube

Le lit selon Pierre Perret

Hôtel, location… que valent les lits de vacances ?

Pour le client, c’est l’aventure !

Le matelas des temps modernes

L’origine du matelas ou petite histoire du lit

Le lit au cinéma, partie 2 : Sensualité sous les draps

Le Lit dans la littérature : Guy de MAUPASSANT

Mick Jagger : un immense expert… du lit !

Les couturiers du lit. Reportage photos

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

La Chambre double de Baudelaire. Chronique littéraire du lit, partie 2

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »

Tendances Lit : matelas à ressorts ou en mousse ?
La guerre de religion n’aura pas lieu.

L’art du lit : le lit de camp de Napoléon 1er