La saga du LIT
07H09 - dimanche 8 novembre 2020

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Lundi 9 novembre prochain, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la disparition du Général de Gaulle, le Président de la République, accompagné de Brigitte Macron, se rendra à Colombey-les-deux-Eglises. Le couple présidentiel observera un moment de recueillement sur la tombe du Général, au cimetière de Colombey, et se rendra sur le site de la Croix de Lorraine au Mémorial Charles de Gaulle, où aura lieu une cérémonie militaire. Le tout en en présence des membres de la famille du Général de Gaulle.

Mais c’est à la Boisserie, demeure familiale du Général de Gaulle, qu’Emmanuel Macron commencera sa visite mémorielle. Le chef de l’Etat pourra méditer devant le lit dans lequel vécut l’illustre Général. Charles De Gaulle se distinguait, on le sait, et on le voyait de loin, par sa haute taille, 1,96mètres et par sa fidélité à son lieu de repos, de sommeil, sa propriété de la Boisserie dans le village haut-marnais de Colombey-les-Deux-Eglises.

Le 9 juin 1934, le lieutenant – colonel De Gaulle et son épouse avaient fait l’acquisition de la Boisserie, en viager, au prix de 45 000 francs, contre une rente annuelle de 6 000 francs. Deux ans plus tard, le propriétaire se noyait dans sa baignoire…

Le couple souhaitait que sa fille, Anne, gravement handicapée, puisse vivre à la campagne, loin du public. Après son appel du 18 juin, leurs biens furent confisqués en août 1940, et une vente publique de la propriété fut organisée mais aucun acquéreur ne se manifestera….

La Boisserie est une gentilhommière de 14 pièces, recouverte de vignes vierges entourée d’un terrain de 2,5 hectares. Parmi les six chambres qui sont à l’étage, une est réservée au couple et comporte deux lits dont un fait spécialement pour le Général du fait de sa taille.

De Gaulle considère la Boisserie comme sa seule demeure, dans laquelle, il passera l’essentiel de son temps durant sa traversée du désert de 1947 à 1958. Il y recevra le chancelier Conrad Adenauer, en 1958, pour y sceller la réconciliation franco-allemande.

Au début de son mandat de Président, il refusera même de vivre à l’Elysée puis s’y résoudra.

Pour ses voyages présidentiels, on devra lui confectionner spécialement des lits, même celui du train présidentiel.

Il passera tous ses week-ends à la Boisserie, s’y retirera en 1969 après sa démission.

Il y meurt le 8 novembre 1970. Cinquante après le général est toujours vivant !

 

Michel Scarbonchi

 

 

 

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Le lit de reines en impératrice

Quand Napoléon faisait du glamping

Le lit de la rentrée

Belmondo, le lit et nous

Le matelas des temps modernes

Le lit selon Pierre Perret

Hôtel, location… que valent les lits de vacances ?

Pour le client, c’est l’aventure !

L’origine du matelas ou petite histoire du lit

Le lit au cinéma, partie 2 : Sensualité sous les draps

Le Lit dans la littérature : Guy de MAUPASSANT

Mick Jagger : un immense expert… du lit !

Les couturiers du lit. Reportage photos

Bizarre, bizarre… quand le cinéma fait valser les lits.

La literie dans le monde. Deuxième volet : le Brésil et ses hamacs

Les bonnes âmes de matelas

Les stars au lit : In bed with Madonna !

Protéger la planète en dormant, le rêve !

La literie dans le monde. Premier volet : le Japon

Métier Tapeedger

Dormir, une activité culturelle ?

Le flagship de la Victoire avec Maison de la Literie

La Chambre double de Baudelaire. Chronique littéraire du lit, partie 2

Les lits où s’est forgée l’Histoire : De Gaulle au Trianon

Le lit, la nuit, les trains selon Jean Castex.

Le lit dans la peinture : Buffet et lit…

Proust, l’infini depuis son lit

Maison de la Literie, ou l’art de monter en gamme avec Tousalon et Place de la Literie

Actu’Folies : tout va désormais dépendre de la résistance du sommier ! 

L’art de faire son lit

Le lit dans l’Art : un peu de beauté ne nuit pas avec les Préraphaélites. La chronique de Jean-Philippe de Garate

Faire ou ne pas faire son lit ?

Japon, la chambre-lit ou la chambre à coucher « dernier cri »

La bonne position du lit ou la quadrature du cercle

Dalida, Balavoine, Dutronc, Hardy… Le lit, inspiration des vedettes de la chanson française.

Pendant les fermetures, la vie… et les achats continuent

Le lit et les démons de minuit

Sous le lit, à l’heure des démons

Les mystères de l’oreiller : révélations

L’oreiller selon Larousse (ou le Petit Robert)

L’oreiller dans la peinture. Petit florilège…

Le lit de Pâques

L’enfumage du Made in France ?

L’inspiration au creux du lit

Vous avez dit lits-ing ou leasing ?

Les matelas, une banque(tte) sans découverts

Dormir au creux de ses passions, comme les enfants

Le canapé-lit, l’ingéniosité au service du confort

Alain Delon le rebelle. De l’alcôve à la gloire.

Avec les matelas non réversibles, une corvée en moins

Brigitte Bardot : « Ciel de lit ! »

Faire chambre ou lit à part, le secret des couples qui durent ? L’édito de Michel Taube

De bons lits pour la paix des ménages

Elizabeth II, la reine qui dormait seule.

Lit de rivière, rivière de lit

Le lit de père en fille

Le lit, au cœur du Nouvel An chinois. L’édito Vœux de Michel Taube

Jean-Claude Darmon, le repos du guerrier

Manger au lit, c’est oui ou non ?

Amour de lit et lit d’amour

Louis XIV, le Roi Soleil aux 400 lits

Édouard Nahum, le lit, son allié bonne humeur

Raphaël Mezrahi, le lit : en toute saison, l’enfer

La Dame aux camélias ou le lit de fortune et de misère

L’âme de nos lits. L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Popeck – avec le lit, on ne rigole pas !

La literie, un métier de passion. Entretien avec Michel Levivier

Le lit, activité essentielle ! L’édito de Michel Taube et Catherine Fuhg

Leonard de Vinci ou l’homme qui ne dormait que 90 mn par jour

Un week-end entre bonhomme de neige et lit douillet. L’édito de Michel Taube

Matelas pneumatique : et vogue le lit sur l’eau…

Donald au lit… ou le secret de Trump. L’édito de Michel Taube

Hauts perchés les lits.

La rentrée scolaire, nos enfants et leur lit.

Noël au lit ! L’édito de Michel Taube

Le lit à clous : et si nous étions tous des fakirs ?

Dormir dans un vrai lit sur un vol en 1ère classe ? Parce que nous le valons bien !

L’Accord de Paris sur le climat vu du fond de son lit… L’édito de Michel Taube

Le waterbed (lit à eau), icône de la pop culture et du plaisir

Abraham Lincoln, l’insomniaque. La chronique de Michel Scarbonchi

Le lit connecté : Quand dormira-t-il à notre place ?

Le lit au cœur de nos couples : entretien avec Muriel Chardin, Directrice générale opérationnelle de Maison de la literie

Maupassant, et l’histoire du lit breton. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Et si le secret des « Grands Hommes » était dans leur lit ? L’édito de Michel Taube

Position au lit selon le marquis. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Secrets d’oreiller

La France déprime ? Tous dans nos lits ! L’édito de Michel Taube

Lit de réanimation, lit de (sur)vie ?

Dormir en apesanteur : bienvenue dans le lit de la Station spatiale internationale !

Histoires de lit : dans la ruelle des précieuses. Chronique pour une nouvelle époque de Jean-Philippe de Garate

Erwan Donval, directeur général du groupe Maison de la Literie : « la Chine, c’est le contrat du siècle pour une PME française »

Le mal de dos ou le « mal du siècle » se soigne dans son lit…

Trains de nuit et couchettes SNCF : de l’agonie à la renaissance

Churchill, son lit et sa baignoire

Santé : le repos du guerrier se joue au lit. L’édito de Michel Taube

Pierre Elmalek, l’homme qui voulait que nos nuits soient plus belles que nos jours.

Quand John Lennon réinventa le bed-in

De Gaulle fidèle à La Boisserie et à son lit…

Bienvenue dans la saga du lit, notre ami pour la vie ! L’édito de Michel Taube

Alain Afflelou : « mon meilleur souvenir de lit, c’est 36h de sommeil sur mon bateau. »