Abdelwahab Meddeb est décédé aujourd'hui. Il était perpétuellement en quête de la relation à l’Autre, à l’étranger, à celui qu’habitent d’autres référents culturels et pour cet érudit le soufisme incarnait les « merveilles de l’islam à transmettre en ces temps de désolation ».