Edito
11H30 - jeudi 31 décembre 2020

Les vœux (rêvés) d’Emmanuel Macron. L’édito de Michel Taube

 

Françaises, Français,

Mes chers compatriotes,

Nous avons, au cours de cette année 2020, traversé des moments extrêmes difficiles, douloureux, dramatiques pour certains d’entre nous. Nous avons dû affronter le terrorisme dans ce qu’il a de plus abjecte, et nous n’en avons hélas pas fini avec l’islamisme radical et le séparatisme qu’il prône et organise. Nous sommes aussi engagés dans une seconde guerre, sans merci elle aussi, contre la Covid-19 : cette guerre a changé nos vies, pris celle de dizaines de milliers d’entre nous, et mis à mal notre économie et notre moral.

Hélas, l’année 2021 ne débutera pas dans l’insouciance. Mais elle s’annonce néanmoins sous de bien meilleurs auspices, puisque j’ai pris des décisions fondamentales pour relever avec succès ces deux défis majeurs auxquels nous sommes confrontés.

S’agissant de la crise sanitaire, l’État s’approche du maximum de ses capacités budgétaires pour compenser les effets économiques des confinements et couvre-feux à répétition, et des autres restrictions qui frappent si durement des secteurs entiers de la société. Alors que l’Allemagne compte déjà 80.000 citoyens vaccinés, en France, je dois concéder un retard certain à l’allumage.

C’est pourquoi j’ai demandé au gouvernement de prendre d’urgence toutes les dispositions logistiques, y compris en réquisitionnant l’armée, pour que la moitié de la population soit vaccinée d’ici la fin du mois de février. La France mettra en œuvre sa diplomatie et ses moyens budgétaires pour acquérir des vaccins de différentes marques directement auprès des laboratoires. Avec l’ensemble des membres du gouvernement, les maires, élus locaux et parlementaires, présidents d’organisations de la société civile et du monde de la santé volontaires, répartis dans des structures et aux domiciles de personnes à risque, je me ferai moi-même vacciner devant vous dans les prochains jours. 

Parallèlement, une grande politique de prévention sera mise en œuvre sur-le-champ. J’ai bien dit sur-le-champ avec l’embauche massive d’agents de prévention et d’hygiène formés en ligne pour désinfecter les lieux de grande influence et expliquer les gestes de prévention, la sensibilisation des élèves par les enseignants, une grande campagne d’information à la télévision. Dans les établissements publics et privés, les médecins du travail aideront les chefs d’entreprise et de service à faire respecter des règles d’hygiène au moyen de protocoles sanitaires adaptés à toutes les configurations.

S’agissant du terrorisme et de l’islamisme politique, constatant avec grand regret l’impossibilité des organisations musulmanes de France à s’entendre ne serait-ce que sur une Charte des valeurs, j’ai décidé de compléter le projet de loi renforçant la laïcité, qui a été adopté en conseil des ministres le 9 décembre dernier, afin de couper court à cette entreprise de séparatisme qui mine la France de l’intérieur. Je lancerai donc une révision de la Constitution qui ajoutera un nouveau titre « De la laïcité dans la société française ». Je proposerai à toutes les forces démocratiques d’élaborer avec l’exécutif ce texte qui renforcera nos moyens juridiques et moraux de lutter contre l’islamisme radical sur notre sol.

Françaises, Français, dans ce climat si spécial, vous avez été courageux et responsables face à la pandémie et je vous en remercie au nom de la France. Vous avez fait front avec détermination et lucidité. Grâce à l’engagement indéfectible de nos soignants, de nos forces de sécurité et de toutes les forces vives de la nation, nous avons contenu l’épidémie de Covid qui aurait pu effondrer notre pays. Il nous reste une étape avant la libération, la normalisation. L’étape la plus difficile, celle où il faut une fosi encore serrer les coudes, accepter encore quelques sacrifices. Avec notre nouvelle politique de prévention et la vaccination massive qui en est, évidemment, l’élément central, l’année 2021 sera celle du renouveau, de la confiance renouvelée, de la croissance économique et, surtout, avec le retour à une vie normale, de la joie de vivre retrouvée. 

Cet art d’être Français vaincra les deux ennemis que la France et les Français affrontent aujourd’hui.

Bonne année 2021. 

Vive la République.

Vive la France.

 

Emmanuel Macron

 

Vous venez de lire une nouvelle livraison de notre série de politique fiction : « les grands discours – fiction d’Emmanuel Macron ». Ces textes sont commis par Michel Taube et Raymond Taube lorsque la situation de la France se crispe trop… :

–       le 3 décembre 2018 : « Mes chers compatriotes… Ma réponse aux gilets jaunes » par Emmanuel Macron.

–       Le 15 mars 2019 (jour de la clôture du Grand Débat national consécutif au mouvement des gilets jaunes) : « Mes chers compatriotes…  Je vous ai entendus : je crée un Haut Comité pour la refondation de la République »

–       Le 20 décembre 2019, Emmanuel Macron : « Mes chers compatriotes… Pourquoi je ne céderai pas sur la réforme des retraites. »

– le 17 février 2020 : « Mes chers compatriotes, voici enfin mes choix pour la laïcité et l’islam de France »

– le 13 avril 2020 : Coronavirus, les engagements de la France pour sortir du confinement : le discours d’Emmanuel Macron

– le 9 décembre 2020 : Emmanuel Macron, « Mes chers compatriotes, le combat pour la République, c’est aujourd’hui celui de la laïcité ».

 

Directeur de la publication
Directeur de l'IDP - Institut de Droit Pratique / rédacteur en chef d’Opinion Internationale

Les lois du marché. L’édito de Michel Taube

Les lois du marché priment souvent sur celles du législateur, et le capitalisme s’est accommodé de toutes les idéologies : le communisme n’a jamais été qu’un capitalisme d’État, plus violent, plus absurde, plus injuste que...
Michel Taube