18H39 - mercredi 16 septembre 2015

Thaïlande : le pouvoir ne revient pas aux civils avant 2017

mercredi 16 septembre 2015 - 18H39

Alors que les généraux responsables du coup d’Etat en Thaïlande il y a plus d’un an avaient initialement promis de rendre le pouvoir au peuple 18 mois maximum après l’évènement, une fois qu’une nouvelle Constitution aurait été rédigée, la  junte militaire a annoncé aujourd’hui un nouveau report des élections, après 2017. Ce report est justifié par le rejet début septembre du nouveau projet de Constitution par le Conseil de réforme nommé par la junte militaire : le vice-Premier ministre Wissanu Krea Ngam a en effet annoncé aujourd’hui lors d’un briefing à Bangkok que le processus de rédaction d’une nouvelle Constitution devrait prendre encore 20 mois.
Si le nouveau planning est tenu, les généraux dirigés par Prayut Chan-O-Cha auront passé plus de trois ans au pouvoir. Les opposants dénoncent une importante dégradation des droits de l’Homme depuis le coup d’Etat.

Les cons.

« Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. » Nombre de répliques de Michel Audiard sont au cinéma ce que La Rochefoucauld ou Chamfort sont à la littérature. Celle…