Sois belle et ouvre la
Monde /
10H52 - vendredi 6 avril 2018

« Les femmes se sont prises en main, elle n’attendent plus que les hommes leur laissent la place » : pour le 8 mars, Opinion Internationale lance la rubrique « Sois belle et ouvre la » avec Clara Gaymard

vendredi 6 avril 2018 - 10H52

alt

En ce 8 mars et la Journée de la femme, Opinion Internationale lance la rubrique « Sois belle et ouvre la » avec Clara Gaymard, une patronne dirigeante française d’aujourd’hui qui bâtit le monde de demain.

La présidente du Women’s Forum est bien déterminée à faire des femmes les leaders d’un monde plus juste et plus libre. Ex-patronne de General Electric France et co-fondatrice du Groupe RAISE, Clara Gaymard sort des sentiers battus et assume sa place de chef d’entreprise. Mère de neuf enfants ? Et alors ? Clara Gaymard refuse de réduire la femme à son sexe. Avec le Women’s Forum, elle lutte contre les injustices et se bat pour faire ce qui lui tient à cœur. Rendre au monde son humanité.

 

alt

Women’s Forum/Sipa Press

Opinion Internationale : Le Women’s Forum a été créé il y a 14 ans. Lorsque vous regardez le chemin parcouru, qu’avez-vous envie de dire ?

Clara Gaymard : Le Women’s Forum a une originalité, c’est un forum pour l’économie et la société. Ce n’est pas un forum pour les femmes mais un forum où les femmes apportent des solutions. C’est montrer que les femmes, là où elles sont, ont des idées. Elles sont actrices et peuvent transformer le monde de demain en un monde meilleur.

Un monde où chacun trouve sa place et où chaque individu doit pouvoir s’épanouir, vivre et développer ses talents. Aujourd’hui, on constate qu’ il existe plus de 700 réseaux féminins en France, alors qu’au commencement du Women’s Forum, on en recensait une trentaine. Les femmes se sont prises en main, elles n’attendent plus que les hommes leur laissent la place. Elles s’assument dans leur entièreté et pas seulement en tant que femme mais en tant qu’être humain. Elles participent à la construction du monde.

On pourrait reprendre la chanson de Mathieu Chedid qui dit « Je ne suis pas un homme, je ne suis pas une femme, je suis une âme ». C’est cette démarche qui nous porte. Moi, Clara Gaymard, je ne vous parle pas parce que je suis une femme, je vous parle parce que je suis moi.

 

Le Women’s Forum va partir pour Toronto en mai et à cette occasion, plusieurs conférences vont aborder le thème du développement durable. Pensez-vous que les femmes sont plus à même que les hommes d’atteindre les 17 objectifs du développement durable fixés par les Nations Unies ?

Dans la plupart des pays du monde, les premières victimes des désordres environnementaux liés à l’eau, la santé ou encore l’hygiène, sont les femmes et les enfants. Les femmes sont plus sensibles aux problèmes du développement durable, plus pragmatiques, car elles y sont confrontées de manière un peu plus directe. L’environnement, sujet fondamental pour l’humanité sera donc abordé lors du Women’s Forum à Toronto. Les femmes ont des solutions à apporter qui sont parfois différentes et peut-être plus concrètes et plus efficaces que celles qui sont aujourd’hui sur la table.

 

Clara Gaymard, vous êtes une femme accomplie, une entrepreneure, une mère de famille qui portez de vrais engagements. Vous considérez-vous comme un modèle ?

Non, pas du tout. J’ai seulement eu beaucoup de chance. J’ai pu suivre mes désirs. J’ai pu guider ma vie en fonction de ce qui m’animait. Si je devais donner un conseil aux femmes, j’aimerais leur dire de ne pas se demander de quoi elles sont capables mais de quoi elles ont envie.

 

Si vous aviez une mesure, une solution à retenir pour promouvoir l’égalité homme-femme, quelle serait-elle ?

Cette mesure serait à la fois simple et difficile à mettre en œuvre : permettre que les femmes puissent marcher librement dans la rue. Le matin, le midi, le soir. Sans avoir peur. On peut faire plein d’autres choses dans le domaine de la santé, de l’éducation… Une étude récente montre que les petites filles et les petits garçons ont à peu près le même horizon mais qu’à l’adolescence l’univers des garçons s’agrandit quand l’univers des filles se restreint. Mais apporter le simple droit de pouvoir marcher librement dans la rue, sans avoir peur, sans que les mères aient besoin de dire à leurs filles “tu ne rentres pas toute seule”, c’est par là que je commencerais. Parce que c’est aussi un problème international, hélas.

 

Propos recueillis par Rebecca Birna

 

alt

Sois belle et ouvre la : une idée de Michel Taube 

Petit historique de la rubrique : en 2003, à notre demande comme fondateur d’Ensemble contre la peine, Geneviève de Fontenay et Sylvie Tellier avaient mobilisé de nombreuses Miss pour demander l’abolition de la peine de mort, à l’occasion de l’élection de Miss Univers au Nigéria. Cette année-là, l’événement avait suscité de nombreuses échauffourées (et des morts !) dans des provinces du nord du pays qui appliquaient déjà la sharia. L’idée de cette rubrique date de l’époque et a mûri entre temps…

Déjà parus dans la rubrique Sois belle et ouvre la :

https://www.opinion-internationale.com/2017/06/20/sois-belle-et-ouvre-la-flora-coquerel-miss-france-2014-soutient-paris-2024_51058.html

https://www.opinion-internationale.com/2017/03/23/diasporas-francaises-les-attentes-dannabelle-etudiante-franco-allemande_50069.html

https://www.opinion-internationale.com/2017/03/23/sois-belle-et-ouvre-la-du-cote-des-pro-melenchon_50050.html

https://www.opinion-internationale.com/2017/01/25/sois-belle-et-ouvre-la-le-combat-contre-lexcision-daissetou-konte_48079.html

https://www.opinion-internationale.com/2016/12/19/sois-belle-et-ouvre-la-ladresse-de-goundo-sylla-franco-senegalaise-a-francois-hollande-et-macky-sall_47580.html

 

 

 

 

Directeur de la publication