Monde / World
France /
13H05 - lundi 19 décembre 2016

Sois belle et ouvre la ! L’adresse de Goundo Sylla, franco-sénégalaise, à François Hollande et Macky Sall

lundi 19 décembre 2016 - 13H05

goundo

Opinion Internationale vous propose une nouvelle rubrique engagée : SOIS BELLE ET OUVRE LA !

Rien à voir avec l’élection de Miss France samedi soir, quoi que… En 2003, à notre demande, Geneviève de Fontenay et Sylvie Tellier avaient mobilisé de nombreuses Miss pour demander l’abolition de la peine de mort, à l’occasion de l’élection de Miss Univers au Nigéria qui avait suscité de nombreuses échauffourées dans des provinces du nord du pays qui appliquaient déjà la sharia. L’idée de cette rubrique date de l’époque…

Des reines (et parfois des rois) de beauté, qui ont quelque chose à dire sur le monde, un projet à bâtir, une ambition à défendre poseront désormais pour Opinion Internationale ! Et le feront savoir à l’opinion internationale.

Episode 1 : à l’occasion de la visite d’Etat du président du Sénégal en France, Goundo SYLLA, une jeune franco-sénégalaise, s’adresse aux deux chefs d’Etat. Remerciements à l’association Esprit d’Ebène (Mariam Sissoko et Mams Yaffa) et à Stéphanie Petit pour les photos. Nous avions déjà interpellé les deux présidents au lendemain du décès du célèbre Ousmane Sow. De quoi inspirer et nourrir les entretiens de nos deux chefs d’Etat.

La beauté, toutes les beautés, le beau au service d’un monde plus libre et fraternel… Tout un programme avec « Sois belle et ouvre la » !

Michel Taube

 

 L’adresse de Goundo Sylla à François Hollande et Macky Sall

 Messieurs les Présidents sénégalais et français, Messieurs Macky Sall et François Hollande,

Je m’appelle Goundo Sylla et suis une jeune femme de 26 ans vivant dans les Hauts-de-Seine. J’ai la double nationalité. Et je ne veux pas avoir à choisir entre mes deux pays. Je suis Française et je suis Sénégalaise.

Je travaille dans une crèche depuis cinq ans. Je porte depuis deux ans un projet d’entreprise : la création d’une crèche dans le grand – Dakar car le Sénégal manque de dispositifs d’accueil de la petite enfance, ce qui handicape grandement les femmes qui veulent mener de front leur vie familiale et leur carrière professionnelle. 

Je veux développer un projet professionnel au Sénégal mais continuer à vivre librement entre mes deux pays d’attache et de cœur.

Or, je rencontre de nombreux obstacles : en France, on me prend pour une Sénégalaise. Au Sénégal pour une Française. Autant il existe des dispositifs d’aide au retour des immigrés dans leur pays d’origine dans le cadre des politiques de co-développement, autant rien n’est fait pour l’aide à la création d’entreprise pour les binationaux qui veulent s’épanouir entre leurs deux pays, sans avoir à choisir l’un contre l’autre.

Messieurs les Présidents, nous sommes des milliers de binationaux dans mon cas. Et je voudrais pouvoir compter autant sur le gouvernement français que sur le gouvernement sénégalais, sur les forces économiques et sociales des deux pays pour m’aider à concrétiser mon projet.

Au-delà de mon cas personnel, l’Etat français et l’Etat sénégalais devraient valoriser les projets et les passerelles que nous, binationaux, portons dans l’intérêt des deux pays.

Je vous remercie.

Goundo Sylla

 

Goundo Sylla. Source : Opinion internationale

Goundo Sylla. Source : Opinion internationale

La guerre oubliée du Yémen. Et ses crimes de guerres…

Patricia Lalonde dénonce le drame humanitaire qui se déroule actuellement au Yémen en proie à un grave conflit, avec ses 10 000 morts ces 20 derniers mois et plus de 30 000 blessés selon les chiffres de l’ONU. Elle appelle au réveil...