Monde / World
Monde /
15H04 - vendredi 14 avril 2017

Appel au Pape François pour en finir avec les crimes de pédophilie et d’emprise / Call Pope Francis to end the crimes of paedophilia and other abuses

vendredi 14 avril 2017 - 15H04

 

FR

Je signe l’Appel au Pape François : Convoquez un Concile Vatican III pour en finir avec les crimes de pédophilie et d’emprise au sein de l’Eglise Catholique !

Les signataires de cet Appel invitent le Pape François à prendre la mesure de la douleur qui empoisonne la vie de millions d’êtres humains et les seules mesures dans l’Eglise catholique qui feront qu’à la racine des choses de tels crimes ne puissent plus se reproduire. 

Il faut en finir avec cette redoutable « mécanique du silence » qui existe au sein de l’Eglise catholique, pour reprendre le titre du livre éponyme de Daphné Gastaldi, Mathieu Martinière et Mathieu Périsse, membres du collectif de journalistes indépendants « We Report », et du reportage d’Elise Lucet diffusé le 23 mars sur France 2. Ce « Spotlight » à la française, ainsi que la démission de l’évêque de Dax (France) le 6 avril 2017 en raison d’« attitudes pastorales – dites – inappropriées », enfin la démission le 1er mars 2016 de Marie Collins, dernière victime de pédophilie qui restait membre de la commission pontificale créée par le Pape François, ce sont des coups de poignards qui nous obligent à sortir du silence.

Il est temps d’en finir avec les milliers de crimes de pédophilie et d’emprise commis dans l’Eglise catholique ! A la une d’Opinion Internationale, le média des libertés et des décideurs engagés au cœur de l’actualité, et à l’initiative d’Hélène Pichon, auteure de l’ouvrage L’Eternel au féminin, de François Devaux, Président de La Parole Libérée, de Phil Saviano, co-fondateur de SNAP, de Francesco Zanardi, Président de Rete l’Abuso, de Stéphane Petricca, Psychologue Clinicien et Psychanalyste, de Michel Taube, journaliste, des citoyens de toutes spiritualités, appellent le Pape à convoquer un Concile Vatican III, associant toutes les parties prenantes de l’Eglise, la hiérarchie mais aussi femmes et hommes laïcs et religieux des cinq continents, qui prendra les mesures courageuses qui éradiqueront les causes profondes de ce mal endémique en libérant les corps des religieux qui composent l’Eglise catholique et en accueillant les femmes au sein du leadership religieux ! Car c’est la seule solution ! 

Un premier Rassemblement autour des initiateurs de l’Appel sera organisé Lundi de Pentecôte, le 5 juin 2017 à 12h30, sur le parvis de la Cathédrale Notre-Dame à Paris. Avec gospels, minute de silence pour les victimes de l’Eglise et prises de parole d’espoir à l’adresse de Sa Sainteté le Pape.

Signez l’Appel au Pape François et diffusez l’appel à rassemblement.

Opinion Internationale

EN

We Call Pope Francis to summon a Vatican Council III to end the crimes of paedophilia and other abuses within the Roman Catholic Church!


The signatories of this Call invite Pope Francis to take into account the pain that poisons the lives of millions of human beings and to take the necessary measures within the Catholic Church that will focus on the root cause of such crimes and to ensure they are never again reproduced.

It is necessary to put an end to the formidable « mechanics of silence » which exists within the Catholic Church; to take up the challenge of the eponymous book by Daphne Gastaldi, Mathieu Martinière and Mathieu Périsse, members of “We Report”, the independent journalists’ collective; and the report of Elise Lucet, broadcast on March 23 on France 2. This French « Spotlight », as well as the resignation of the Bishop of Dax (France) on 6 April 2017, due to « so-called – inappropriate pastoral attitudes », and the resignation on 1st March 2017 of Marie Collins, the dignified and courageous Irish woman, who was the last member of the pontifical mission created by Pope Francis, a victim of paedophilia herself, are blows that compel us to end the silence.

It is time to end the thousands of crimes of paedophilia and of other abuses committed within the Catholic Church! On the front page of the Opinion Internationale, the media of liberty and decision-makers committed to truth; and on the initiative of Hélène Pichon, author of L’Eternel au féminin; of François Devaux, President of La Parole Libérée; of Stéphane Petricca, of Phil Saviano, Co-fondator of SNAP, of journalist Michel Taube, of Francesco Zanardi, President of Rete L’Abuso, Clinical Psychologist and Psychoanalyst, and citizens of all spiritualties, we call upon Pope Francis to convene Vatican Council III. A Council that brings together all the stakeholders of the Church – the hierarchy, yes, but also laity and religious women and men from the five continents, who will take the courageous measures that will eradicate the root causes of this endemic disease by releasing the bodies of the religious men and women who make up the Catholic Church; and which will welcome women and laity into Church leadership! Because it is the only solution!

The first rally by the initiators of the Appeal will be organized at 12:30 on the Monday of Pentecost, 5th June 2017, on the square of Notre-Dame Cathedral, Paris. With gospels, a minute of silence for the victims of Church abuse, there will also be speeches of hope, addressed to His Holiness the Pope.

We invite you to Sign the Appeal to Pope Francis and publicize the call to gather.

Opinion Internationale

 

Je signe l’Appel au Pape François : convoquez un Concile Vatican III pour en finir avec les crimes de pédophilie et d’emprise au sein de l’Eglise Catholique!


Très Saint Père,

Vous le savez, l’Eglise Catholique ne pourra plus empêcher que s’exprime à la face du monde la parole de ses victimes. Vous le savez, les fidèles continueront à s’éloigner de l’Eglise tant que tout ne sera pas fait pour que les causes qui ont engendré cette souffrance infinie ne soient éradiquées en profondeur.

Vous seul pouvez prendre les mesures qui s’imposent pour écarter les causes des actes de pédophilie et d’emprise commis par des millions de religieux dans l’institution que vous dirigez.

Certes, nous saluons vos efforts pour lutter contre un mal qui frappe aussi de nombreuses autres institutions dans le monde, mais qui gangrène plus particulièrement l’Eglise catholique.

Nous avons salué la création par vos soins, le 22 mars 2014, d’une commission pontificale de protection des mineurs au sein de l’Eglise catholique qui participe de vos efforts pour transformer l’Eglise et l’inscrire dans les progrès de la conscience au XXIème siècle.

Mais l’hypocrisie et la mauvaise foi qui étouffent l’Eglise catholique nous sont devenues insupportables : la démission de cette même commission, le 1er mars 2017, de Madame Marie Collins, un an après celle du Britannique Peter Saunders, et qui fait que plus aucune victime de pédophilie ne compose cet organe, la démission le 6 avril 2017 de l’évêque de Dax en France, Mgr Hervé Gaschinard, en raison d’« attitudes pastorales – dites – inappropriées », la diffusion retentissante du livre « La mécanique du silence » de Daphné Gastaldi, Mathieu Martinière et Mathieu Périsse, membres du collectif de journalistes indépendants « We Report », et le reportage  diffusé le 23 mars 2017 sur la chaîne de TV France 2, au cours duquel la journaliste Elise Lucet vous interpelle, nous conduisent à nous tourner vers vous.

De combien de démissions d’évêques et de nouveaux crimes nous faudra-t-il être le témoin pour vous décider à traiter le mal à sa racine ?

Très Saint Père, si nous ne voulons plus dans l’Eglise catholique de pédophiles ni de religieux qui, torturés dans leur âme et dans leur chair, maltraitent leurs prochains, bref si l’Eglise ne veut plus que de tels crimes se reproduisent en son sein, il n’y a qu’une issue : en finir avec un double déni ! Il faut que cessent le déni de la sexualité des femmes et des hommes d’Eglises (dimension pourtant sacrée de l’Être Humain), et celui de la place des femmes dans la vie personnelle de ces derniers comme dans la hiérarchie de l’Eglise.

Voilà l’évidence !

C’est le rejet de la faculté d’aimer pleinement en vérité et en liberté dans notre Humanité qui engendre les pires souffrances.

En effet, les psychologues les plus avertis attestent que toute personne qui nie sa sexualité sera malheureuse voire dangereuse pour elle-même ou pour les autres. Nul ne peut échapper à sa sexualité. Un système qui, osons le dire, attire, protège, pardonne ou génère des comportements sexuels pathologiques, a fait de l’Eglise un corps malade psychiquement et trop souvent pénalement complice voire coupable.

Nous savons que la pédophilie est une pathologie spécifique qui ne peut être forcément évitée ou soignée par une vie de couple, mais nous savons aussi qu’imposer un contexte de déni de la sexualité à des personnes relevant de cette pathologie leur permet de dissimuler leur pratique, de la prolonger voire de les y encourager.

C’est pourquoi lever l’interdit psychique d’une sexualité épanouie est la seule condition pour permettre la bonne santé physique, psychologique et morale des femmes et des hommes qui composent l’Eglise.

Doit-on rappeler que les lois pénales sanctionnent très sévèrement celui qui abuse de son autorité, comme ceux qui tentent de s’abriter derrière un quelconque secret pour cacher des crimes dont ils ont manifestement connaissance ? L’Eglise catholique va souffrir de plus en plus de procès pénaux qui jetteront l’opprobre sur votre institution.

Concernant la place des femmes dans l’Eglise, nous devons mettre fin à la domination masculine qui exclut de son leadership la moitié de la sagesse et de l’intelligence de l’Humanité, ce qui bafoue l’égalité entre l’homme et la Femme, tous deux créés à l’image de Dieu, et égalité reconnue comme un droit universel par la communauté internationale.

Pour toutes ces raisons, animés par un esprit d’Amour et de Paix, confiants dans votre courage et votre vision, nous, femmes, hommes, associations et citoyens du monde entier, de tous monothéismes, de toutes spiritualités et de toutes sensibilités, nous lançons un Appel solennel à Votre Sainteté :

Très Saint Père, devant l’urgence des souffrances endurées, nous vous prions solennellement, pour en finir avec ce double déni, de légiférer et de prendre la décision pontificale de convoquer un Concile Vatican III qui associera toutes les parties prenantes de l’Eglise, la hiérarchie mais aussi femmes et hommes laïcs et religieux des cinq continents, et qui prendra toutes les mesures pour combattre ce double déni.

D’ores et déjà nous sommes porteurs de diverses propositions à débattre, qui ont pour objectif de traiter le mal à la racine : lever le secret de la confession quand des actes de pédophilie ou d’emprise vous sont rapportés, faciliter et accepter les poursuites judiciaires civiles et pénales intentées par des victimes, accueillir les religieux qui souhaitent se marier, les personnes divorcées et remariées qui sont appelées par Dieu au sein de la Communion et, enfin rendre la place que Jésus Lui-même a donnée aux Femmes en position de Chefs de mission, de Diacres, de Prêtres et sur tous les échelons du leadership religieux !

Très Saint Père, nous voulons prendre part à la préparation et à la tenue du Concile Vatican III.

Au-delà des repentances, ce mal endémique appelle une révolution au sein de l’Eglise et une nouvelle théologie de la libération. C’est la seule voie possible.

Le Christ fut sans concession aucune : Matthieu 18.-6. « Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. »

Nous vous appelons, Très Saint Père, à prendre dans l’urgence vos responsabilités : elles sont immenses !  

 

We Call Pope Francis to summon a Vatican Council III to end the crimes of paedophilia and other abuses within the Roman Catholic Church!


Most Holy Father,

As you know, the Catholic Church is no longer able to prevent the words of its victims from being expressed before the world. As you are aware, the faithful will continue to move away from the Church until everything is done to ensure that the causes that have engendered this infinite suffering are eradicated at their source.

Only you can take the necessary measures to end the plague of paedophilia and other abuses through the influence exercised by millions of religious in the institution that you direct.

We sincerely welcome your efforts to fight an evil that also affects many other institutions in the world, but which is particularly devastating to the Catholic Church through loss of respect as a moral force for good in society.

We welcomed the creation of, on 22 March 2014, the Pontifical Commission for the Protection of Minors in the Catholic Church, which is part of your efforts to transform the Church and to include it in the progress of conscience in the 21st Century.

But the hypocrisy and bad faith that stifle the Catholic Church have become unbearable for us : this is evident with the resignation from this same commission, on 1 March 2017, of Ms Marie Collins, just one year after that of a British member, Peter Saunders. Now there is no victim of paedophilia involved in your commission; and the resignation on April 6, 2017 of the Bishop of Dax (France), Monsignor Hervé Gaschinard, because of « so-called – inappropriate pastoral attitudes », compels us to address you directly.

These developments, remember, also comes in the wake of the publication of the compelling book « The mechanics of silence » by Daphne Gastaldi, Mathieu Martinière and Mathieu Périsse, members of “We Report”, the independent journalists’ collective; and the broadcasting on 23rd March 2017 of the report “Cash” by Elise Lucet on France 2, during which she reaches out to you, lead us to publicly turn towards you.

How many resignations of bishops and exposure of new crimes will be necessary for us to witness before you decide to treat this evil at its root?

Most Holy Father, if we no longer want religious paedophiles and sexual abusers in the Catholic Church who, tortured in their soul and in their flesh, mistreat their neighbours; if the Church no longer wants such crimes to be repeated in her bosom, there is, surely, only one way forward. We must end this double denial! The denial of the sexuality of religious women and men – the sacred dimension of the human being – must cease; and the exclusion of women in the everyday life of the Church, and in the leadership of the Church, must also end.

Here is the reason!

It is the imposed rejection of the faculty of loving fully in truth and freedom in all our humanity which engenders the worst suffering. An imposition that not even Jesus, the Christ, asked of his disciples and followers.

Indeed, the most informed psychologists attest that anyone who denies their sexuality will suffer degrees of unhappiness and, in some cases, potentially pose a danger to themselves and others. No one can deny their sexuality. A system which, dare we say it, attracts, protects, forgives or generates pathological sexual behaviour, has made the Church a psychically ill and, too often, a criminally complicit and guilty institution.

That is why lifting the imposed prohibition of a fulfilled sexuality is the only condition for the physical, psychological and moral health of the vowed women and men who make up the Church.

We fully acknowledge that paedophilia is a specific pathology that cannot be avoided nor cured by a loving couple relationship. However, it is also clear that imposing a context of global sexual denial can attract, and work to protect, this pathology, allowing the prolongation and encouragement of this practice.

It should be recalled that civil laws should and will punish very severely those who abuse their authority, such as those who engage in secrecy and try to hide crimes of which they are aware.

Concerning the place of women in the Church, we must urgently end the unhealthy male predominance of the Church that excludes half the wisdom and intelligence of humanity from Church leadership and which is an affront to the equality of male and female, made in the image of God, equality which is inscribed in universal rights acknowledged by the international community.

For all these reasons, animated by a spirit of Love and Peace, we, women, men, associations and citizens of the whole world, of all monotheisms, of diverse spiritualities, wish to send this solemn appeal to Your Holiness:

Most Holy Father, facing the emergency of the endured pains, we ask you solemnly, in order to put an end to this double denial, to legislate and take the pontifical decision to convene Vatican Council which will involve all the Church’s stakeholders: the hierarchy and priesthood, of course, but also the laity and women religious of the five continents.

Most Holy Father, we offer and wish to participate in the preparation for and the holding of Vatican III.

We, therefore, are carrying a number of propositions to be discussed and debated during this Council which aim at dealing with these evils at their roots: including the removal of confessional secrecy when acts of paedophilia are reported,  demanding the facilitation and acceptance of civil and penal lawsuits, brought by victims; considering welcoming consecrated persons who wish to marry; considering welcoming home divorced and remarried persons who are called by Jesus to the Eucharistic banquet; seeking to restore the place that Jesus Himself gave to women, so that they may inspire both the Church and secular world as heads of mission, deacons, priests and on all levels of religious leadership!

Beyond humility and repentance, this endemic evil calls for a revolution within the Church and a new theology of liberation. This is the only way possible.

Let us remember that  Christ Himself was uncompromising : 

“Whoever causes one of these little ones who believe in me to sin, it would be better for him to have a great millstone hung around his neck and to be drowned in the depths of the sea.” (Matthew 18: 6). 

We call you, most Holy Father, to take urgently your responsibilities, they are immense!

 

 

I sign / Je signe :
* : required / champs obligatoires

Premiers signataires / first signatories

Hélène Pichon, auteure de l’ouvrage / author of L’Eternel au féminin

François Devaux, Président de / President of La Parole Libérée

Stéphane Petricca, Psychologue Clinicien et Psychanalyste / Clinical Psychologist and Psychoanalyst

Phil Saviano, co-fondateur de / Co-fondator of SNAP, Survivors Network of those Abused by Priests

Michel Taube, journaliste and éditeur / journalist and publisher

Francesco Zanardi, Président de / President of Rete l’Abuso

Ont signé

Tabtab-Gerbino Françoise Tabtab-Gerbino Françoise
Christophe Romand
Marine Carnec
Jean Paul Bessieres
Vincent Ralle
Claude Gatignol - Ancien Député
Eric Et Patricia Talavet - eric.talavet@orange.fr
Pascale Auger - Présidente - Corporare Angel
Christiane Peugeot
Samir Djaiz - Secrétaire Général - Plate Forme Migrants et Citoyenneté Européenne
Monique Rameau
Delphine Reygrobellet
Marie Deschryver
Berchi Wassila - Journaliste
Laetitia Juzans Lesca - Chrètienne
Céline Chourlet
Catherine Dard
Laurence Jaud De La Jousselinière - Vice-Présidente Chambre De Commerce France-Canada
Capucine Bertrand - Présidente - Women Side
Andrew Clarke
Thierry Dexet
Patrice Cristofini
Mohammed Bachiri - Directeur-Conseiller - UNESCO-RCVA
Véronique Pradel
Dominique Cazzola - Mme
Hélène Gautier - à titre personnel, thérapeute
Dominique Teyssandier
Isabelle Cauchois - Année
Edithe Fischer
Dora Kelif Birnbaum
Bénédicte Wallut
Taube Daniel Taube
B Sevain
Vienne Maïté Vienne Maïté - Poète
Aude Repoux - Mère De Famille Et Écrivain Biographe
Claudine Ralle
Gino Hoel - M. - Artiste
Perize Bulut
Simone Laburre - mme
Francois Devaux - La parole libérée
Valerie Callizo
Anne Boudissa
Janine Bernaud - Enfance et Partage
Nadia Boushaba
Gilles Marchand - President - Informations sans frontières
Mélanie Leger
Farida Brechemier - Photographe Institution. - Indépendante
Gaelle Gego
Claire Pain - Madame
Céleste Akiki - Miss
Jean-Michel Yegavian - Monsieur - JCL AGOSIP
Sami Brunet
Marilene Ghanem
Louisa Brunet - LOUISA
Igor Bogdanov
Dorine Bourneton - Pilote Et Écrivain
Catherine Vandriesse
Evelyne Faure
Cyrine Hayouni
Marilyn Tisserand - Mille et une nuits
Martine Le Bec - Rédactrice En Chef - Revue Prospective Stratégique (CEPS, Paris)
Patrick Longuechaud - Senior Advisor
Renzo Bee - Consultant
Thomas Raymondaud
Sihem Souid
Charles Dumas - Directeur Artistique - Fondation Apprentis d'Auteuil
Marine Lecluse - Madame
Thierry Braine-Bonnaire
Le Sage Claude Le Sage - Retraitée
Desmeure Jean-Louis Desmeure
Lucille Desjonqueres - Ceo - Leyders Associates
Socheata Chea - Directrice Projets - CEPS
Sophia Mesnard

 

 

 

APPEL A RASSEMBLEMENT

LUNDI 5 JUIN 2017, PARIS, 12h30

CALL FOR RALLY

MONDAY 12:30, JUNE 5TH, 2017, PARIS

 

Nous appelons, avec tous les signataires de cet Appel solennel, à un rassemblement pacifique et œcuménique sur le Parvis Notre-Dame à Paris le lundi 5 juin 2017 à 12h30 précises. Gospels, minute de silence pour les victimes de l’Eglise et prises de parole d’espoir à l’adresse de Sa Sainteté le pape, aideront à faire porter notre voix jusqu’au cœur du Pape François.

En effet, lundi 4 juin 2017 sera une journée sainte pour beaucoup d’entre nous : rappelons que le jour de la Pentecôte l’Esprit Saint embrasa les cœurs et les âmes des Apôtres parmi lesquels comptaient de nombreuses Femmes. 

Témoins de cet appel décisif pour la Chrétienté dans le monde, nous serons lundi 5 juin 2017 rassemblés et unis par cette noble cause pour nous adresser à Sa Sainteté le Pape François et lui demander de convoquer un Concile Vatican III, salutaire pour en finir avec les crimes de pédophilie et d’emprise commis dans l’Eglise catholique.

We call all citizens of goodwill, together with all the signatories of this Solemn Appeal, to a peaceful and ecumenical gathering on the Square of Notre-Dame Cathedral, Paris, at 12:30 sharp, on the Monday of Pentecost June 5th, 2017. We will gather with gospels, for a minute of silence for the victims of Church abuse, and speeches of hope, addressed to His Holiness the Pope. Your presence will help to make our voice reach the heart of Pope Francis.

Indeed, Monday, June 4th, 2017 will be a holy day for many: Let us remember that on the day of Pentecost the Holy Spirit empowered the souls and hearts of the Disciples of Jesus, amongst them were many women. 

As witnesses of this major Call for Christians in the world, we will gather, united by this noble cause, to address His Holiness Pope Francis; and ask him to urgently convene a Vatican Council III  of salvation, to resolutely bring to an end the torture inflicted by the crimes of paedophilia and other abuses it covers-up in the Catholic Church.

  

Pour relayer l’appel, participer au Rassemblement du 5 juin 2017 et prendre une part active à cette campagne, merci de contacter / To spread the Appeal and participate to the gathering on 5 June 2017 and to take an active part in the campaign, please contact:

helene.pichon@opinion-internationale.com +33.6.86.75.67.90

 

 

Hélène Pichon, co-initiatrice de l’Appel au Pape François, est l’auteure d’un livre qui explique les raisons profondes pour lesquelles l’Eglise catholique en est arrivée là… A lire absolument.

 

Je commande L’Éternel au féminin
Version imprimée

Je commande L’Éternel au féminin
Version Ebook

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Directeur de la publication