Monde / World
Amériques /
04H30 - jeudi 1 juin 2017

« Monsieur Trump, rejoignez la lutte contre le réchauffement climatique » : Je signe l’Appel

jeudi 1 juin 2017 - 04H30

Monsieur Trump, rejoignez la lutte contre le réchauffement climatique /

Mr. Donald Trump, join the fight against global warming

Qui d’Angela Merkel ou d’Emmanuel Macron a-t-il lu dans les pensées intimes de Donald Trump ?

Lors des Sommets de l’OTAN à Bruxelles puis du G7 en Sicile la semaine dernière, la Chancelière allemande a publiquement regretté l’isolement du président américain sur l’Accord de Paris sur le climat, tandis que le Président français, (s’est-il senti pousser des ailes ou a-t-il reçu des garanties de son homologue Trump ?), a parié sur le pragmatisme du magnat de l’immobilier devenu l’homme le plus puissant du monde…

En attendant le verdict du Président Trump, Opinion Internationale vous propose de signer l’Appel que nous avions lancé au président élu des Etats-Unis, le 14 novembre 2016, à l’occasion de la réunion des chefs d’Etats et de gouvernement en clôture de la COP22 à Marrakech au Maroc.

Un Appel que vous pouvez encore signer largement pour peser sur les choix du nouvel hôte de la Maison blanche et dont nous transmettrons ce soir les signatures à l’ambassade des Etats-Unis à Paris, juste avant l’annonce de la décision du Président américain.

(Ethan Miller/Getty Images)

(Ethan Miller/Getty Images)

 

FR

Monsieur Donald Trump,

Vous avez été élu Président des Etats-Unis le 8 novembre 2016. A travers vous, nous saluons le peuple américain.

La veille de votre élection, s’ouvrait à Marrakech au Maroc (le premier pays, pour la petite et grande histoire, à avoir reconnu l’indépendance des Etats-Unis en 1777), la 22e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, dite COP22. Elle prolongeait l’entrée en vigueur, le 4 novembre 2016, de l’Accord de Paris qui scelle l’engagement de la communauté internationale, dont les Etats-Unis, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à adapter nos économies et nos comportements à ce défi universel.

A l’occasion de la venue à Marrakech de nombreux chefs d’Etat du monde entier, nous vous lançions solennellement cet Appel et appelions les citoyens, les entreprises, les associations et les élus dans le monde entier à le signer d’ici votre investiture le 21 janvier 2017.

Depuis lors, vous avez pris vos fonctions, vous avez rencontré vos homologues internationaux du Moyen-Orient, de l’OTAN et du G7 et vous vous apprêtez à décider si, oui ou non, vous quittez l’Accord de Paris signé par votre prédécesseur pour les Etats-Unis.

Monsieur Donald Trump, lors de votre premier discours de Président élu, vous avez dit : « Je veux dire à la communauté internationale que, même si nous mettrons toujours les intérêts des Etats-Unis en premier, nous serons justes avec tout le monde. Avec toutes les populations, toutes les nations, nous allons chercher le compromis plutôt que l’hostilité, le partenariat plutôt que le conflit. »

Monsieur le Président, nous, citoyens du monde et acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique, nous vous appelons à ne pas délaisser l’effort mondial dans lequel sont engagées plus de 100 nations, des plus grandes comme les Etats-Unis, la Chine, la Russie, le Canada, le Mexique, l’Afrique du sud, l’Union Européenne, le Japon, aux plus menacées comme les peuples d’Afrique et les îles du Pacifique et de l’Océanie.

Comme le disait Hilda Heine, présidente de la République des Iles Marshall et l’une des leaders des petits pays insulaires menacés par la montée des eaux, « Si l’Accord de Paris est devenu une loi si rapidement, c’est parce que chaque pays a un intérêt national à poursuivre une action climatique forte ». C’est dans l’intérêt de tous, Américains et communauté internationale, que les Etats-Unis maintiennent le cap ouvert par la ratification par votre pays, le 3 septembre dernier, de l’Accord de Paris.

Les entreprises et les investisseurs américains investissent déjà fortement dans les infrastructures à bas carbone et dans les énergies renouvelables. Or, Monsieur le Président, vous avez annoncé votre volonté d’investir massivement dans de nouvelles infrastructures et votre soutien résolu à l’esprit d’initiative des Américains. Voici donc l’occasion de servir les États-Unis et le monde en même temps.

Monsieur le Président, nous comptons sur vous pour rallier cette dynamique nationale et internationale et y mobiliser toutes les forces, toutes les énergies, tous les talents de l’Amérique. Les Etats-Unis comme le monde entier seraient perdants si vous ne veniez pas à prendre la mesure du danger climatique et des chances que crée le nouveau monde que nous sommes en train de bâtir pour éviter la catastrophe.

Monsieur le Président des Etats-Unis, relever le défi climatique, c’est aussi cela le rêve américain. C’est déjà le rêve qui nous permet, et qui nous permettra avec vous, de créer des millions d’emplois, de nouvelles richesses et un avenir meilleur pour nos enfants !

EN

Mr. Donald Trump,

You have been elected President of the United States on November 8, 2016. Through you, we salute American people.

On the eve of your election, in Marrakech, Morocco (the first country to have recognized the independence of the United States in 1777), the 22nd Conference of the Parties of the United Nations Framework Convention on Climate Change, known as COP22, has convened. It follows the implementation, on 4 November 2016, of the Paris Agreement which seals the commitment of the international community, including the United States, to reduce greenhouse gas emissions and adapt our economies and our behavior to this universal challenge.

On the occasion of the arrival in Marrakech of many heads of State from all over the world, we solemnly launched an appeal to citizens, businesses, associations and elected representatives worldwide to sign it by your inauguration on 20 January 2017.

Since this event, you became President of the USA, you came in Middle East and in Europe for the OTAN and G7 Summits. You are about to decide finaly wether, yes or no, the USA quit the Paris Agreement on Climate.

Mr. Donald Trump, in your first speech as elected President, you said, « I want to tell the world community that while we will always put America’s interest first, we will deal fairly with everyone, with everyone. All people and all other nations. We will seek common ground, not hostility. Partnership, not conflict. « 

Mr President, we, as citizens of the world and as actors in the fight against global warming, are calling on you not to abandon the global effort in which more than 100 nations, from the largest such as the United States, China, Russia, Canada, Mexico, South Africa, the European Union, Japan, to the most threatened such as the peoples of Africa and the Pacific Islands and Oceania.

As Hilda Heine, President of the Republic of the Marshall Islands and one of the leaders of the small island countries threatened by the rising waters, said: « The Paris Agreement on climate change became law so quickly because there is a significant national interest for each country in pursuing aggressive climate action and that fact has not changed because of the U.S. election « . It is in the interest of all Americans and the international community that the United States maintain its course set  by the ratification by your country on September 3 of the Paris Agreement.

American companies and investors are already investing heavily in low-carbon infrastructure and renewable energy. However, Mr President, you have announced your willingness to invest heavily in new infrastructure and your resolute support for the spirit initiative of Americans. So here is the opportunity to serve the United States and the world at the same time.

Mr. President, we count on you to rally this national and international momentum and mobilize all the strengths, energies and talents of America. Both the United States and the world would lose out if you did not come to grips with the climatic danger and the opportunity created by the new world that we are building to avoid catastrophe.

Mr. President of the United States, meeting the climate challenge is also the American dream. It is already the dream that allows us, and you with us, to create millions of jobs, new wealth and a better future for our children!

 

I sign / Je signe :
* : required / champs obligatoires

Premiers signataires

[par ordre alphabétique]

 

 

 

Ont signé / Have signed

Isabelle Isabelle - Maquilleuse - maquilleuse
Laurent Caron
Ricardo Espinosa
Philippe Vacheyrout - Président - Capucine.net
Stéphane Reiche
Alexandre Dunod
Lasserre Lasserre - Professor Phd Ocean Biodiversity Sciences - UNESCO & Univ Pierre and Marie Curie UPMC
Chrystel Caparros
Edouard Mboungou-Mpemissi - Animateur Radio - Radio Canal Sud
Jean-Pierre Phelouzat
Iryna Dotsenko
Franck Barrau - Président - Centre interculturel de documentation
Jean Paul Voituret
Jan Van Criekinge
Imrich Babic - Mr - Ambassade de la République slovaque
Marie Jolivet
Valérie Urman
Stephane Aver - Chairman D'aaqius - Aaqius
Michel Taube - Fondateur - Opinion Internationale

This Appeal and the signatures will be delivered or sent to The American Ambassy in Paris for transmission to Mr. Donald Trump, President of the United States.

Cet Appel et les signatures seront remis ou adressés en fin d’après-midi à l’Ambassade des Etats-Unis à Paris pour transmission à Washington et au Président Trump.

Directeur de la publication