Abolir la peine de mort
Monde /
04H19 - vendredi 30 novembre 2012

Le 30 novembre : les villes du monde s’illuminent contre la peine de mort

vendredi 30 novembre 2012 - 04H19

Pour la 10e édition de la manifestation « Villes pour la vie, Villes contre la peine de mort », la communauté Sant’Egidio est parvenue à rassembler des villes abolitionnistes du monde entier, qui illumineront leurs bâtiments le 30 novembre, contre la peine capitale. Pleins phares sur l’évènement.

 

Le Colisée illuminé contre la peine de mort, Rome

Le 30 novembre prochain aura lieu la dixième édition de la manifestation « Villes pour la vie,  Villes contre la peine de mort » organisée par la communauté italienne Sant’Egidio, à l’occasion de l’anniversaire de l’abolition de la peine de mort par Grand-Duché de Toscane en 1786, le premier Etat européen à abolir la peine capitale.

Le principe est simple : chaque ville participant à l’opération s’engage à illuminer ou à décorer un de ses monuments emblématiques, qui devient alors une sorte de manifeste vivant contre la peine de mort, promouvant  l’appel pour l’instauration d’un moratoire universel contre la peine de mort.
Peu étonnant dès lors que la manifestation « Villes pour la vie,  Villes contre la peine de mort » rencontre un tel succès, au point d’être devenue aujourd’hui une des plus grandes mobilisations mondiales contre la peine de mort. 1500 cités dont 30 capitales sont cette année partenaires de l’opération, disséminées le monde entier, y compris dans certains pays aujourd’hui encore rétentionnistes.

La Tour de la cité administrative de Liège illuminée contre la peine de mort

 

La manifestation « Villes pour la vie,  Villes contre la peine de mort », vise ainsi ancrer le dialogue sur la question de la peine de mort dans le paysage urbain, au plus près de leurs citoyens dans le décor de leurs villes. Au-delà, il  s’agit de nouer un dialogue durable avec les sociétés civiles de tous les pays et de sensibiliser les institutions politiques, au premier rang desquelles, les municipalités.

Si le prérequis minimum est d’illuminer un bâtiment, le 30 novembre est aussi pour les maires l’occasion d’organiser des manifestations autour du thème de la peine de mort : conférences débats ou expositions. La ville de Paris qui a rejoint cette année le réseau des villes contre la peine de mort illuminera ainsi symboliquement en rouge la façade de la Maison de Victor Hugo, en présence de Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie et de Danièle Pourtaud, adjointe chargée du patrimoine.

Faire rentrer dans notre quotidien un questionnement sur la peine de mort, tel est le but la manifestation « Villes pour la vie, Villes contre la peine de mort ». Ces évènements de taille souvent modeste peuvent paraître dérisoires, pourtant mis bout à bout, ils participent d’une stratégie bottom-up du combat pour l’abolition aussi efficace, à bien des égards, que les manœuvres diplomatiques en coulisses des abolitionnistes aux Nations Unies.

 

Emma Ghariani

 

Le 30 novembre à 18h, la Maison Victor Hugo à Paris (Place des Visges) sera illuminée pour dire NON à la peine de mort partout dans le monde.