France
France /
14H35 - mercredi 18 mai 2016

Les lycéens de Seine-Saint-Denis sous les ors de la République

mercredi 18 mai 2016 - 14H35

Le Quai d’Orsay a rendu leur invitation aux jeunes du lycée professionnel Frédéric Bartholdi de Saint-Denis (93) : ils avaient accueilli à la mi-octobre Romain Nadal, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, pour la plantation d’un Arbre de la fraternité©.

DSC_4524

Nicolas Hulot, Romain Nadal et les élèves du lycée Bartholdi au Quai d’Orsay, mercredi 18 mai 2016 – Crédit photo : Stéphanie Petit

 

À quelques semaines du grand évènement que représentait la Conférence de Paris 2015 sur le climat, plus connue sous le nom de COP21, le porte-parole avait tenu avec le personnel encadrant du lycée à sensibiliser les élèves à l’écologie et aux problématiques environnementales. En effet, jeudi 15 octobre, les élèves de la filière menuiserie du lycée Frédéric Bartholdi de Saint-Denis (93) avaient planté un Arbre de la fraternité©, en présence de Romain Nadal, porte-parole et directeur de la communication du Quai d’Orsay et du développement international.

Il les a retrouvés ce matin.

Au lendemain de cet évènement mondial, dont l’accord vient d’être signé le 22 avril dernier à New York par Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, Nicolas Hulot s’imposait comme parrain de cette visite.

Tout en écoutant les explications de Romain Nadal en matière de protocole, les lycéens ont visité une partie du ministère dont le Salon de l’horloge ou encore la grande salle à manger où s’est récemment déroulée la passation de pouvoir entre Laurent Fabius et Jean-Marc Ayrault.

La rencontre entre les Séquano-Dionysiens et Nicolas Hulot s’est conclue sur un échange autour de l’environnement. L’ancien présentateur de l’émission Ushuaia, dont certains élèves se souvenaient avec plaisir, a cherché à impliquer ces jeunes dans les questions actuelles de la protection de l’environnement. « Ce n’est pas un sujet de gauche, ce n’est pas un sujet de droite, de riches, de pauvres, de croyants ou de laïcs. C’est un sujet de la famille humaine puisque tous les humains sont confrontés au même destin », a rappelé Nicolas Hulot, qui avait également fait appel aux autorités confessionnelles et religieuses fin 2015 pour lutter contre les changements climatiques. Les lycéens se sont montrés curieux et enthousiastes durant cet échange détendu, apprécié par Nicolas Hulot.

Une opération à renouveler !

Journaliste