Agenda culturel
14H11 - vendredi 2 octobre 2015

L’agenda culturel engagé d’octobre 2015 – Cinéma

vendredi 2 octobre 2015 - 14H11

Fatima, Philippe Faucon

489736Fatima, femme de ménage immigrée, fait des heures supplémentaires pour un salaire misérable, se débrouille comme elle peut pour élever toute seule ses filles… Celles-ci parlent à peine l’arabe, Fatima maitrise difficilement le français. Quels peuvent être les liens entre les deux générations ? Alors que les médias évoquent le plus souvent des histoires d’intégration ratées, violentes, le réalisateur franco-marocain Philippe Faucon fait le pari de faire preuve d’un peu plus d’optimisme dans son film présenté à la Quinzaine des  réalisateurs cette année. Un touchant portrait de femmes cherchant à s’affirmer au-delà de l’image stéréotypée dans laquelle on tend à les enfermer.

Sortie le 7 octobre.

 

 

 

 Le bouton de nacre, Patricio Guzman

Le bouton de nacre, AfficheAvec ses paysages grandioses et violents, traversés d’improbables glaciers et volcans à la beauté presque surnaturelle, la  Patagonie constitue sans doute une des régions les plus hors du monde et de l’Histoire que l’on puisse imaginer… Le  réalisateur chilien Patricio Guzman part de la découverte de deux mystérieux boutons de nacre au fond de l’océan pacifique, au large de son pays, pour nous montrer le contraire. Violence de la rencontre entre les autochtones et les premiers colons anglais, violence  de l’élimination des prisonniers politiques sur cette terre par le dictateur Pinochet : des eaux profondes de l’océan resurgit l’Histoire de la Patagonie, au travers d’images à la poésie et à la puissance évocatrice universelles. 

Sortie le 28 octobre.

 

 

Qui a tué Ali Ziri ?, Luc Decaster

affich_43542_1Un Algérien de 69  ans décède après son interpellation par la police nationale à la suite d’un contrôle routier à Argenteuil. Qui a tué Ali Ziri ? Personne, selon le procureur, qui déclare un arrêt cardiaque. Mais cette conclusion ne convainc pas : pour certains, les policiers qui ont arrêté le vieil homme ont procédé à un véritable lynchage… Derrière un titre qui évoque plutôt un thriller à l’intrigue plus ou moins invraisemblable, le film de Luc Decaster est en réalité un documentaire suivant les efforts d’un comité de soutien, de la famille d’Ali Ziri en Algérie, pour faire éclater la vérité sur cette histoire ignorée des médias. Un peu de suspens, mais surtout un aperçu dérangeant des incohérences de la justice française dans ce genre d’affaires.  

Sortie le 7 octobre.

 

 

 

Même pas peur !, Ana Dumitrescu

ob_cf6d4e_anna-dumitrescu-meme-pas-peurAprès « Khaos, les visages humains de la crise grecque », la photoreporter Ana Dumitrescu  réalise un documentaire sur la France d’après les attentats de Charlie Hebdo. Tourné dans l’urgence, le film prend pourtant bien le temps d’analyser des questions essentielles, qui ont pu être négligées sur le moment au profit de l’émotion : sociologues, essayistes et urbanistes s’interrogent sur ce qu’il est advenu du grand élan « républicain » ayant suivi les attentats, sur la question de « l’identité nationale », les réactions des politiques… Plus profondément, la réalisatrice part de la vague de panique provoquée par l’événement pour mener une réflexion sur les peurs sociétales qui minent notre « vivre-ensemble » et favorisent les fractures sociales : peur des musulmans, peur de l’autre…

Sortie le 7 octobre.

 

 

Amours, larcins et autres complications, Muayad Alayan

39d7c4a0f901f832cdc847c588237825Mousa, petit escroc palestinien, tente de fuir son pays avec un visa clandestin. Pas de chance, il vole une voiture avec un soldat israélien enfermé dans le coffre… On suit donc les péripéties de cet anti-héros attachant, de malchance en malchance, d’absurdité en absurdité, dans une tragi-comédie pleine d’humour noir, sur fond de guerre bien sérieuse. C’est aussi ce contraste qui séduit dans ce film autoproduit, réalisé avec peu de moyens. La rareté des films palestiniens sur nos écrans redouble notre plaisir à aller voir ce film.

Sortie le 30 septembre.

 

 

 

 

L’image manquante, Rithy Panh

40x60 L_IMAGE MANQUANTE.inddDans son dernier documentaire, le réalisateur franco-cambodgien part à la recherche d’une image introuvable dans les manuels d’histoires et les archives : celle du génocide commis par les Khmers rouges entre 1975 et 1979 au Cambodge. Nous plongeant dans son histoire familiale, le cinéaste tente donc de recréer lui-même poétiquement ce passé à l’aide de figurines d’argiles, dont la simplicité et l’immobilité, à l’image d’un naïf dessin d’enfant, dégage une bouleversante et authentique émotion.  Le film, qui a obtenu le prix « un certain regard » à Cannes en 2013, sort enfin en France sur grand écran.

Sortie le 21 octobre.

 

 

 

 

Séoul hypnotique, au Forum des images

 dssdLe Forum des images met à l’honneur le cinéma coréen à l’occasion d’un grand cycle dédié à la ville de Séoul : thriller, drame, film intimiste et film de genre… Ce sera l’occasion de découvrir l’incroyable variété et l’ inventivité d’ une production cinématographique peu connue en France, au carrefour entre tradition et modernité, entre Asie et Occident. Nocturne et ultra-moderne, la mégapole scrutée par les cinéastes reflète l’histoire et la politique de son pays tout en incarnant tous les fantasmes, du rêve au cauchemar urbain…

jusqu’au 1er novembre.