Agenda culturel
Monde /
15H40 - vendredi 11 septembre 2015

L’agenda culturel engagé de septembre 2015

vendredi 11 septembre 2015 - 15H40

Comment aider ceux qui fuient un régime autoritaire

Berlin (Allemagne), jusqu’au 26 octobre :  Risiko Freiheit, Fluchthilfe für DDR bürger 1961-1989

risikoUne exposition est dédié à l’aide apportée à ceux qui ont voulu fuir l’Allemagne de l’Est entre 1961 et 1989 au « Errinerungsstätte Notaufnahmelage Marienfelde ». Riche de photos, de documents historiques et de témoignage biographiques, l’expo présente le combat de ces personnes qui ont fui un régime autoritaire et de ceux qui les ont aidés comme un courageux acte de résistance au nom de la liberté. Alors que l’Allemagne organise l’accueil massif des réfugiés syriens et irakiens, dans un contexte de crise migratoire européenne, l’exposition semble faire puissamment écho avec l’actualité.

http://www.notaufnahmelager-berlin.de/de/sonderausstellungen-21.html

 

 

Ai Weiwei, une rétro événement de l’artiste contestataire chinois

Londres (Angleterre), du 19 septembre au 13 décembre : Ai Weiwei

La Royal Aaiweiwei_1cademy of Arts rend hommage à l’artiste chinois Ai Weiwei, exilé depuis cet été en Europe après avoir été privé pendant 4 ans de son passeport : l’engagement politique contestataire de l’artiste ayant dessiné le stade du « nid d’oiseau » pour les jeux olympiques de 2008  dérangeait en effet les autorités chinoises… La rétrospective qui lui est consacrée présente diverses installations questionnant la liberté de création, la censure et les droits de l’homme, tout en examinant la société chinoise et ses productions artistiques actuelles.

https://www.royalacademy.org.uk/exhibition/ai-weiwei

 

Il était une fois en Amérique…

Paris (France), jusqu’au 31 octobre : Jean-Pierre Laffont: tumultueuse Amérique

Gang des Savage Skulls. Bronx, New York City, NY. 20 Juillet 1972. © Jean-Pierre Laffont, 2015. Exposition à la Maison Européenne de la Photographie.

Gang des Savage Skulls. Bronx, New York City, NY. 20 Juillet 1972. © Jean-Pierre Laffont, 2015. Exposition à la Maison Européenne de la Photographie.

La Maison européenne de la photographie met à l’honneur en cette rentrée le photoreporter Jean-Pierre Laffont : les clichés du journaliste hors norme, véritable électron libre, dressent un passionnant portrait sans concessions des Etats Unis  des années 1960 à 1990. L’œil acéré de ce témoin privilégié de son époque saisit les tumultes agitant la nation, des plus libérateurs aux plus opprimants. Des mouvements pour les droits civiques aux débuts de la conquête de l’espace, l’exposition fait revivre trois décennies de mutations politiques et culturelles, telles que le photographe  d’origine algérienne les a vues et vécues.

http://www.mep-fr.org/evenement/jean-pierre-laffont/

 

 

Un tour du monde en format miniature

Venise (Italie), jusqu’au 1er novembre, imago Mundi : « map of the New Art »

L’ambitieux projet Imimagomundiago Mundi, mené par la Fondazione Benetton Studi Ricerche, appelle des artistes du monde entier à réaliser des œuvres d’une dimension minuscule (10×12 cm) avant de les classer en fonction de leur origine géographique afin de « cartographier l’état des cultures humaines au début du troisième millénaire ». 6.390 œuvres ont été retenues pour cette exposition de la Fondazione Giorgio Cini ouverte sur le monde et engagée pour la coexistence de différentes cultures.

http://www.imagomundiart.com/exhibitions/map-new-art-0

 

 

Découvrir l’effervescence créative de Séoul

Paris (France), du 19 septembre au 3 janvier 2016 :  Korea Now! Craft, Design, Mode et Graphisme      

koreanow-article-cover

Collier, « Attack of the green horns », de YUN Sang-hee (2009)      

Dans le cadre de l’année France-Corée, le musée des Arts décoratifs présente l’expo « Korea Now », un évènement majeur et inédit dédié aux créations artistiques coréennes. Réalisée en partenariat avec la Korea Kraft& Design Foundation, elle présentera plus de 700 pièces de 150 artistes, artisans,  designers, stylistes et graphistes. De quoi avoir un aperçu de l’éclectisme et de la richesse de la scène artistique coréenne, encore méconnue en Europe…

http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/actualites/expositions-a-venir/design-mode-graphisme/korea-now-craft-design-mode-et-graphisme-en-coree/

 

 

A la croisée des regards sur le monde…

Paris (France), du 22 septembre au 22 novembre, PHOTOQUAI : 5ème Biennale des images du monde : « We are Family »

Sur les quais de la Seine, au kala_dorr_1000x429_affiche_alt-890x382premier étage de la Tour Eiffel et dans d’autres lieux parisiens seront exposés pendant deux mois des photos de 40 artistes non européens. Ayant pour vocation de faire découvrir des photographes du monde entier peu connus en Europe, la manifestation organisée par le musée du Quai Branly  invitera cette année à réfléchir et à échanger sur la question : qu’est-ce que « faire famille » ?

http://www.photoquai.fr/

 

 

L’art investit la ville portuaire de Kobe 

Kobe (Japon) du 19 septembre au 23 novembre,  5ème Biennale de Kobe

kobe« Green Art », « Art in a Container », « Comic illustrations », « Creative toys »… Diverses manifestations culturelles auront lieu dans les rues, les jardins et les musées de Kobe pendant plus de deux mois autour du thème « Suki » (amour). Un évènement qui permet de découvrir toute la diversité de la culture japonaise ainsi que son ouverture au monde au travers d’œuvres de tous genres d’artistes internationaux. La manifestation culturelle contribue activement à la renaissance du rayonnement international de la ville, 20 ans après le tremblement de terre qui l’a frappée.

http://www.kobe-biennale.jp/_en/

 

 

Banksy ouvre un parc d’attraction dystopique près de Bristol

Weston-super-Mare (Angleterre), jusqu’au 27 septembre : Dismaland

dismalandL’artiste du Street Art le plus connu de la planète, Banksy, a ouvert un anti parc d’attraction monumental à Weston-super-Mare, dans la banlieue de Bristol. Au croisement entre « Disney » et « dismal » (lugubre), « Dismaland » est en réalité une véritable « exposition/ festival » qui  porte avec un humour très noir un regard critique sur les travers de notre société. Aux côté des œuvres de Banksy seront également exposées des créations de Mike Ross, Jenny Holzer, Jimmy Cauty ou Damien Hirst.

http://dismaland.co.uk/

 

 

 

Saveurs et ressources planétaires

Milan (Italie), jusqu’au 31 octobre 2015 : Exposition universelle

milano « Nourrir la planète, énergie pour la vie » : c’est le thème de l’exposition universelle qui se tient à Milan cette année. Au travers d’un voyage à travers  les saveurs et les traditions des peuples de la Terre, l’exposition ayant réuni plus de 130 pays participants invite  à une réflexion  sur des questions comme celles de l’éducation en matière d’alimentation, de nourriture et de ressources au niveau planétaire.

http://www.expo2015.org/fr/

 

 

 

 

DERNIERS JOURS…

 

Le choc de deux continents à l’aube d’un « nouveau monde »

Paris (France), jusqu’au 20 septembre : l’Inca et le conquistador

incaL’exposition du quai Branly retrace un moment clef de l’histoire du Pérou, la conquête de l’empire Inca. Derrière les portraits de l’Inca Atahualpa et du conquistador Francisco Pizarro dont la rencontre continue à hanter l’imaginaire du pays, c’est la confrontation entre deux mondes qui est mise en scène…

http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/linca-et-le-conquistador.html

 

 

 

 

Buenos Aires à Paris

Paris (France), jusqu’au 20 septembre : My Buenos Aires

baLa Maison rouge consacre en ce moment une exposition à la ville de Buenos Aires : loin de la vision romantique traditionnelle de la ville, « My Buenos Aires » se présente comme une véritable expérience sensible de la pulsation animée de sa vie culturelle, étroitement liée à la fois au politique et à l’intime. L’instabilité, la tension et l’explosion, le masque, le cryptage et l’étrange sont les fils rouges de cette exposition rendant hommage à la scène artistique extrêmement créative de Buenos Aires.

http://www.lamaisonrouge.org/cgi?lg=fr&pag=2332&rec=622&frm=0

 

 

Mona Hatoum : une artiste (pas seulement) engagée

Paris (France), jusqu’au 28 septembre : Mona Hatoum

monaLes œuvres les plus importantes de Mona Hatoum sont rassemblées jusqu’à fin septembre au centre Pompidou à l’occasion d’un grande rétrospective dédiée à l’artiste engagée. Née au Liban de parents d’origine palestinienne, travaillant entre Berlin et Londres, son travail est souvent analysé au travers du prisme de ses origines, de thématiques réductrices comme celles de l’exil ou de l’identité. L’exposition met en évidence la variété et la pluridisciplinarité de son œuvre, son universalité dans un monde géopolitiquement déchiré.

https://www.centrepompidou.fr/cpv/resource/cMbapqd/rLbapLy

 

 

Demain les festivals et les concerts engagés de septembre