Paris Monde
France /
18H08 - mercredi 29 avril 2015

« Le 4e des arts et de la diversité » : Xavier DENAMUR, « La culture est une arme de construction massive »

mercredi 29 avril 2015 - 18H08

 

« Je suis un paysan dans le Marais ». Xavier Denamur n’a pas de temps à perdre : propriétaire déjà de cinq cafés sur la rue Vieille du Temple dans le 4e arrondissement de Paris, voilà un homme engagé et, osons-le, proche du peuple. Le monde de la restauration, qu’il connaît depuis maintenant vingt ans, est la scène sur laquelle il explicite et concrétise ses convictions sociales et environnementales. Il a récemment publié un ouvrage intitulé « Et si on se mettait enfin à table » afin de promouvoir la mentalité du vrai « fait-maison » et d’un milieu de la restauration éthique et humain tourné vers le partage.

 

photo-6 

« C’est un engagement personnel depuis que je suis étudiant, où j’écrivais déjà des rapports sur l’eau, l’agriculture, la croissance démographique… Aujourd’hui, je défends toujours ces mêmes valeurs. » Au travers de ses cafés/restaurants, Xavier Denamur veut entraîner un changement sur le long terme. «  Je mène une réflexion dans la durée pour à terme entraîner le changement chez les autres. » A cet effet, il est en dialogue permanant avec les agriculteurs et producteurs qui travaillent avec lui. Ainsi, il tente de faire changer les mentalités chez ceux qui utilisent les OGM et voient dans l’agriculture biologique quelque-chose d’impossible. « Je veux leur montrer que c’est possible de basculer, même lorsqu’on est un grand producteur avec beaucoup d’hectares. C’est en faisant changer d’avis ceux qui n’y étaient pas favorables qu’ils vont à leur tour en influencer d’autres ». Au-delà des mots, Xavier Denamur sait aussi prendre des mesures concrètes. Ainsi, ses vignerons ont tous jusqu’en 2020 pour passer en agriculture biologique.

Son engagement se traduit également dans le rapport aux clients, basé sur l’échange, et sa manière de gérer les ressources humaines, dans le respect et la transparence. « Les gens se connaissent tous très bien ici. Je suis là depuis 25 ans, mon travail est donc aussi un ancrage dans le temps et un réel rapport avec les personnes. Je suis là pour rester cinquante ans, pas pour gagner de l’argent et puis repartir ».

Les philosophes est un des cafés que Xavier Denamur a rachetés en 1990. Lieu associatif juif à l’origine, c’est aujourd’hui un endroit qui matérialise une philosophie au quotidien. En effet, selon Xavier Denamur, « la philosophie doit être plantée dans le réel. Ce n’est pas quelque chose que l’on fait pendant deux heures et puis c’est fini. Je veux être dans le concret, amener les gens à penser en permanence ce qu’ils font et ce qu’ils mangent ».

La Belle Hortense concrétise l’engagement culturel de Xavier Denamur. Il s’agit d’une librairie-bar-café, au sein de laquelle ont lieu débats, expositions, lectures et même concerts a capella. « C’est notre petit centre culturel à nous », déclare-t-il avec une certaine fierté. Des expositions artistiques sont organisées presque chaque semaine, afin de faire connaître des artistes de tous horizons qui sont en train d’émerger. La Belle Hortense accueille également les Editions Parallèles, petite maison d’édition alternative et engagée. Les livres vendus au sein du café donnent lieu à des signatures d’auteurs et à des débats autour des thématiques sociales, culturelles et environnementales abordées dans les ouvrages.

« La culture est une arme de construction massive. » C’est le slogan sous lequel Xavier Denamur regroupe tous ses cafés-restaurants. Il explique que « c’est en faisant vivre ensemble toutes les cultures, toutes les communautés, qu’on va s’en sortir. Vous savez, on m’a souvent accusé d’être à ‘contre-courant’, mais ce n’est pas pour ça que je changerai le sens de ma nage ».

 

51ikv7JrlwL 

Vivez le final du dossier « Le 4ème des arts, de la diversité et des citoyens » lors de notre grande soirée mardi 5 mai à 20 h à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris.

Screen Shot 2015-04-29 at 5.01.40 PM

 

Retour sur le dernier Conseil de Paris avant l’été…

C’est un Conseil de Paris très long (deux jours et demi), technique, chaud (canicule oblige…) qu’ont vécu les Conseillers de Paris, le dernier de cette première année sous la magistrature d’Anne Hidalgo.
Stéphanie Petit

Solidays 2015 : le festival militant

Lutter contre le Sida et rappeler que la maladie est toujours présente demeurent les messages incontournables de la Dix-septième édition de Solidays qui s'ouvre le vendredi 26 juin 2015 à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Avec, comme...
Stéphanie Petit

Fête de la musique 2015 : tour d’horizon francilien

Dès dimanche après midi, Paris entend bien célébrer la Fête de la musique comme il se doit. La 34ème édition française de cette Journée internationale est placée sous la formule du « vivre ensemble la musique » par la ministre...
Stéphanie Petit