Monde
07H00 - samedi 19 octobre 2019

Sois belle et ouvre la avec Esther Duflo, une Française prix Nobel d’économie

 

Scott Eisen/Getty Images/AFP

 

La Franco-Américaine Esther Duflo (et deux autres Américains) a donc été honorée pour ses travaux en économie avec le prix Nobel. Professeure d’économie au Massachusetts Institute of Technology (MIT), elle ne partage sans doute pas la conception ultra libérale du « Great America » de Donald Trump, car ses travaux portent sur une approche radicalement nouvelle de la lutte contre la pauvreté.

Proche de l’ancien président Barack Obama qu’elle conseilla en son temps, Esther Duflo remet en cause des certitudes qui semblaient immuables, comme la corrélation entre le nombre d’enfants par classe et leur réussite, ou l’impact du micro-crédit sur la consommation, en définitive peu significatif.

Son crédo a toujours été l’expérimentation pour vaincre la misère. Aujourd’hui âgée de 46 ans et seconde femme récompensée du Nobel d’économie, elle fut en 2009, la plus jeune d’entre les professeurs du Collège de France.

Côté France, dans un pays où la question sociale taraude nos politiques, où la puissance publique n’empêche pas le développement des inégalités, le fait que la plus grande spécialiste des tenants économiques de la question sociale soit une Française n’est pas anodin.

Alors que le gouvernement français peine à convaincre de l’efficacité de son plan pauvreté, sans doute aurait-il intérêt à se pencher sur les travaux de cette Américano-Française considérée comme l’une des meilleures économistes aux États-Unis.

Bref de Trump à Macron, d’un président à l’autre, il n’y a finalement qu’un océan !

 

Michel Taube

 

Blue Talks in Tunisia : la mer dans tous ses États

  La Saison bleue passe par la Tunisie et vogue de Méditerranée en mers et océans… Le troisième webinaire « Blue Talks » du Club Bleu conforte son succès et son expansion grandissante, plus…
Michel Taube

Paul Mc Cartney rejoint Mick Jagger et les Rolling Stones

Quand Bill Wyman quitta les Rolling Stones en 1993, Darryl Jones le remplaça en tant que bassiste attitré, mais sans jamais devenir officiellement membre du « plus grand groupe de rock du monde ». A…
* Marginal Ray *