Ministère des Beaux Arts
17H22 - vendredi 22 mars 2019
France

Jain, couleur primaire

 

A 27 ans, Jain remplit le Zénith de Paris (deux fois). Elle court, elle saute, elle s’amuse, elle comble l’espace. Seule sur scène, simplement aidée d’un sampler, elle enchaîne ses tubes avec bonne humeur et fait sauter le public.  

« Makeba » nous racontait l’histoire de Miriam Makeba, chanteuse sud-africaine et une des voix contre l’apartheid. « Souldier », son deuxième album, reprend des sonorités cubaines et arabisantes. Jain a beaucoup voyagé et nous emmène complètement dans son univers. « Oh man », « Alright », ou « Come » font monter les décibels et le public qui n’attend que ça ! 

La fosse est en transe et les gradins se lèvent même pour « Inspecta », reprise incroyable de « l’Inspecteur Gadget » de notre enfance ! Le Zénith de Paris s’est transformé en discothèque et Jain en était le DJ deux soirs d’affilée. 

Derrière elle, l’écran s’illumine de couleurs primaires balayées par les spots. Le jaune, le magenta et le cyan se sont affranchis des nuances et suivent le rythme des sons. Mondrian peut se rhabiller ! 

Le spectacle est visuel, sonore, énergique et le sourire de Jain est communicatif !

L’artiste est totale et sa carrière ne fait que commencer ! 

Comme Moby, c’est la publicité qui l’a rendue célèbre. Comme Moby, elle remplit maintenant les plus grandes salles ! 

Ma che bella Jain !

 

Laurent Caron

 

Responsable du développement numérique