Géopolitiques
Monde /
08H00 - jeudi 14 février 2019

Contre la multinationale des nationalismes, Frédéric Lefebvre crée l’Observatoire des nationalismes

 

Opinion internationale se veut un observateur attentif de la géopolitique mondiale et donne la parole à tous les points de vue. Constatant la montée des populismes dont les desseins menacent les peuples dans leur prospérité et leurs libertés, nous avons décidé d’ouvrir un espace d’expression hebdomadaire aux travaux de l’Observatoire des nationalismes dont Frédéric Lefebvre annonce ici la création.

Décrypter les stratégies des nationalismes de tous poils qui menacent le monde libre, tel est le défi que décide de relever cet Observatoire engagé, basé à Paris et à New York*.

Michel Taube

La multinationale des nationalismes s’organise pour déstabiliser le monde libre avec le soutien officiel ou officieux de pouvoirs autoritaires de plus en plus nombreux. Mais également avec la complaisance de partis politiques classiques qui se sentent dépassés par le climat insurrectionnel qui règne aux quatre coins du globe. Les crises multiples qui secouent notre époque sont le terreau de ces colères génératrices de révoltes des peuples. Manifestement les nationalismes en profitent pour laminer des forces traditionnelles de plus en plus inaudibles.

L’Europe n’est plus épargnée. Comme les autres continents, elle a l’ardente obligation de se protéger de ces agressions qui viennent de l’intérieur comme de l’extérieur. Nous avons le devoir aujourd’hui d’observer leurs méthodes, de dévoiler leurs pratiques et de dénoncer les instrumentalisations des pouvoirs institutionnels dans ce travail de sape engagé. C’est ce qui nous amène aujourd’hui à mobiliser de nombreuses forces pour observer, décrypter et laisser l’opinion juge de ce qui se trame actuellement…

L’ « Observatoire international des nationalismes » que nous lançons aujourd’hui se donne comme mission de partager les enquêtes, les analyses et de conduire ses propres investigations sur le mode opératoire des extrémistes de droite et de gauche, comme des anarchistes ou autres mouvements anti-systèmes, qui se développent partout dans le monde. Des contributeurs du monde entier, universitaires, intellectuels, avocats, philosophes, journalistes ou élus ont d’ores et déjà accepté de se mobiliser sur les questions qui taraudent le monde d’aujourd’hui. 

Quid de la mutation d’un homme politique comme Orban en dix ans ? Comment l’extrême droite italienne et un mouvement citoyen insurrectionnel plutôt de gauche au départ ont-ils fait alliance et pris le pouvoir ? Quelle est la stratégie souterraine d’un parti politique de droite comme LR en France ? Comment les Britanniques sont-ils tombés dans le piège du Brexit ? Comment l’extrême droite a infiltré les Gilets Jaunes, manipulé les meneurs, fait infuser ses idées autoritaires et populistes ? Comment la Hongrie, l’Autriche ou la Pologne cherchent à former un bloc d’influence autonome qui porte en lui la dénaturation de l’Union Européenne dans ses valeurs et ses fondements ?

Cet enjeu européen est aussi planétaire… 

En Asie, aux Philippines par exemple, sans parler de la Corée du Nord, les nationalismes ont le vent en poupe. En Chine comme en Russie, le « discours national » prend de l’ampleur. L’Inde et le « nationalisme pragmatique » de Modi ou les nationalismes religieux en Iran ou au Pakistan ont ils de l’avenir ? Nationalisme et isolationnisme, comment évolue la stratégie militaire de l’Amérique et quid de l’avenir de l’OTAN ? Comment un pouvoir autoritaire et nationaliste comme la Turquie pèse-t-il sur les équilibres mondiaux ? Quel rôle jouent Trump et son administration dans la création de cette multinationale aux fins toxiques ? Comment le nouveau président du Brésil a-t-il réussi à déstabiliser Lula ? Juste un indice : le tout premier acte de Jair Bolsonaro, le jour de son investiture, n’a-t-il pas été de nommer le procureur qui a mis en prison Lula comme ministre de la justice ? Une signature qui pourrait éclairer bon nombre des actions actuellement à l’œuvre en Europe… Pourquoi – et comment – un citoyen américain, Steve Bannon, organise-t-il le désordre en Europe ?

Les élections européennes de 2019 sont le terrain de jeux de tous les manipulateurs. Comment l’esprit d’union va-t-il résister ? 

Bref une multinationale des nationalismes se constitue qui, si elle n’est pas démasquée, risque fort de transformer en tsunami cette vague populiste profondément anti démocratique. Nous risquons d’en constater l’amer résultat au lendemain des élections européennes du 26 mai qui risquent d’envoyer à Strasbourg une assemblée anti-européenne.

Décrypter ces stratégies nationales et aujourd’hui trans-nationales populistes, ces manœuvres sournoises d’intérêts convergents et souvent inavouables est devenu un impératif et, pour tout dire, une question de survie politique pour nos démocraties libérales et sociales.

Il nous faut agir pour l’équilibre du monde, pour la prospérité économique et morale de nos sociétés, et pour nos libertés au final car rarement la situation aura été aussi explosive sur tous les continents.

 

Frédéric Lefebvre

Fondateur et président de l’Observatoire des nationalismes

Avocat

 

 

 

 

* Observatoire International des nationalismes :

contact@nationalismes-wnw.org

28 rue de l’Université 75007 Paris 

World Nationalism Watch (WNW) – P.O. Box 2297 – New York, NY 10163-2297