Monde / World
Amériques /
09H57 - mercredi 30 mars 2016

Une Semaine en Amérique latine (du 21 au 27 mars)

mercredi 30 mars 2016 - 09H57

 

Cuba : En visite officielle, Obama salue le courage des opposants politiques

La Vieille Havane, de nuit. Crédits : Gabriel Rodriguez (Creative Commons)

La Vieille Havane, de nuit.
Crédits : Gabriel Rodriguez (Creative Commons)

Le 22 mars, dans le cadre de sa visite officielle de deux jours à Cuba, Barack Obama a reçu treize opposants politiques cubains dans les locaux de l’ambassade américaine, réouverte le 14 août dernier à La Havane.

Cette visite du président des États-Unis a marqué un tournant historique puisque aucun de ses prédécesseurs n’avait foulé le sol cubain depuis 1928.

Parmi les treize opposants figurent l’ancien prisonnier politique José Daniel Ferrer, fondateur de l’Union patriotique de Cuba (Unpacu), le dirigeant du parti social-démocrate Arc progressiste Manuel Cuesta Morua, la porte-parole des Dames en blanc, association d’épouses de détenus politiques Berta Soler, la journaliste indépendante Miriam Leiva, le président de la Commission pour les droits de l’homme et la réconciliation nationale Elizardo Sanchez…

Le président Obama a salué leur vaillance en déclarant « qu’il faut beaucoup de courage pour être un activiste à Cuba ». Les Dames en blanc par exemple, qui revendiquent le droit de manifester pacifiquement à La Havane tous les dimanches à la sortie de la messe, ont exposé au président américain « le niveau démesuré de violence et répression ».

 

Argentine : Commémoration du putsch de 1976, en présence du président américain 

Jeudi 24 mars, nombre d’Argentins sont descendus dans la rue pour commémorer le quarantième anniversaire du coup d’État militaire de 1976, qui avait installé au pouvoir une dictature responsable de la mort de milliers de personnes.

Une majorité d’Argentins, dont beaucoup de jeunes qui n’ont pas vécu les années sombres de la dictature argentine (1976/1983), était au côté de membres des associations de défense des droits de l’homme et des militants politiques. Particularité de cette cérémonie de mémoire : la présence de Barack Obama.

Ainsi, c’est dans le Parc de la mémoire, où les noms de tous les disparus sont gravés dans des murs de granit, que le président américain a rendu hommage aux victimes de la dictature en compagnie de Mauricio Macri, le président argentin, investi en décembre 2015.

Ce dernier a lui aussi scandé « Nunca más » (plus jamais) et osé la première critique officielle du soutien des États-Unis aux régimes militaires sud-américains des années 1970.

 

Haïti : Le nouveau gouvernement plébiscité par le Parlement

Drapeau d’Haïti

Drapeau d’Haïti

Après la suspension du processus électoral en janvier et la crise politique dans laquelle Haïti s’était alors embourbée (Semaine en Amérique latine du 18 au 24 janvier et du 25 au 31 janvier), la voie vers la sortie de crise semble être enfin bien engagée puisque le pays dispose désormais d’un gouvernement.

Dans la nuit de jeudi 24 à vendredi 25 mars, après de longues heures de discussions, les députés ont accordé par 78 voix pour – une contre et deux abstentions – leur confiance au nouveau Premier ministre Jean-Charles Enex. Les sénateurs l’avaient déjà fait quelques heures plus tôt, à l’unanimité quant à eux.

Ce vote de soutien marque donc un premier point d’ancrage dans la reprise du processus électoral, suspendu depuis janvier. Ce qui devrait permettre au peuple d’élire son Président.

Après avoir obtenu ce large soutien, Jean-Charles Enex a fait savoir que le président par intérim Jocelerme Privert allait rapidement procéder à l’installation du nouveau Conseil électoral provisoire. Ce dernier devra dès que possible informer des dates des scrutins restés en suspens, à savoir le second tour de la présidentielle et les législatives partielles.

 

 

Nicaragua : Le volcan Momotombo regagne en activité

Vue du volcan Momotombo au Nicaragua. Crédits : www.world-traveller.org (Creative Commons)

Vue du volcan Momotombo au Nicaragua.
Crédits : www.world-traveller.org (Creative Commons)

Le volcan Momotombo, au Nicaragua, a connu jeudi 24 mars un regain d’activité, avec des secousses et l’expulsion de lave et de matières incandescentes, selon l’Institut d’études territoriales (Ineter) du Nicaragua.

« Le volcan a vécu un calme relatif pendant quatre jours, mais au cours des 24 dernières heures, le colosse a augmenté ses tremblements, ce qui fait partie de son processus éruptif qui se manifeste depuis le mois de décembre dernier », a expliqué le volcanologue Armando Saballos, qui a appelé la population à garder son sang-froid, en précisant que « la situation était sous contrôle ».

Selon ce même expert, la colonne de cendres dégagée par le volcan a atteint 1 000 à 2 000 mètres de hauteur.

Selon la porte-parole du gouvernement nicaraguayen, Rosario Murillo, le volcan fait face à « une augmentation de gaz dans son conduit principal », ce qui accroît « la possibilité de nouvelles explosions de gaz, de cendre et de matériel incandescent ».

Le Momotombo se situe à 1 297 mètres d’altitude dans l’extrême nord du lac Managua.

Il fait partie de la cordillère volcanique du Nicaragua, à l’ouest du pays, et de la « Ceinture de feu du Pacifique », un ensemble de volcans se trouvant non loin des bords de plaques tectoniques et de failles, ce qui en fait la zone géologique, d’une superficie de plus de 40 000 kilomètres, la plus active de la terre,.

La Ceinture de feu du Pacifique compte 452 volcans, soit 75 % des volcans émergés, actifs ou éteints, de la planète.