Nos coups de cœur parisiens
06H55 - samedi 4 décembre 2021

La première brasserie parisienne nous fait voyager

 

Au cœur de la Goutte d’Or se niche la toute première brasserie parisienne, née en 2012.

Dans un local au coin d’une rue au pied de la butte Montmartre, derrière la grande vitrine, on peut apercevoir les cuves en inox où fermentent de belles bières originales 100 % parigotes qui rappellent ce quartier de Paname haut en couleur. Entrez…Leur nom à lui seul fait déjà voyager dans la Ville lumière et aux quatre coins du monde. Celle intitulée « Boulevard Ricelle » est rehaussée de rutabaga et de poivre, tandis que la « Lilith » est une bière rustique à la prune et que la « Boucanée » révèle des notes fumées. La « Château Rouge » est un hommage pimenté aux îles et à l’Afrique et la « Chapelle », au chaï, nous emmène aux confins de l’Inde.

Depuis maintenant 10 ans, la Brasserie se laisse porter par les influences gustatives de ce XVIIIème cosmopolite avec des bières métissées et gouteuses.

On aime particulièrement l’idée de la « Phénix », qui comme son nom l’indique, renaît de ses cendres. Elle est élaborée à partir de matières premières recyclées en provenance du quartier. La base est celle du pain (pas perdu pour tout le monde) de la boulangerie Raphaëlle. Les levures dont le secret est bien gardé et une touche de café font le reste pour obtenir une magnifique bière blonde de style grisette. Parce qu’ici, on travaille artisanalement toutes les bières de spécialité, avec souvent des collaborations de vignerons ou de distilleries pour faire fermenter les bières dans des fûts qui leur apportent un gout bien particulier à chaque fois.

Le soir, quand le maître des lieux, Antoine Gautier, organise des soirées événementielles, c’est le Tout-Paris qui débarque pour déguster les bières accompagnées de grignotage : fromages de la Laiterie de la Chapelle voisine, superbes olives et autres délicieux mets grecs de chez Kalios, des produits français de la chassée estampillés Nemrod et plus généralement une petite restauration en direct d’artisans (du Collège Culinaire de France) ou de commerçants locaux. On y vient pour découvrir là un groupe musical, ici célébrer la sortie d’une nouvelle création ou encore une expo photo, mais dans tous les cas, on y passe une bonne soirée entre potes.

© Philippe Martineau

L’accueil d’Antoine et son équipe est tout sourire, l’ambiance y est animée et la joie de vivre passe jusque sous la porte pour dynamiser ce quartier en pleine mutation.

Alors, venez aiguiser vos sens et poussez la porte pour faire un tour dans la Tap Room, le bar de dégustation fréquentée par les habitants des environs, mais aussi par les Franciliens et touristes de tout poil. Car les connaisseurs sont prêts à traverser la Capitale pour se rendre à la Brasserie de la Goutte d’Or, célèbre lieu de découvertes houblonnées et gourmandes. Joignez-vous aux convaincus et devenez des convertis de la p’tite mousse made in Paris !

Et pour les fêtes de fin d’année, des coffrets très sympatoches sont proposés, l’un à 32 € contenant le livre du photographe Bruno Lemesle, « Carnets de voyage – La Goutte d’Or » qui offre un aperçu du bouillonnement de ce quartier de 1980 à aujourd’hui + 3 bières de la Brasserie et l’autre avec 2 bouteilles de 75cl, 2 verres et leurs sous-bocks pour 24€.

A offrir, à s’offrir.

Brasserie de la Goutte d’Or

28, rue de la Goutte d’Or, 75018 Paris

https://brasserielagouttedor.com 

Tél. : 09 80 64 23 51

Horaires salle de dégustation et vente à emporter

Jeudi : 17h-21h

Vendredi : 17h-21h

Samedi : 17h-21h

Deborah Rudetzki

Directrice de la Rédaction

Le P’tit Chêne a tout d’un grand

A deux pas de la Maison de la Radio, le restaurant le P'tit Chêne, régale animateurs, touristes et habitants du XVIème arrondissement
Deborah Rudetzki

L’épicerie du moche

Peu de Français le savent, mais près de 50 % du gaspillage alimentaire est réalisé en amont de la distribution. Le rôle de la société Hors Normes est de leur trouver des consommateurs .
Deborah Rudetzki

Nathan Helo, le chef dont on reparlera

Le chef ne fait pas souvent la Une des magazines et n'est pas de tous les événements culinaires. Pourtant, sa cuisine gagne à être connue. Et même reconnue.
Deborah Rudetzki

Korus un refrain où l’on revient

Située entre Bastille et République, la petite rue Amelot n’est pas en manque de bonnes tables, mais Korus offre un rapport qualité/prix/accueil tout à fait remarquable.
Deborah Rudetzki

Baroche aux Champs : 10 ans de plats canaille

La brasserie Baroche a fêté ses 10 ans. Tout juste. 10 ans de bons produits du terroir, d’accueil en sourires et de recettes « grand-mère » qui marchent du feu de dieu.
Deborah Rudetzki

Mélanie Serre fait danser le vin

Venir au Louis Vins, c’est faire le grand écart entre tradition et modernité. La tradition, elle est dans les lambrissures, le vieux parquet bancal... Tandis que la modernité ? Elle est partout ailleurs.
Deborah Rudetzki

L’ascension d’Ascione

De son passage dans la saison 6 de Top Chef à son parcours aux côtés de chefs prestigieux, Jean-Baptiste Ascione, établi désormais dans le XVIIème à Paris, a mis en forme un restaurant qui lui ressemble.