Actualité
09H57 - mercredi 19 mai 2021

Les Renaissants : Éléonore Thuillier, « Notre stratégie est d’attendre, voir comment les gens réagissent, et s’adapter. Nous ne faisons pas comme nous voulons ».

 

Opinion Internationale publie le portrait de trois renaissants, Eléonore, Philippe et Julien, trois exemples parmi des milliers de premiers de cordée qui ont été contraints, une troisième fois, de tirer le rideau pendant de trop longues semaines. Et quelques Renaissants revus par les croqueurs d’Actu’Folies en guise de dessert.

Une petite pause déjeuner bien méritée, et le travail de préparation du restaurant reprend pour Éléonore Thuillier, 20 ans, serveuse à La Fine Heure un petit restaurant du centre-ville de Dijon. L’équipe, heureuse d’être au complet, s’active : tout doit être prêt pour le si attendu 19 mai après presque huit mois de fermeture et de chômage partiel. Une différence au tableau, une cave à vins ouvre ses portes pour dégustation au sous-sol, après des mois de travaux.

Situé dans une rue moitié piétonne moitié routière et parallèle à une grande place aux restaurants et terrasses plus imposants, le personnel craint de rester un peu à la marge. Les jauges et le couvre-feu sont certes contraignants, mais amoindris par l’approche du retour progressif à la normale tant promis. Nombreuses sont les interrogations, dont notamment la mise en place d’un service continu pour pallier les restrictions, mais l’équipe mise sur sa capacité à s’adapter aux clients et à chaque situation.

Le mot-clé est, à nouveau, l’espoir. Si les Français sont impatients de ressortir et de profiter des terrasses et du soleil, Éléonore et ses collègues comptent surtout sur le service, l’histoire, le charme et la renommée de l’établissement pour faire revenir les clients fidèles et en attirer de nouveaux. L’incertitude n’est pas absente, mais la foi en la solidarité locale domine.

Quant à l’avenir, il s’annonce prometteur :  le restaurant fêtera ses 10 ans l’année prochaine et Éléonore, à présent serveuse pendant son année sabbatique, reprendra ses études dès septembre et deviendra la responsable communication en alternance de La Fine Heure et de sa nouvelle cave à vins.

Les réservations sont ouvertes ! 

 

Pour rencontrer l’équipe de « La Fine Heure » : https://www.lafineheure.fr/

 

 

Jessica Borges

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

 

Les victimes et la Justice, par Françoise Rudetzki

Le procès hors norme qui s’ouvre le 8 septembre à Paris à la suite des attentats sanglants du 13 novembre 2015 durera 9 mois, en présence de 1 800 parties civiles, de leurs 300 avocats, d’une vingtaine de prévenus, de leurs...

La mascarade d’Affelnet

Le 29 juin dernier, les résultats d’affectation en lycées sont tombés. Tombés est bien le mot pour les élèves et leurs familles tant la déception, l’incompréhension et maintenant la colère sont de mise.

Tu fais quoi dans la vie ?

Cécile Chabaud, c’est la prof qu’on aurait tous aimé avoir ! Dans son livre elle nous explique son quotidien et nous donne (parfois) l’envie de retourner sur les bancs de l’école.
Deborah Rudetzki

Au fait, qui soigne les soignants ?

On le savait. La bonne santé, l’intégrité physique, l’espérance de vie sont, le temps passant, considérées par nos contemporains comme des droits acquis. Sauf cas isolé, perdre une jambe lors d’un accident de…