Solutions pour la France
08H04 - jeudi 16 juillet 2020

300 000 jeunes vers l’emploi. C’est possible dès la rentrée. La preuve par l’exemple avec Sylvain Waserman. L’édito de Michel Taube

 

La politique est l’art de trouver vite des solutions simples applicables le plus rapidement possible.

Après la crise sanitaire, la reconstruction de notre économie ne peut se faire qu’avec les territoires. Il nous faut doter les régions de nouveaux outils concrets et les considérer comme des acteurs clefs de l’économie du quotidien. C’est pourquoi, il nous faut innover par exemple en inventant des « fonds souverains régionaux » pour que les régions puissent intervenir en fonds propres auprès des entreprises.

Il nous faut faciliter les projets de relocalisation par des pouvoirs accrus des préfets et des élus locaux pour accélérer les procédures administratives, pour faciliter ces projets stratégiques à fort impact en matière d’emploi (procédures « fast-track » pour agir au plus près des projets).

Innover aussi en expérimentant la décentralisation des fonctions opérationnelles de Pôle Emploi aux régions qui connaissent le tissu économique et seront plus à même de mettre l’offre face à la demande.

Il nous faut aussi considérer que tout ne viendra pas de Paris. L’engagement des citoyens, femmes et hommes salariés d’entreprise, fera la différence. C’est ce qu’a montré Monsieur Sylvain Waserman, Vice-Président de l’Assemblée Nationale, député du Bas-Rhin, avec le projet « 30 jeunes vers l’emploi » qu’il vient d’étendre à “300 jeunes vers l’emploi”.

A Strasbourg, dans la cité du Neuhof, c’est ce qui a été fait avec 30 jeunes souvent sans diplômes, sans CV au départ, un coaching simple et efficace qui a démontré leur soif de travailler. 26 ont été embauchés en CDD ou CDI !

L’heure est à sonner la mobilisation générale : passons à 300 000 jeunes. Lançons un Tour de France des Cités, mobilisons les gymnases, les acteurs publics et privés du recrutement, où les jeunes seront mis devant les recruteurs. 

Il y a une formidable envie d’intégration de la jeunesse des quartiers. La jeunesse sait se lever tôt, travailler, s’intégrer.

Cette envie est une réalité trop méconnue par les acteurs économique en place. Elle est la preuve qu’ils sont indispensables à notre pays, que nous ne pouvons nous permettre de les laisser au bord de la route. 

Avec l’opération “30 jeunes vers l’emploi” imaginée par le député Sylvain Waserman, et avec ce mouvement qui s’élargit grâce notamment à Daniel Aaron, Strasbourgeois spécialisé depuis vingt ans dans l’accompagnement à la création de TPE, une démonstration simple et rapide a été apportée à tous les acteurs économiques.

Ses résultats montrent que la tâche n’est pas aussi compliquée qu’on le croit. 

L ’emploi est bien la première préoccupation des Françaises et des Français ! C’est l’emploi qui réglera tous les maux de notre société. 

C’est pourquoi il faut agir maintenant à l’échelon national, l’opération « 300 000 jeunes vers l’emploi » peut être réalisée dès la rentrée. Elle entrerait parfaitement dans le plan de relance présenté hier par Jean Castex. De quoi nommer Sylvain Waserman secrétaire d’Etat à l’emploi ? Des centaines de jeunes l’ont même demandé à Jean Castex et à Emmanuel Macron ces derniers jours.

Michel Taube

Visionnez la vidéo de ces jeunes engagés dans le mouvement initié par Sylvain Waserman et Daniel Aaron. Pour rejoindre leur initiative : entreprendreavecreseauidees@gmail.com

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

 

Directeur de la publication

T’as vu mon nouveau masque ?

Même si les recherches sur le vaccin progressent à une vitesse inconnue jusqu’alors (dommage que la concurrence l’emporte sur la coopération), le monde d’aujourd’hui et celui de demain, pour un certain temps…
Raymond Taube