tourisme
Amériques /
16H15 - mardi 31 juillet 2018

Notre série d’été : un tour du monde touristique et politique. Etape 3 : Etats-Unis, Nouvelle-Orléans, Treme : l’Eglise de la résistance noire

mardi 31 juillet 2018 - 16H15

Jusqu’au 30 août, Opinion Internationale vous invite à un tour du monde estival : chaque jour, nous vous proposons de visiter un site touristique qui est aussi un lieu de mémoire, un moment où s’est jouée l’histoire des libertés.

 

Eglise Sainte-Augustine : rendez-vous aujourd’hui dans un haut lieu de la culture afro-américaine


Eglise

L’église Sainte Augustine vue de la rue St. Claude – Wikimedia Commons

Pas de monument ostentatoire, pas de lieu de mémoire intimidant, juste une église modeste d’inspiration créole dans son architecture et sa décoration. Pourtant l’Eglise Sainte-Augustine est « une église de combat » du peuple noir à la Nouvelle-Orléans. Elle a été édifiée dans le quartier de Treme par une des premières communautés noires des Etats-Unis, des hommes libres mais aussi des esclaves.

Elle a la particularité d’être l’une des premières églises des Etats-Unis à avoir pratiqué l’intégration raciale, au terme de la fameuse « guerre des bancs » : les gens de couleur et les blancs s’affrontaient en achetant autant de bancs que possible pour la messe dominicale.

www.nawlinsimages.comPlus ancienne église afro-américaine des Etats-Unis, elle est remarquable par son histoire symbolisée par une croix faite de chaînes entrelacées devant le bâtiment, un mémorial pour toutes les victimes de l’esclavage.

L’église est également assez unique par le combat mené juste après le passage de l’ouragan Katrina.

Mahalia Jackson, la reine du gospel, mais aussi Ray Charles y vécurent. Si la musique, la religion, et la lutte pour la survie sont intimement mêlées dans cette histoire, ce quartier est sans doute l’une des capitales de la culture africaine.

Liens utiles et pour aller plus loin