Monde / World
Monde /
10H25 - vendredi 22 décembre 2017

Amusez 2018 ! La ligne chic, naturelle et pas chère des robes L’Amusée. Entretien audio avec Gwenaelle Bizot, créatrice engagée.

vendredi 22 décembre 2017 - 10H25

Opinion Internationale lance en février 2018 sa rubrique : A LA MODE CITOYENS ! Vous y trouverez des conseils de produits chic, pas chers et naturels qui respectent la Terre et rapprochent les hommes, des idées pour vos soirées TV et cinéma grand public et engagées, des sujets sexe, argent et tendances. Bref tout ce qui peut égayer et éclairer notre quotidien.

Voici un avant-goût avec les robes L’Amusée et l’entretien audio à battons rompus que sa créatrice, Gwenaëlle Bizot, a accordé à Opinion Internationale.

De la provocatrice à l’insoumise, Gwenaelle Bizot s’amuse à baptiser les robes qu’elle confectionne, en fonction de la femme qu’elle imagine les porter. Chics et élégantes, faites en produits naturels 100% français (la soie, le coton, la dentelle), les robes proposées par la marque sont accessibles à toutes les bourses, de 90 € à 450 €.

Une démarche engagée, la volonté de proposer un produit éthique et responsable, made in France à des prix raisonnables. La marque fonctionne à la commande pour d’une part permettre une personnalisation en terme de goûts et de couleurs, et d’autre part, éviter le gaspillage. Il n’y a donc pas de stock.

Et cela fonctionne. La marque est en plein développement. Gwenaelle Bizot a commencé seule chez elle, dans son salon, il y a deux ans à peine. Désormais, c’est dans une boutique atelier à Stalingrad, au 268 Rue du Faubourg Saint-Martin, dans le 10ème, où il sont au nombre de 7, que les robes se pensent et se créent.

Gwenaelle Bizot, qui a fait ses armes chez Eric Bompard, est une vraie styliste au grand cœur. Elle travaille également avec un atelier de femmes en réinsertion dans le 93 pendant les périodes de fortes demandes.

Alors pour la Nouvelle Année, offrons une petite touche politique mais non partisane à ces belles robes ! Notre coup de cœur ira à la robe l’Insoumise, version orange. L’auteur de ces lignes, qui ne porte que des chaussettes orange contre les violences faites aux femmes, ne pouvait en choisir une autre !


Entretien audio accordé par Gwenaëlle Bizot à Opinion Internationale :

 

Omezzine TAUBE

Pour aller plus loin :

https://www.lamusee.paris/