Edito / Editorial
Monde /
17H51 - jeudi 24 novembre 2016

C’est décidé, je ne porterai plus que des chaussettes orange ! L’édito fashion mais sérieux de Michel Taube

jeudi 24 novembre 2016 - 17H51
thumbnail_orangeday

Campagne de l’ONU contre les violences faites aux femmes

 

C’est un véritable choix de vie que je fais aujourd’hui. Désormais je porterai des chaussettes de couleur orange. J’en portais déjà assez régulièrement. Mais là, c’est définitif ! Il y en bien qui portent des chaussettes dépareillées pour soutenir la recherche contre la trisomie 21. Alors, pourquoi ce choix presque radical ? Un choix réfléchi et mûri d’assez longue date…

L’orange est ma couleur préférée, c’est celle de mon journal, Opinion Internationale. L’orange, c’est la vie, c’est un fruit qui pétille en plein hiver. C’est une couleur pas trop connotée idéologiquement. Cela me va bien !

A une époque, il y eut la révolution orange. C’était en Ukraine en 2004. C’était pour la liberté.

Et voilà que j’apprends que les Nations unies ont créé l’Orange Day : le comité ONU Femmes organise tous les 25 novembre l’Orange Day dans le cadre de la campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes ». Anne Hidalgo, Maire de Paris, en profite pour illuminer demain soir l’Hôtel de Ville de Paris de cette belle couleur.

Illumination de l'Hotel de Ville aux couleurs de la campagne Onu Femmes avec Anne Hidalgo - Crédit photo : Stéphanie Petit

Illumination de l’Hotel de Ville aux couleurs de la campagne Onu Femmes avec Anne Hidalgo et Anne-Catherine Jégo – Crédit photo : Stéphanie Petit

Si l’orange est symbole de liberté, symbole de respect des femmes, symbole de vie, alors oui, en ces temps troubles où il est bon d’afficher ses convictions, c’est décidé, je m’habillerai désormais en chaussettes orange.

Et l’annonce du maintien en détention de Jacqueline Sauvage, devenue malgré elle le symbole des femmes victimes de violences conjugales, la lecture de certains arguments de la Cour d’appel (« puisqu’elle peine encore à ce jour à accéder à un réel et authentique sentiment de culpabilité ») nous renforce dans l’idée qu’il faut frapper fort pour repousser les multiples plafonds de verre qui maintiennent la gente majoritaire dans une minorité dépassée.

Petite incidente vestimentaire, j’en ai assez que les hommes s’habillent toujours en noir, bleu, gris anthracite, marron. Un peu de peps, de couleurs chatoyantes (enfin, non, puisque mes chaussettes ne vont plus changer) ne nous fera pas de mal et ne ruinera pas notre virilité ni notre sérieux !

Alors, c’est décidé, je dépose demain à une association d’aide aux plus démunis toutes mes chaussettes de couleurs noir, marron, beige… Je garde mes quelques chaussettes orange et je vais m’empresser d’en trouver un bon nombre pour tenir mon engagement !

Si d’autres veulent me suivre, welcome ! Créons le cercle des chaussettes orange !

Pour la liberté des femmes, pour la liberté des peuples, pour la vie, vive les chaussettes orange !

Michel Taube

 

 

Michel TAUBE - Opinion Internationale -  Paris 24/01/2014
Directeur de la publication