Monde / World
France /
13H57 - jeudi 3 novembre 2016

COP22, Il n’y a que des solutions : AAQIUS ou la solution hydrogène pour décarboner le monde

jeudi 3 novembre 2016 - 13H57

Il n’y a que des solutions… Celle d’AAQIUS et de Stéphane Aver, son fondateur, annonce la révolution hydrogène. Lisez l’analyse de Michel Taube, suivie de l’intervention vidéo de Stéphane Aver lors du colloque « Lost in translation » organisé par ACIDD et Gilles Berhault à Paris le 17 octobre.

 

La COP22 s’annonce déjà comme la COP des solutions et AAQIUS en sera un acteur clé comme précurseur d’un monde décarboné ! AAQIUS est une entreprise suisse fondée par Stéphane Aver, spécialiste du développement des technologies de rupture « vertes » et « low CO2 » dans les secteurs mobilité et automobile, qui déploie l’hydrogène (H2) comme principale source d’énergie et propose une plate-forme intégrée de déploiement de la filière hydrogène. 

Stephane Aver
 AAQIUS, son CEO Stéphane Aver et ses équipes, seront donc présents en force à Marrakech, à la fois dans la zone verte de la COP22 mais aussi dans son RIAD « Mobility for Climate », situé en plein cœur de la ville.

 

HYDROGENE : avec AAQIUS et sa solution STOR-H, l’énergie de demain, c’est déjà aujourd’hui

L’hydrogène joue un rôle central dans la transition énergétique amorcée par les signataires de l’Accord de Paris. En tant que ressource disponible à l’infini, stockable et multi-usages, dont le prix n’est en sus pas fluctuant, l’hydrogène s’affiche, selon Stéphane Aver « comme une solution concrète pour ce que nous appelons l’économie hydrogène ». AAQIUS a anticipé cette révolution en inscrivant cette source d’énergie infinie dans sa stratégie de développement. Ainsi, AAQIUS propose une solution applicable partout intitulée STOR-H. C’est en premier lieu à l’électromobilité que s’adresse la technologie STOR-H, développée aussi bien pour les vélos, scooters, motos, tricycles, petites et grandes voitures, drones, bateaux, trains…

Alain Juppé rencontre Aaqius - Crédit photo : Stéphanie Petit

Alain Juppé rencontre Aaqius – Crédit photo : Stéphanie Petit

 Le scooter à hydrogène avait fait sensation à Paris lors de la COP21. A Marrakech, AAQIUS passe à la vitesse supérieure et présente sa solution globale pour devenir leader mondial dans la filière hydrogène en cours de construction. Son symbole : cette bonbonne 100% design contenant la solution de stockage de l’énergie dans une poudre d’hydrogène. Les décideurs comme Alain Juppé ici à Paris le 16 octobre et les participants de Marrakech découvriront l’objet, la solution d’un nouveau monde…

La bonne idée d’AAQIUS est d’avoir réglé, après des années de recherche et développement, le problème du stockage de l’énergie : des cartouches vertes composées d’hydrogène, à insérer directement dans son véhicule, fournissent une autonomie de plusieurs centaines de km, et sont rechargeables en un clic depuis son lieu de résidence, depuis des distributeurs automatiques placés dans des gares, des superettes, des stations-services, etc. Au moment de la mise en fonctionnement, l’hydrogène contenu dans la cartouche se transforme alors en électricité.

Cette solution innovante permet l’émergence d’un nouveau modèle basé sur une économie vertueuse, profitable à une mobilité qui répond aux enjeux du réchauffement climatique, de la transition énergétique mais aussi de la ville respirable et intelligente. Ainsi, STOR-H s’adressera demain à l’habitat, l’aéronautique, le spatial…

 

Marrakech et la COP22, la porte ouverte vers l’Afrique de demain

AAQIUS présentera à Marrakech l’ensemble de l’écosystème de sa technologie STOR-H. STOR-H est la clé technologique qui peut se mettre au service de la croissance verte. Le continent africain possède tout le potentiel pour devenir le leader de la transition énergétique pour autant qu’il mise sur une production renouvelable et durable comme le propose la filière hydrogène. La solution STOR-H d’AAQIUS est prête et peut se déployer rapidement sur le continent, que ce soit au niveau de la mobilité individuelle, mais également au niveau d’un usage quotidien au cœur même des foyers. Le potentiel de l’hydrogène dans la cuisson et la production d’eau chaude par exemple – représentant actuellement l’un des plus gros usages d’énergie fossile – constitue une chance pour que l’énergie ne soit plus un obstacle, mais un véritable facteur de développement de l’Afrique.

 

AAQIUS, la plate-forme intégrée de la filière hydrogène

Active dans le monde entier depuis plus de dix ans, forte de ses succès mondiaux dans la dépollution automobile (DPF – diesel particulate filter – et SCR – Selective Catalyst Reduction), la société AAQIUS dispose d’un « Pôle Avancé Recherche et Innovation » basé à Paris, de deux filiales aux Etats-Unis et à Singapour et de correspondants à Tel Aviv et à Tokyo.

Au cœur de l’écosystème industriel de la mobilité et au centre des relations entre les laboratoires, les start-ups, les équipementiers et les constructeurs, AAQIUS est une véritable plate-forme intégrée qui propose un mariage unique en son genre entre expertise technique et capacité à développer des projets tout en assurant leur financement (via le Fonds AAQIUS Capital) et leur profitabilité au sein de marchés très concurrentiels. De grands industriels mondiaux l’ont compris et travaillent déjà avec AAQIUS.

Pour l’Afrique et pour le monde, AAQIUS est l’un des architectes de la transition hydrogène qui constitue la voie prioritaire à privilégier pour les économies de demain. Sa solution STOR-H apporte une réponse concrète et précise aux défis des collectivités locales, des entreprises et des Etats qui ouvre la voie à un véritable ECOSYSTEME HYDROGENE qui affranchira chaque pays qui s’en dotera de la filière fossile et de ses contraintes d’infrastructure.

En un mot, AAQIUS va révolutionner notre rapport à l’énergie et à la mobilité et nous donner les solutions pour bâtir enfin un monde décarboné.

Avec AAQIUS, nous sommes déjà demain.

 

Michel Taube

 

Stéphane AVER explique la nécessité d’une filière hydrogène lors du colloque « Lost in transition » organisé le 17 octobre à Paris par ACIDD

 

 

Directeur de la publication