Monde / World
Moyen-Orient /
11H34 - mercredi 4 mai 2016

Le théâtre de la Liberté de Jénine

mercredi 4 mai 2016 - 11H34

Le théâtre de la Liberté de Jénine est un haut lieu de la résistance culturelle au cœur de l’Autorité palestinienne. Il fête ses dix ans cette année.

Crédit photo : Guillaume Paumier, Wikimedia Commons

Crédit photo : Guillaume Paumier, Wikimedia Commons

 Le camp de réfugiés de Jénine, créé en 1953, est géré par l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient). Il accueille aujourd’hui plus de 10 000 personnes et fonctionne de façon autonome. En 2002, lors de la seconde intifada, Israël, soupçonnant le camp d’être un nid de terroristes y lance une offensive. Lors de l’attaque, le théâtre de Pierre est détruit. Ce lieu fait partie des nombreux centres culturels que la militante israélienne Arna Mer-Khamis, engagée auprès des jeunes palestiniens, a créé en territoire palestinien. Son fils, Juliano Mer-Khamis assisté par Jonatan Stanzcak, un Israélo-Suédois, et Zakaria Zubei, ancien élève du théâtre de Pierre, décide d’ouvrir un nouveau théâtre pour continuer l’œuvre d’Arna, décédée quelques années plus tôt. En 2006, le théâtre de la Liberté voit le jour, au cœur même du camp de réfugiés. C’est proche de ce théâtre que Juliano Mer-Khamis est assassiné en 2011 par un inconnu. L’objectif pour les trois hommes, aidés par militants internationaux, était de « soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour la liberté, à travers le poésie, la musique, le théâtre et les caméras ». En plus de proposer des représentations régulières, le théâtre propose des cours d’art dramatique pour les jeunes de la ville.

Les pièces présentées dans ce théâtre sont soit des créations originales qui traitent des conditions de vie des habitants du camp, soit des adaptations d’œuvres classiques offrant une réflexion sur la situation socio-politique du pays. Une des dernières pièces à y avoir été montée  est l’adaptation de The Island, œuvre sud-africaine racontant l’histoire de deux prisonniers de l’apartheid enfermés sur la célèbre île de Robben Island où Nelson Mandela a été détenu pendant 27 ans. Il y est question des conditions de détention des prisonniers palestiniens en Israël. Un parallèle y est tiré entre la lutte contre l’apartheid et celle du peuple palestinien.

Le théâtre de la Liberté a fêté ses dix ans cette année. L’évènement a été l’occasion pour ses membres d’interpeller les autorités locales. Dans une lettre remise au gouverneur de Jénine, Ibrahim Ramadan, ils l’ont rappelé à ses devoirs de résoudre l’enquête sur l’assassinat de Mer-Khamis, qui stagne depuis plusieurs années.