Edito / Editorial
France /
11H36 - lundi 13 juillet 2015

Le billet de Michel Taube : Appel contre Appel

lundi 13 juillet 2015 - 11H36

 

Michel TAUBE

Michel TAUBE

L’hebdo Valeurs actuelles publie, dans son numéro 4102 du 9 juillet un Appel lancé par l’écrivain Denis Tillinac : « Touche pas à mon église ! ». Signé par quelques grandes pointures de la politique et de l’intelligence françaises, il n’en est pas moins vain !

Bien entendu que les Français ne veulent pas transformer les églises en mosquées. Parmi eux, et les auteurs de l’Appel le savent bien, les musulmans de France n’en veulent pas davantage. Certes, l’évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes soulignait dans Le Figaro qu’il préfèrerait voir des églises transformées en mosquées plutôt qu’en restaurants. Certes, le Recteur de la Mosquée de Paris aurait dû réfléchir avant de commettre une telle bévue. Il s’est rétracté à renfort de communiqués mais surtout il n’exprimait pas le point de vue de la majorité des musulmans : ces derniers souffrent certes du manque d’espaces pour pratiquer leur culte mais ils respectent leurs condisciples chrétiens, juifs et bouddhistes au plus haut point.

Mais à nouveau, dans cette question de la France et de l’Islam, la conviction de nos grands clercs devrait être responsable. Elle ne l’est pas : cet Appel réveille les fantasmes et fait croire que les musulmans ne veulent pas s’intégrer dans l’histoire de France. C’est faux pour l’immense majorité d’entre eux.

Soyons donc plus responsables. Puisqu’il faut entretenir la flamme républicaine de nos concitoyens, de gauche comme du centre ou de droite, de toutes origines et de toutes différences, Opinion Internationale lance demain, à l’occasion de la Fête nationale du 14 juillet, un Appel espérons-là plus utile, notamment parce qu’il se veut plus performatif dans son principe républicain : l’Appel à tous les responsable éducatifs de France, à commencer par la Ministre de l’Education Nationale, pour que, dès la rentrée scolaire de septembre, des écoles aux universités, les enfants scandent chaque matin, en commençant leur journée scolaire, notre devise républicaine : « liberté, égalité, fraternité ».

Si tous les matins de l’année, les millions d’enfants de France scandent cette devise, ciment de la République, si, autour de cet acte collectif, nos enfants s’imprègnent un peu plus des valeurs qui font la France, alors nous aurons, même modestement, contribué à rapprocher les Français sur l’essentiel. Vive la France, vive la République !

C’est ça la France ! Signez l’Appel à Najat Vallaud-Belkacem et à la communauté éducative pour que, à la rentrée, les élèves scandent la devise « liberté, égalité, fraternité »

Directeur de la publication

Le vote utile

Appel au vote utile : un livre pour les indécis, les abstentionnistes et les perplexes… L’édito de Michel Taube
Michel Taube