Culinaire & Solidaire
15H03 - jeudi 29 mars 2012

Une fleur durable pour Alzheimer

jeudi 29 mars 2012 - 15H03

Professeur Bruno Dubois (DR)                                      Docteur Olivier de la Doucette (DR)

Le docteur Olivier de Ladoucette et le professeur Bruno Dubois ont créé l’association pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Comment trouver un traitement efficace contre la maladie ? Du temps et des moyens sont nécessaires. Yannick Vincent, orchidéiste et Ter Laak, producteur de plantes, ont eu l’idée de sélectionner la Nmémosyne, une variété d’orchidée pour la mettre au profit de l’association. Une action soutenue par une marraine, Nathalie Baye.

« Les chiffres avancés restent approximatifs mais depuis la création de l’association en 2004, nous savons que la maladie d’Alzheimer frappe au moins 26 millions de personnes dans le monde,  850 000 Français malades, 165.000 nouveaux cas chaque année et 15.000 patients de moins de 65 ans* ! » informe, d’emblée, le docteur Olivier de la Doucette, président fondateur de la Fondation IFRAD*. « L’opération « Mnémosyne » mise en place dans quelques jours chez 500 fleuristes français va sensibiliser les gens à la cause nationale. La fleur nervurée de rose et qui fait penser à un envol de papillons aidera à financer de nombreux travaux sur la maladie même si l’aide financière de l’Etat fut de deux cents millions d’euros, en 2008 ! » affirme, à ses côtés, le professeur Bruno Dubois, président du Comité Scientifique à l’IFRAD et neurologue CHU à la Pitié-Salpêtrière.

 

Crédit photo : Michèle Villemur

La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent.

-Albert Camus-

« Passionné d’orchidées depuis l’enfance, je dispose au moins d’une cinquantaine d’espèces à vendre dans ma boutique parisienne, mais celle-ci : la Mnémosyne me passionne tout particulièrement » dit Yannick Vincent. « Voici presque deux ans avec la société Ter Laac basée en Hollande que nous imaginons cette orchidée et nous avons beaucoup travaillé ! ». La phalaenopis, avec sa robe éclatante coûtera au client : 32 euros dont 3 euros qui seront reversés au profit de l’association. « En l’achetant, elle fera penser aux malades que nous pourrions devenir un jour ! » dit Yannick. Olivier de la Doucette souligne son commentaire en signalant que l’opération devrait se prolonger jusqu’à la fin septembre et que Mnémosyne c’est le nom de la déesse grecque de la mémoire (ne pas prononcer le n). Dans son étui de luxe à dégrafer habilement sur un côté pour ne pas abimer la plante, il est écrit : « donnons des ailes à la recherche contre la maladie ». « Interflora, Floris, Baeten et Ter Laak » ont bien fait les choses ! » confie Olivier de la Doucette en les remerciant… Le professeur Bruno Dubois et le docteur Olivier de la Doucette se sont associés cette fois à l’actrice Nathalie Baye, qui devient la marraine de l’opération. « Je suis sensible à cette cause depuis le tournage du film Je n’ai rien oublié adapté du livre Small World de Martin Suter et qui mettait en scène Gérard Depardieu atteint de la maladie d’Alzheimer. J’ai observé la maladie dans mon entourage, chez des amis, dont la maman était atteinte. La mémoire est un outil de travail… En interprétant de nouveaux personnages, il me semble avoir plusieurs mémoires. La mémoire, c’est notre passé, notre futur, et par conséquent : notre présent… sans elle, la vie perdrait son sens ! » déclare Nathalie, prête à entrer dans la peau d’un nouveau personnage cinématographique. « Lutter contre la maladie d’Alzheimer oblige à de multiples activités comme le jardinage, la cuisine, le tricot ou les mots croisés… qui permettent de faire travailler la mémoire et de la vider pour échapper au stress… Quelle que soit l’activité choisie, la stimulation cognitive doit être élevée ! » confirme Bruno Dubois qui invite en même temps à lire le texte d’une étude qu’il a publiée sur sa nouvelle vision de la maladie dans le magazine Nature. « A l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière ou j’exerce avec quelque 35 chercheurs -dont beaucoup d’étudiants-, nous faisons d’énormes progrès quant à la recherche sur le cerveau et sur la moelle épinière. Ces maladies fréquentes, dans une société aussi exigeante que la nôtre sont pour nous, de plus en plus intéressantes… Comment le cerveau s’adapte-t-il aux nouvelles donnes ! »…

To be Alzheimer or not to be ?

Si certains passent leur temps à chercher leur clé ou leur numéro de carte bancaire, cela ne signifie pas pour autant, qu’ils sont Alzheimer, que l’on se rassure ! Et pour répondre à la question : le sont-ils vraiment ? Bruno Dubois dit : « le diagnostic de la maladie d’Alzheimer se détecte grâce aux pets-scans que l’on fixe sur les lésions de la maladie. La maladie se caractérise par un début insidieux et une évolution progressive. Il existe une variabilité inter individuelle concernant l’ordre d’installation mais aussi l’intensité des différents troubles cognitifs chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. L’emplacement des lésions dans le cerveau explique la nature des symptômes que l’on voit apparaître au cours du temps »… Dix centres effectuent actuellement des travaux de recherche et grâce à 350 patients, la connaissance et surtout l’espoir ont leurs chances de l’emporter un jour. « Défis, challenges et solutions, le diagnostic chez un malade doit s’imposer au plus tôt ! » conclut Olivier de la Doucette.

Aider la recherche médicale, trouver de nouvelles pistes thérapeutiques s’arrête comme on le voit ici sur une jolie fleur où le papillon voudrait se poser tout de suite. Achetez-là !

*Source : Journal Le Monde

*Fondation pour la Recherche Alzheimer

Michèle Villemur

 

www.fondationrecherchealzheimer.org

Aurélia Naulais – Tel. : 01 42 17 75 19

Fondation IFRAD – www.fondationifrad.org

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière. 83, bd de l’Hôpital – 75651 Paris – Cedex 13

Tel. 01 42 17 75 23

Les orchidées de Yannick Vincent

4 pace des Petits Pères

75002 – Paris

Tel. 01 42 86 13 09

www.yannickvincent.fr

St-Sever : 1 000 tweets solidaires et responsables

Voici, sur la toile, une démarche solidaire et participative… à St-Sever, des volaillers basés dans le Sud-Ouest, ont eu une initiative qui va faire école et certainement des petits… tweetos-clics-en-ligne pour aider des…

Un calendrier gourmand contre le cancer

Bruno Viala est un jeune chef cuisinier, reconnu par l’ensemble de la profession, comme L’un des plus créatifs du moment. Grâce à lui, un calendrier de douze recettes gourmandes incite à manger…

Les 4 saisons du Marais poitevin

Après la Camargue, le Marais poitevin est la 2e plus grande zone humide de France. Sur quelque 100 000 ha, le visiteur peut se balader à sa guise au fil des saisons, en barque…