Culinaire & Solidaire
15H51 - samedi 18 février 2012

Association CIWF : en finir avec les abus de l’élevage animal

samedi 18 février 2012 - 15H51

« On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont elle traite ses animaux »
Mahatma Gandhi

 

En compagnie de Léopoldine Charbonneaux, directrice de l’association Compassion in world farming France (CIWF signifiant  « Pour un élevage respectueux des animaux »), le Salon international de l’agriculture (SIA) comptera cette année, pour la 3e fois consécutive, sur un stand très dynamique.

 

Informer sur l’élevage respectueux des animaux, qu’il s’agisse de poules, vaches ou cochons, sont les objectifs prioritaires du CIWF. Léopoldine Charbonneaux annonce qu’un Trophée bien-être animal » récompensera les entreprises agroalimentaires qui montrent l’exemple. « Des œufs, oui ; mais des poules élevées en cage, non !… Qui connaît vraiment la codification européenne et qui sait ce que signifie : œufs de batteries ? ».

 

Des normes méconnues

Depuis 2007, le CIWF s’applique à faire connaître les bonnes pratiques d’élevage et permettre au grand public de faire des choix en connaissance de cause. Les œufs sont un bon exemple en la matière, car le marquage sur les coquilles est de toute évidence encore très obscur. « Même si le consommateur français est sensible aux problématiques de protection et de bien-être animal, sa connaissance des modes et conditions d’élevage est encore trop limitée. » explique Léopoldine Charbonneaux. « L’information est difficile à obtenir et elle n’est pas encore bien assimilée par tous. A l’heure actuelle, seuls les œufs sont identifiés selon leur mode d’élevage avec les codes de 0 à 3. Selon notre sondage dans le cadre du SIA 2011, 60 % des Français ne connaissent pas ces codes… ».

Le SIA 2012* sera donc l’occasion d’aller à la rencontre du public, pour lui fournir des informations, l’alerter et répondre aux questions sur les œufs, mais aussi sur l’élevage des poulets , des porcs et des vaches.

 

DR

Ethique et responsabilité

Que signifie « pratiques utilisées sur les modes d’élevages intensifs majoritaires » ? L’association CIWF poursuit son information et encourage tous les intervenants de la chaîne alimentaire, qu’ils soient consommateurs, producteurs, entreprises agroalimentaires, distributeurs ou collectivités…

« Renforcer un travail d’engagement auprès des acteurs de l’agroalimentaire, pour répondre à l’intérêt des consommateurs favorables aux produits issus d’une agriculture responsable, quoi de plus normal ? » Plus d’éthique dans la consommation est aujourd’hui, pour chacun, plus qu’un souhait. C’est devenu  une réelle attitude.

Le bien-être animal s’inscrit à présent, pour bon nombre, comme une préoccupation sociétale. Par ailleurs, le consommateur le sait : un animal maltraité donnera, au final, un mauvais produit dans l’assiette et un problème pour l’organisme ! « La vigilance ne se limite même plus à décrypter les étiquettes. On montre maintenant que nous sommes des acteurs intelligents et vigilants. Nous sommes attentifs aux caractéristiques des produits ».

 

Les Trophées aux œufs d’or

« Nous remettons nos Trophées des œufs d’or depuis 2007 ! » continue Léopoldine Charbonneaux. « A travers nos Trophées bien-être animal, nous encourageons et récompensons les leaders de l’agroalimentaire européen, pour leur politique d’achat ou leurs engagements sur le bien-être des animaux d’élevage. Les Trophées des œufs d’or récompensent les entreprises qui s’approvisionnent en œufs hors-cage. Depuis, nous avons lancé les Poulets d’or en 2010, les Vaches d’or en 2011 et les Porcs d’or en 2012. Le CIWF récompense des entreprises qui s’engagent à mettre en place des démarches de progrès relatives à leur politique d’achat d’œufs, de viande et de produits laitiers. Pendant le Salon de l’agriculture, nous informerons les entreprises pour les aider à répondre aux conditions d’éligibilité des Trophées ».

En conclusion, il faut savoir que chaque année, plus de 265 millions d’animaux bénéficient des engagements des lauréats des Trophées bien-être animal…

« Valentine », la vache gasconne heureuse élue du SIA 2011, serait sûrement fière d’apporter ici son immense témoignage… !

Michèle Villemur

 

SIA 2012 – Porte de Versailles, du 25 février au 4 mars 2012 – www.salon-agriculture.com
Le CIWF sera présent pavillon 1 – allée S – stand 10 – www.ciwf.org.uk/fr

 

 

 

* CIWF International : CIWF a son siège en Grande-Bretagne et est largement implantée en Europe, notamment en France et aux Pays Bas. Elle renforce aussi actuellement ses équipes et son implantation dans d’autres pays.  Elle codirige également le réseau européen de protection des animaux de ferme (ENFAP) qui regroupe des associations issues de 25 pays de l’UE. CIWF travaille auprès des instances européennes pour favoriser une meilleure prise en compte du bien-être animal au niveau communautaire, afin d’encourager l’application effective de la législation existante dans les états membres et favoriser l’introduction de nouvelles normes, en cas d’absence de législation spécifiques à certaines espèces. Après 40 années d’existence, CIWF s’est imposée comme l’organisation internationale de référence, dédiée au bien-être des animaux d’élevage, dont la reconnaissance s’appuie sur son approche mesurée, scientifique et professionnelle

 

 


Une fleur durable pour Alzheimer

Professeur Bruno Dubois (DR)                                      Docteur Olivier de la Doucette (DR) Le docteur Olivier de Ladoucette et le professeur Bruno Dubois ont créé l’association pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Comment trouver…

St-Sever : 1 000 tweets solidaires et responsables

Voici, sur la toile, une démarche solidaire et participative… à St-Sever, des volaillers basés dans le Sud-Ouest, ont eu une initiative qui va faire école et certainement des petits… tweetos-clics-en-ligne pour aider des…

Un calendrier gourmand contre le cancer

Bruno Viala est un jeune chef cuisinier, reconnu par l’ensemble de la profession, comme L’un des plus créatifs du moment. Grâce à lui, un calendrier de douze recettes gourmandes incite à manger…

Les 4 saisons du Marais poitevin

Après la Camargue, le Marais poitevin est la 2e plus grande zone humide de France. Sur quelque 100 000 ha, le visiteur peut se balader à sa guise au fil des saisons, en barque…