Actualité
10H07 - vendredi 13 octobre 2023

L’honneur face à l’horreur. Tribune de Sandrine Pilcer

 

Le 3 septembre 1939, suite à l’agression de la Pologne, la Grande-Bretagne déclara la guerre à l’Allemagne. Ce même jour, Winston Churchill fit l’allocution suivante à la Chambre des Communes : « Nous nous battons pour sauver le monde entier de ce fléau qu’est la tyrannie nazie et pour défendre ce qu’il y a de plus sacré pour l’homme. Il ne s’agit pas d’une guerre pour la domination, pour l’expansion d’un empire ou pour des gains matériels ; il ne s’agit pas d’une guerre qui priverait une nation de sa lumière ou qui l’éloignerait du progrès. Il s’agit essentiellement d’une guerre pour établir et restaurer la dignité humaine. »

Dès 1939, Churchill comprit l’enjeu de cette guerre. A savoir que ce conflit allait bien au-delà de conflits territoriaux, qu’il s’agissait davantage de la guerre du Bien contre le Mal, des Lumières contre les Ténèbres, de l’humanisme contre la monstruosité. Churchill refusa toute négociation avec les nazis, il s’agissait pour lui d’un principe moral, de ne pas se déshonorer.

Difficile de ne pas faire le parallèle avec la situation à laquelle est confrontée aujourd’hui non seulement Israël mais tout le monde Occidental.

Car ne nous y trompons pas, le Hamas n’a que faire de la cause palestinienne. Le Hamas a pour seul objectif d’anéantir tout espoir de dialogue et de paix, sacrifiant les palestiniens sur l’autel du Jihad islamique, la Guerre Sainte.

 

Des barbares

Rappelons que le Hamas est un groupe terroriste islamiste issu des Frères Musulmans, qui prône notamment dans sa charte la destruction de l’Etat d’Israël et affiche des positions négationnistes sur la Shoah. Le Hamas a toujours rejeté la solution de deux nations car son rêve c’est l’anéantissement de l’Etat d’Israel en tuant jusqu’au dernier juif. Ni plus, ni moins.

Le 7 octobre, le Hamas a montré au monde entier son vrai visage en perpétuant un massacre au kibboutz Kvar Aza : plus de 100 civils ont été tués, des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards ont été décapités, des bébés ont eu la gorge tranchée dans leurs berceaux.

De la même manière, au festival de musique techno Tribe of Nova, les hommes du Hamas ont semé la terreur et l’horreur parmi la jeunesse venue faire la fête. Des femmes ont été violées puis assassinées, des corps mutilés ont été portés comme des trophées. Au total, on dénombre 260 victimes.

A ce jour, environ 150 otages dont de nombreux occidentaux (dont 20 français) sont retenus à Gaza.

Le Hamas est l’ennemi d’Israël, mais n’oublions pas que c’est aussi l’ennemi des palestiniens. Depuis 2005, les gazaouis sont prisonniers des hommes du Hamas qui imposent la Charia : la loi islamique régit la vie religieuse sociale et individuelle. Ainsi, la Charia gère tout ce qui concerne la famille et donc les femmes. Une femme est considérée comme éternelle mineure sous la tutelle du père, des frères puis du mari.

Quant aux minorités LGBTQ, inutile de préciser qu’elles sont persécutées et torturées et leur seul espoir est de fuir vers Israël. Le Hamas défenestre les homosexuels, torture tout opposant.

Tout cela au nom de la cause palestinienne ? Qui peut encore être dupe après les atrocités de ces derniers jours ?

 

Le monde libre aux côtés d’Israël

Au-delà des déclarations de soutien à Israël, les Etats-Unis ont immédiatement réagi en envoyant des munitions ainsi que leur plus gros navire de guerre afin de contenir les velléités du Hezbollah d’ouvrir un nouveau front au nord d’Israël, sur la frontière libanaise.

En Europe, les leaders de chaque pays ont affirmé leur soutien à Israel et son droit à se défendre.

Est-ce suffisant ? Je pense que non.

La communauté internationale, l’Europe, l’ONU doivent appuyer la demande d’Israël d’évacuer les civils de Gaza avant que l’armée israélienne n’entre dans Gaza en vue de libérer les centaines d’otages retenus et de liquider les terroristes qui utilisent les femmes et les enfants palestiniens comme bouclier humain. Ainsi, nous pourrons à la fois aider la cause palestinienne et soutenir Israël dans son droit à défendre sa souveraineté.

Agissons donc et ne soyons plus complice de la stratégie du Hamas qui souhaite le plus de victimes possible au sein de la population civile de Gaza.

Rappelons que l’Union Européenne a alloué une enveloppe pluriannuelle de 1.1 milliard d’euros pour l’aide au développement palestinien. Bruxelles est en train d’effectuer une vérification sur la destination des fonds qui pourraient avoir été détournés par le Hamas. D’ici là, il serait légitime que l’Union Européenne gèle tous ses paiements afin que de ne pas devenir complice indirecte du terrorisme islamiste.

A nous donc, citoyens chanceux du monde libre, héritiers des Lumières, de choisir l’honneur face à l’horreur.

Au final, l’Histoire se souvient toujours de ceux qui ont choisi l’honneur plutôt que le déshonneur….

 

Sandrine Pilcer

Ingénieur financier

Ce 8 mai, là-bas ! La chronique de Daniel Aaron

Ce 8 mai célébrait la victoire de la lumière sur les ténèbres. Ces longues années de paix exigent que nous n’oubliions jamais. Ces longues années d’insouciance imposent que nous allions tous, un…