Actualité
03H39 - mercredi 27 juillet 2022

« Le choix des âmes », un hymne à l’humanité

 

Pendant un mois au théâtre La Condition Des Soies dans le cadre du Off 2022 du Festival d’Avignon, « Le Choix des âmes » (Grand prix du Théâtre en 2015 et deux off à succès en 2016 et 2017) a rencontré un succès incontestable. Et on comprend pourquoi !

L’âme, c’est une petite pièce en bois qui transmet les vibrations dans l’instrument. Sans elle, le violoncelle aurait une sonorité sourde et vide.

1916, Verdun. Dans un trou d’obus, deux hommes que tout oppose : Raoul, soldat français revanchard et un peu simple, Franz, soldat allemand musicien et humaniste. Avec eux, un violoncelle.

Pour sortir de cet univers sombre et sordide, les deux ennemis ont besoin l’un de l’autre. La musique et l’âme de l’instrument les renverront à leur humanité. Ils devront oublier leurs peurs, dépasser leur haine, se faire confiance malgré leurs différences.

Mais quel avenir pour ceux qui font le Choix des Âmes ? 

À travers cette fable humaniste plus que jamais d’actualité, deux hommes font le choix du violoncelle plutôt que de la baïonnette, la vie plutôt que la barbarie.

Plus que largement salués par la critique, Alexis Desseaux et Stéphane Titeca ont rivalisé d’excellence dans cette pièce, au décor d’une sobriété sans nom. En ces temps troublés, il est impensable de ne pas aller applaudir cet hymne à l’humanité, dès que l’occasion se présentera.

 

Extrait : https://www.youtube.com/watch?v=vuIYxcdWmSg

 

Légende photo :

« L’âme est la colonne vertébrale du violoncelle. Tout à l’heure, face à toi, si je t’avais tué, je perdrais moi aussi mon âme. Toi, tu es la preuve que je n’ai pas encore basculé. »

The Marginal Ray : Let’s go to the Show

Quelques-unes de vos chansons sont engagées ou du moins portent sur des sujets politiques ou sociétaux, comme les réseaux sociaux, l’écologie, la révolution ou l’euthanasie avec l’énigmatique « Kill me Doctor »… Sur le…
* Marginal Ray *