International
22H33 - vendredi 14 janvier 2022

Nicolas Sarkozy : « Je suis pour les Jeux olympiques »

 

Emmanuel Macron doit-il se rendre à l’inauguration des JO de Pékin ? Ce que Nicolas Sarkozy pourrait lui conseiller…

 

C’était le 8 novembre 2021 devant le Chinese Business Club à Paris. L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy était interrogé par le grand, l’unique, l’adoré Nelson Montfort sur la préparation des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Evoquant les Jeux d’hiver à Pékin dont la cérémonie d’ouverture aura lieu le 4 février prochain, Nicolas Sarkozy, rappela qu’il s’était rendu aux Jeux d’été de Pékin en 2008, l’année même où il assura la présidence du Conseil de l’Union Européenne.

Une répétition de l’histoire que vivra Emmanuel Macron à son tour en 2022 ?

Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, Nicolas Sarkozy se dit opposé à toute forme de boycott des Jeux en s’adressant à un parterre de décideurs politiques et économiques français. « Je suis pour les Jeux olympiques » lança-t-il avec ferveur.

Nelson Monfort, qui a la fierté de couvrir les JO de 2008 et ceux de 2022, rappelle ici que Pékin est la seule ville qui, dans toute l’histoire, aura accueilli les Jeux d’été et d’hiver.

Comme Nicolas Sarkozy en 2008, Emmanuel Macron saluera-t-il Nelson Monfort dans le fameux nid d’oiseau à Pékin dans moins de trois semaines ? Histoire de ne pas politiser les Jeux olympiques…

 

Michel Taube

 

Directeur de la publication

Hommage à Desmond Tutu

Emmanuel de Reynal rend hommage à l'archevêque et au militant pour les Droits de l'Homme Sud-Africain, Desmond Tutu, décédé le 26 décembre 2021.
Emmanuel de Reynal

سيف الإسلام القذافي على وشك إعلان ترشحه، هل سيكون هو الأبرز للرئاسيات في ليبيا؟ افتتاحية ميشال تاوب

إذا تم عقد مؤتمر دولي آخر عن ليبيا اليوم في باريس، بعد « برلين » و « روما » والعديد من العواصم الأخرى، فمن الممكن أن لا يعقد هذا الحدث لاحقا في العاصمة الفرنسية بل في…
Michel Taube

Libye : la démocratie ou la guerre

Le Président Emmanuel Macron, accueille, ce 12 novembre, à Paris, une énième Conférence sur la Libye. Encore une conférence de la dernière chance ? Peut-être, car il ne pourrait demeurer qu'une alternative à son échec : la guerre.
Michel Scarbonchi