Actualité
06H36 - jeudi 23 décembre 2021

Opinnion Internationale a rencontré le Père Noël au fin fond de la Finlande

 

Le réveillon de Noël approche à grand pas. Opinion Internationale s’est rendu dans l’un des endroits les plus féériques, le village du Père Noël. Situé en Laponie, ce lieu emblématique pour le tourisme finlandais réserve de nombreuses surprises…

Direction la ville lapone de Rovaniemi au nord de la Finlande. Reconstruite après la Seconde Guerre mondiale, la ville de 63 000 habitants est à présent connue à l’international pour être la demeure « officielle » du père Noël. Entourée de paysages sauvages à couper le souffle, Rovaniemi propose une culture unique, des activités de plein air époustouflantes et une féérie qui plairont à tous les visiteurs. Chaque année, la destination connaît un nombre croissant de touristes. Depuis 2019, une baisse de fréquentation se fait sentir avec la pandémie de la COVID19, la clientèle asiatique et américaine n’est pas présente comme les années précédentes.

Pour la petite histoire, le village du Père Noël (Santa Claus Village) a été créé en 1991. Pour accéder au village, une ligne symbolisant l’accès à la zone arctique a été tracée. Elle est visible 24h sur 24 avec une webcam diffusée en direct sur internet. Un documentaire est réalisé sur ce magnifique site par la BBC lors du premier épisode de l’émission « Pole to Pole ».

Interdiction de serrer la main ou de prendre en photo le Père Noël avec son smartphone

Avec cette cinquième vague ou sixième vague de COVID19, il n’est pas question de confinement au pays du Père Noël. La magie de Noël est continue mais pour en profiter, il faut s’adapter aux conditions sanitaires du moment. Test PCR demandé et masque obligatoire. Dans la maison du Père Noël, des marquages au sol ont été mis en place afin que les visiteurs respectent les gestes barrières et la distanciation. Au grand désarroi de certains touristes, il n’est pas possible de serrer la main du Père Noël ou s’approcher à moins de 2 mètres. Un mur en plexiglass sépare les visiteurs du Père Noël. « Pour les médias, il faut prendre rendez-vous en amont. Le Père Noel donne parfois des conférences de presse. Il parle plusieurs langues », nous confie une chargée de communication du Santa Claus Village. 

Mais ce n’est pas tout. Il est impossible de prendre des photos avec son propre appareil ou avec son smartphone. Le Père Noël dispose de son propre photographe, le seul habilité à le prendre en photo. Pour garder le souvenir de ce moment immortalisé dans sa maison, il faudra débourser la somme de 35 euros. On vous rassure sur la photo, on ne voit ni masque ni plexiglass. Enfin, vous pourrez déposer votre liste de cadeaux dans sa boîte aux lettres, en espérant que votre souhait soit entendu.

Bien que la Finlande ne soit pas le pays d’Europe le plus impacté, cela reste mieux de prendre les mesures nécessaires avant une possible envolée de l’épidémie. Au total, plus de 213 000 cas de contamination et plus de 1 300 décès liés au coronavirus recensés en Finlande depuis le début de la crise sanitaire. En moyenne, le pays a enregistré plus de 1000 nouveaux cas de contamination depuis le 15 novembre. Le tourisme rapporte habituellement environ 260 millions d’euros par an. En 2020, les revenus ont dégringolé de plus de 60 %. 

Un lieu touristique très prisé par les personnalités politiques 

De nombreux chefs d’État et personnalités ont visité le Cercle Polaire et le site historique de Laponie. Si ce n’est pas encore le cas du président français Emmanuel Macron, plusieurs ont déjà effectué leur « pèlerinage » en Laponie : le secrétaire général du Parti communiste soviétique Leonid Brezhnev, du président Josip Broz Tito de Yougoslavie, du président Lyndon B. Johnson des États-Unis, du président Edward Ochab de Pologne, du prince héritier Carl Gustav de Suède, du shah d’Iran et du président Senghor du Sénégal, du Premier ministre israélien Golda Meir, du Premier ministre italien Aldo Moro, du Premier ministre tchécoslovaque Lubomir Strougal et du ministre français des Affaires étrangères Maurice Schumann…. 

Dans la cabane du Père Noël, on retrouve toutes les photos des personnalités qui sont venus se photographier avec le dénommé « Santa Claus » notamment le président chinois Xi Jinping qui lui a rendu visite en 2010 avant son élection. Depuis, les touristes chinois y affluent – sauf ces dernières années, à cause du Covid-19. Pourtant, la fête de Noël est aujourd’hui montrée du doigt par les autorités chinoises, accusée de servir la « propagande » occidentale. Parmi les cadres photos présents, on peut aussi apercevoir le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

Balade en rennes, visite d’un élevage de huskies, pêche sauvage…

Au programme de notre visite du village du Père Noël : découverte de la maison et de l’atelier du Père Noël, balade en rennes, pêche sur glace, motoneige… Si la météo le permet, vous avez également la possibilité d’observer des aurores boréales. En effet, les activités sont très variées en Laponie… Il y en a autant pour les grands que les petits enfants. Un business très lucratif au moment de Noël pour les Finlandais. 

Nous vous conseillons de passer deux jours avec le Père Noël puis de faire une excursion en rennes dans les forêts enneigées de Laponie. Une expérience dépaysante à couper le souffle. 

Pour information, le village du Père Noël en Laponie finlandaise ou « Santa Claus Village » se visite toute l’année, de 9h à 19h du 1er décembre au 7 janvier, de 10h à 17h du 8 janvier au 31 mai, de 9h à 18h du 1er juin au 31 août et de 10h à 17h du 1er septembre au 30 novembre. L’accès est gratuit. Bien évidemment, c’est plus agréable de visiter le village avec la neige en décembre que avec le soleil en juillet. Le décor féerique n’est pas le même et l’engouement également. En hiver, la Laponie bénéficie de quatre heures de jour par jour. Il faut donc se réveiller tôt pour profiter du peu de lumière et faire des belles photos.

Joyeux Noël à tous et Merry Christmas…

De la part du Père Noël et d’Opinion Internationale.

 

Guillaume Asskari

Envoyé spécial en Finlande

AGIPI s’engage avec les femmes

Le 24 novembre dernier, à la veille de la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, l’association d’assurés AGIPI a organisé une grande soirée à Marseille pour mettre à…
Michel Taube

The Marginal Ray : Let’s go to the Show

Quelques-unes de vos chansons sont engagées ou du moins portent sur des sujets politiques ou sociétaux, comme les réseaux sociaux, l’écologie, la révolution ou l’euthanasie avec l’énigmatique « Kill me Doctor »… Sur le…
* Marginal Ray *