Actualité
06H57 - mardi 21 décembre 2021

Strasbourg : au-delà de la capitale de Noël

 

Quel bel endroit que l’Alsace en plein cœur de l’hiver !

Ses villages enneigés, sa forêt enchantée d’Altkirch, son architecture pittoresque, ses châteaux, ses produits réconfortants, ses Weinstub chaleureux… De Kaysersberg à Colmar, tout ici vous plonge dans une ambiance de Noël féérique.

Si vous passez les derniers instants de 2021 à Strasbourg, là aussi, chaque balade ravira vos yeux d’enfants. Mais Strasbourg c’est aussi le Parlement européen, le lieu où Gutenberg inventa l’imprimerie, le barrage Vauban, les caves historiques des hospices civils et une horloge astronomique qui nous rappelle le temps qui passe. Alors, n’en perdez pas !

Où séjourner

Hôtel Leonor

Depuis plus de 10 ans, les travaux commencent, cessent, reprennent, l’hôtel est racheté, puis de nouveau cédé, mais cette fois : ça y est ! L’ex-palais de justice et ex-commissariat renaît de ses cendres et est devenu un merveilleux écrin à la fois pour les touristes et les Strasbourgeois. Car les architectes ont eu à cœur de rendre aux habitants ce magnifique bâtiment qui fait partie de l’histoire de leur ville. Lieu de vie décloisonné, ceux qui séjournent et ceux qui ne font que passer, peuvent boire un verre autour du bar chaleureux ou en terrasse aux beaux jours, venir travailler quelques heures, donner un rendez-vous, les espaces de l’hôtel étant ouverts à tous. Le Léonor s’affranchit des normes pour tracer une voie entre excellence et liberté. Y dormir revient à se coucher dans un cocon au silence absolu. Les 116 chambres bénéficient de volumes, mais aussi de charme, où chaque détail a été pensé minutieusement.

On vous recommande aussi :

L’hôtel du dragon à quelques pas du quartier de la Petite France

L’hôtel Cour du Corbeau dans un écrin qui remonte à 1528 et qui a su conjuguer charme d’antan et modernité

Où manger?

À l’Hôtel Léonor (voir plus haut)

L’incroyable duo formé par Nicolas Stamm et Serge Schaal a créé une carte allant du petit déjeuner au dernier drink et propose des plats alliant créativité et produits régionaux. Le couple qui affiche deux étoiles à la Fourchette des Ducs d’Obernai a su mettre sa touche inimitable dans ce lieu strasbourgeois s’il en est. Originaires tous deux de la capitale alsacienne, ils avaient envie de donner un peu de leur âme à leur ville et l’Hôtel Léonor leur a offert la possibilité de s’inscrire à la fois dans le patrimoine et la gastronomie. Les cocktails sont créatifs et légers (goûtez ce crémant d’Alsace auquel une liqueur aux épices a été ajoutée…), les pâtisseries de Matthieu Bray servies sont gourmandes au possible, la carte « anytime » est alléchante avec son Foie gras spéculos et berawecka, ses Cuisses de grenouille en persillade ou son Risotto au safran d’Alsace et légumes d’hiver. Enfin, quand vient l’heure du déjeuner ou du dîner, les chefs nous régalent d’un Tartare de truite de Sparsbach, d’un Quasi de veau, textures de panais et jus de viande avant de terminer par un chocolat praliné, glace noisette. Pour le moment. Car la carte évolue au fil des mois sous la direction de nos deux créateurs culinaires. Au quotidien ce sont Axelle et Mathias Stelter qui font blanchir les légumes, rôtir les viandes, qui ajustent les sauces et envoient les assiettes. Quant au service, à la fois impeccablement professionnel et pourtant décontracté (les baskets sont de rigueur), il permet de mesurer, qu’au Léonor on se sent comme à la maison. En mieux.

Au Crocodile 

Institution strasbourgeoise s’il en est, le Crocodile a longtemps été à l’honneur avec Émile Jung. Après plusieurs changements de propriétaire, on retrouve aujourd’hui en cuisine, le chef Romain Brillat, ancien second de Gilles Goujon et lointain cousin du gastronome Brillat-Savarin, a d’ores et déjà pris ses marques : sa cuisine tient le juste milieu entre classicisme et sophistication, et s’appuie sur des produits de grande qualité.

Buerehiesel

Une sacrée entreprise que cette ferme à colombages du XVIIème siècle remontée pierre à pierre dans le parc de l’Orangerie, à deux pas du Conseil de l’Europe. La salle avec sa verrière et la terrasse offrent aux dîneurs une vue incroyable sur cet écrin de verdure. Éric, le fils du fameux Antoine Westermann, poursuit avec énergie et créativité l’œuvre paternelle. Cependant, les fidèles clients lui savent gré d’avoir conservé les incontournables telles les cuisses de grenouille poêlées au cerfeuil, accompagnées de « schniederspaetle », ces fameuses ravioles inventées en ces murs ou encore la fameuse brioche, glace à la bière et poire rôtie, un dessert gourmand que l’on mange sans faim. Une adresse incontournable pour les gourmets, nostalgiques d’une autre époque ou désireux de voir ce que réserve l’avenir gastronomique de Strasbourg.

À voir

Les marchés de Noël bien sûr !

La ville tout entière revêt lumières et décorations, sapins et guirlandes pour fêter la Saint-Nicolas, les réveillons et l’arrivée des rennes… Une véritable féérie s’empare pendant un mois de la ville, où un lutin semble pouvoir apparaître à chaque coin de maison à colombage. L’atmosphère y est donc particulièrement joyeuse et chaleureuse pour finir en beauté l’année. Au cœur de la Petite France, ce quartier qui semble sorti tout droit d’une carte postale, on flâne en bon touriste et l’on s’arrête devant les maisons à colombages revêtues de guirlandes, de pères Noël et de nounours en peluche (la grande mode 2021, semble-t-il).

Bonne nouvelle, les marchés sont pour l’instant maintenus ! Sous réserve évidemment du respect des règles sanitaires et du port du masque, obligatoire dans toute l’île. Les animations traditionnelles de la ville ont été programmées, tels le village de l’avent et des spectacles pour petits et grands jusqu’au 18 décembre. Plus de 300 chalets sont là pour illuminer vos yeux et vos papilles, sur 13 places dans tout le centre historique de la ville.

Christkindelsmärik sur la place Broglie, marché de l’avent sur le square Louise Weiss, marchés place de la Cathédrale et place du Château.
Le marché se tient du 26 novembre au 26 décembre, et est ouvert tous les jours de 11 heures à 20 heures (jusqu’à 18h les 24 et 25 décembre).

La Cathédrale

Elle est la deuxième plus visitée de France derrière Notre-Dame-de-Paris ! Construite entre le XIIIème et le XVème siècle, elle est l’un des chefs-d’œuvre de l’architecture médiévale. Sa flèche culminant à 143 mètres a longtemps été le monument le plus haut de toute la chrétienté.

Fameuse pour son horloge astronomique, on découvre cette petite merveille derrière le pilier des anges qui représente le Jugement Dernier façon 3D. Les vitraux y sont somptueux, la chaire splendide et la rosace grandiose.

Bref, un incontournable de votre séjour strasbourgeois, surtout à l’heure où sonnent les cloches du réveillon.

Profitez de votre visite pour vous arrêter devant la maison Kammerzell, la plus ancienne maison de Strasbourg, aujourd’hui connue pour sa choucroute aux trois poissons.

Le musée Tomi Ungerer

Le dessinateur célèbre pour son livre Les Trois Brigands, natif d’Alsace est décédé en 2019. Après avoir subi les affres de la guerre, il débarque à New-York en 1956 « soixante dollars en poche et une cantine de dessins et de manuscrits » et se fait une place en tant que dessinateur pour enfant, mais aussi comme cartoonist pour des magazines. Puis il devient connu comme peintre satirique et expose ses dessins graphiques. Il part ensuite pour le Canada, et enfin l’Irlande où il finira ses jours, sans jamais oublier sa ville natale à qui il lègue sa bibliothèque et quantité de dessins. Faites un tour dans le musée qui lui est consacré et qui recèle 14 000 de ses œuvres qui ont vu défiler le siècle, avec ses joies et ses peines, ses espoirs et ses illusions. Drôle, parfois mordant, toujours juste, Tomi Ungerer avait un regard particulier sur le monde. Son musée est un lieu à voir absolument.

Deborah Rudetzki

Directrice de la Rédaction

Cap sur le C.A.P.S de Clichy

Après un premier opus réussi en 2021, l’association Co42, l’agence RentingART et la Ville de Clichy dans les Hauts-de-Seine s’associent à nouveau pour proposer samedi 2 et dimanche 3 juillet 2022 la…
Michel Taube