La France selon les chefs
12H24 - mardi 27 juillet 2021

Les saveurs iodées de Sophie Reigner

 

Que leurs restaurants soient à Paris, sur la Côte d’Azur, en Bourgogne, en Alsace, en Auvergne, à Nouméa, à New York, Tokyo, Abidjan, Lima ou bien ailleurs, que leurs recettes soient issues du terroir ou empreintes de saveurs exotiques, les chefs les plus inspirés de la planète nous livreront chaque semaine une certaine vision de la France. Traditionnelles ou revisitées, ancrées dans leur territoire ou influencées par leurs voyages, découvrez des recettes délicieuses, mais aussi des parcours de vie qui illustrent leur créativité, leurs valeurs… et leur amour de la France.

La cheffe

Sophie Reigner, de formation secrétaire comptable, a opéré un virage à 180°, en découvrant le monde de  la cuisine qui l’a amené, en 2019 à ouvrir son propre établissement, pour y proposer son univers, sa personnalité, sa cuisine… iodée.

Après une activité de cheffe à domicile sur la presqu’île de Rhuys et le bassin vannetais, elle est partie sur Perpignan, pour enfin rejoindre Paris et acquérir une expérience dans la restauration bistronomique et gastronomique auprès du chef étoilé Alan Geaam. Jeune talent Gault&Millau, elle a su transformer l’essai en une belle réussite.

Son restaurant (Iodé, donc…) est dirigé par une véritable passionnée, à la fois de son métier et de la mise en valeur des produits locaux. Depuis de nombreuses années, elle a tissé des liens de confiance avec les producteurs de sa région. Iodé est peut-être un p’tit jeune, mais, pour son âge, il commence à prendre beaucoup de place dans le paysage culinaire breton !

Le mot de la cheffe

Cette recette représente ma Bretagne que je valorise en associant deux produits délicats de la région. Mais la France, bien qu’immense pays de gastronomie, est aussi marquée par les influences d’ailleurs. Aussi, j’ai décidé de lier mes ingrédients bretons avec un bouillon dashi qui créé une harmonie dans cette entrée facile et subtile qui oscille entre tradition et voyages.

La recette

Ingrédients

200 gr de veau – 20 langoustines (selon la taille) – 1 carotte – 1 blanc de poireau – 1 bouquet de coriandre – 2 champignons bruns – 1 morceau de fenouil – 1 citron vert – huile d’olive – sel – poivre

Pour le bouillon : les têtes et les carapaces des langoustines – 1 bâton de citronnelle – 20 gr de gingembre – 20 gr algue kombu – 2 feuilles de citronnier (en général en surgelé en magasin asiatique) – les épluchures de carotte – la partie verte du fenouil – 1 gousse d’ail – grains de poivre noir ou Timut – 1 carotte – le vert du poireau – sauce soja claire

Matériel nécessaire

1 grande casserole, un chinois ou passoire fine, 1 planche, 1 rouleau à pâtisserie, 1 microplane, 1 pilon, couteau, assiettes creuses

1ère étape : lancer le bouillon

Décortiquer les langoustines. Tailler carotte, vert de poireau, récupérer les queues de la coriandre, un petit morceau de fenouil (réserver les feuilles du fenouil), prélever les écorces du citron vert. Dans une casserole, chauffer un peu d’huile d’olive, faire revenir les têtes et les carapaces des langoustines. Ajouter toute la garniture aromatique avec l’algue kombu et les grains de poivre Timut écrasés au pilon. Faire suer sans coloration pendant quelques minutes. Mouiller et porter à ébullition avec 1.5 litre d’eau. Baisser et laisser mijoter à feu doux pendant 45 min minimum.

2ème étape : préparer le contenu des assiettes

Tailler le veau comme pour un tartare au couteau. Réserver au frais. Tailler la carotte, le blanc de poireau en julienne, réserver. Réaliser la même chose avec le fenouil et finir par les champignons en lamelles fines.

Zester un peu du citron vert et prélever les suprêmes du citron vert et les tailler en petits morceaux. Faire fondre très rapidement le fenouil dans un peu d’huile d’olive.

Tailler en tartare 8 langoustines. Assaisonner le tartare de veau avec : sel poivre, suprêmes de citron vert, zestes, quelques feuilles de coriandre émincées, huile d’olive. Ajouter le tartare de langoustines. Mélanger. Le cercler dans le fond des assiettes.

Les langoustines restantes, les tailler en 2 dans la longueur. Disposer les langoustines crues sur le tartare, les légumes crus et cuits.

Chinoiser le bouillon, le porter à ébullition, l’assaisonner et le verser dans les assiettes. Déposer quelques feuilles de coriandre et de fenouil et déguster.

Infos pratiques

Restaurant Iodé
14,5/20 Gault et Millau
9 rue Aristide Briand
56000 Vannes

https://www.restaurant-iode-vannes.com

Deborah Rudetzki

 

 

 

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Directrice de la Rédaction

Eric Pras illumine la Lameloise

Le chef a brillamment repris les rênes de ce fameux restaurant bourguignon qui affiche trois étoiles sans discontinuer depuis 1979.
Deborah Rudetzki

Toques et testostérone

Le chef Hugo Roellinger, 33 ans à peine, a été sacré Cuisinier de l'année 2021 par le guide Gault et Millau.
Deborah Rudetzki

Patrick Vander, un homme royal à Evian

Dans le magnifique cadre de l’Hôtel Royal Évian qui affiche plus de 110 ans au compteur, le chef Patrice Vander a bel et bien pris ses marques.
Deborah Rudetzki

La Bouitte : l’œuvre d’une vie

Depuis presque 50 ans, la famille Meilleur fait rayonner La Bouitte. Une adresse perchée en haut des montagnes qui retombe en cascade gastronomique sur la vallée.
Deborah Rudetzki

Takashi Kinoshita, le plus bourguignon des Japonais

Arrivé en Bourgogne depuis le célèbre restaurant Bizen à Tokyo, le Japonais Takashi Kinoshita amène dans les cuisines du château de Courban un peu de Soleil Levant après un long parcours au côté de chefs chevronnés.
Deborah Rudetzki

Édouard Beaufils, une mosaïque provençale

Montréal, Hong-Kong, le Luxembourg, Sydney, Londres… Edouard Beaufils a beaucoup voyagé au court de son activité professionnelle en droit avant d’entamer une brillante carrière… en cuisine cette fois.
Deborah Rudetzki

Nicolas Gautier, la nature en partage

« Nature », comme sa manière d’être, sincère, droit dans ses bottes et au plus proche de ses producteurs pour créer une filière vertueuse, découvrez Nicolas Gautier !
Deborah Rudetzki