France
09H57 - jeudi 22 juillet 2021

Les moulins hydrauliques, avenir de notre production d’électricité ?

 

© Yann Mocaer

C’est un petit ouvrage d’art, un morceau de patrimoine comme on en compte 60 000 en France : le moulin de la commanderie de Villegats en Charente est antérieur à 1307, date qui marque la fin des Templiers dont il dépendait.

Dans une France qui aspire à plus de décentralisation, ces élégants monuments, qui disent beaucoup de la France qu’on aime, utilisant la force hydraulique pour produire notamment de l’électricité, proposent une solution ô combien durable qui devrait, à ce titre, être soutenue par les politiques. Or, depuis une quinzaine d’années, les pouvoirs publics tentent de les détruire et d’empêcher leur conversion en micro-centrales hydro-électriques.

Heureusement, certains passionnés s’intéressent à ces procédés ancestraux, tel l’ingénieur Yann Mocaer, fondateur et directeur du développement de Tamisis Développement, qui cherche à créer une filière de micro-stations d’électricité hydraulique autour de ces magnifiques témoignages de notre Histoire, mais aussi, peut-être, de notre avenir. L’enjeu ? Le cumul de l’ensemble des moulins à eau de France équivaut à la puissance de plusieurs réacteurs nucléaires.

La France des territoires contre la France jacobine… Les enjeux énergétiques, sur fond de réchauffement climatique et de bouleversements géopolitiques, sont colossaux. Or la France offre une infinité de solutions pour produire de l’électricité à coût environnemental et financier doux et économe. Un enjeu sur lequel nous reviendrons !

Deborah Rudetzki

 

 

 

 

 

 

 

& Michel Taube

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Directrice de la Rédaction

Cannes 2021 : un palmarès titanesque

La Française Julia Ducournau décroche la Palme d’Or au festival de Cannes. Spike Lee a décerné le prix à un film décalé qui est loin d'avoir fait l’unanimité
Deborah Rudetzki