France
13H31 - mercredi 14 juillet 2021

Et si on réécrivait la Marseillaise ?

 

La liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix 1830

 

Opinion Internationale vous propose une première série d’été 2021 : « Vive la France ! ». Chaque jour, un regard optimiste, une approche innovante ou décalée, des questions qui peuvent fâcher mais surtout nous rassembler autour de valeurs communes !

 

 

Comme le drapeau et la devise, l’hymne national est sacré! Mais si l’on veut que les Français l’entonnent à tue-tête comme le firent les joueurs des équipes d’Italie et d’Angleterre avec leurs hymnes respectifs lors de l’Euro 2021, peut-être faut-il revisiter les paroles de la Marseillaise?

Il fallut la coupe du monde de football de 1998, organisée en France et gagnée par les Bleus pour que brandir le drapeau français ou chanter la Marseillaise ne soit plus considéré comme des comportements d’extrême droite. Cette confiscation de deux symboles français par des nationalistes populistes est inadmissible et le signe, parmi d’autres, d’un malaise, d’un mal-être français.

Certes, la Marseillaise est une mélodie guerrière, mais entraînante. Ses paroles sont cependant hors du temps. On a beau nous expliquer qu’elles sont historiques, qu’il n’y a rien de raciste (vraiment?) dans le « sang impur », que ce sont les méchants qui veulent « égorger » les gentils, qu’on n’a rien contre les « esclaves » ni les « hordes d’étrangers » (pas racistes les paroles?). Les paroles de la Marseillaise, ce n’est ni amour ni fraternité. En outre, plus personne ne parle ni ne chante ainsi. À part la première strophe, et encore, qui connaît les paroles de notre hymne national?

Il faut moderniser les symboles de notre vieux pays! Emmanuel Macron a voulu que la flèche de Notre-Dame de Paris soit reconstruite à l’identique? Dommage : l’architecte Jean Nouvel ne pourra donc pas proposer une flèche en plexi carbone avec éclairage clignotant à leds, surmontant une piste cyclable hidalgesque sur le toit de la cathédrale. La Marseillaise n’est ni un monument ni un chef-d’œuvre. Il ne s’agit pas de peindre sur un tableau de la Renaissance pour le rendre plus clinquant (la Joconde en fluo, ça déménagerait!). Elle est un chant révolutionnaire belliqueux. Les paroles de l’hymne allemand ont a été plusieurs fois réécrites, notamment après la Seconde Guerre mondiale : fini le « Deutschland über Alles » (l’Allemagne au-dessus de tout). Le texte est désormais très imprégné de… liberté, d’égalité et de fraternité! La musique n’a pas changé, les paroles oui.

Si l’on veut que nos footballeurs, et au-delà tous les Français s’approprient l’hymne national, il faut leur en donner l’envie : plus court (un couplet et un refrain), plus fraternel, plus positif, tout en étant patriotique, tout en chantant les louanges de la France et de ses valeurs. Serge Gainsbourg s’y était essayé en 1979 : « Aux armes et cætera », une adaptation reggae, dont le premier mérite fut de contribuer à populariser ce genre musical en France. Seules furent conservées les deux premières strophes, intactes.

Il faut se rendre à l’évidence. Cet hymne n’étant plus chanté, car inadapté et obsolète, il faut le réécrire, mais sans changer la mélodie, dont la beauté et la notoriété sont planétaires, jusqu’à être l’introduction d’un hymne à l’amour des Beatles : « All you need is love ». L’original écrit par Rouget-de-Lisle appartient à l’Histoire. Il survivra donc, mais dans les livres et les musées.

Et si, à l’occasion de ce 14 juillet 2021, nous lancions un concours de réécriture d’une Marseillaise patriotique, amicale et moderne, que tout le monde pourra chanter sans gêne ni retenue? Un couplet et le refrain, cela redonnerait du coffre à nos joueurs pour chanter l’hymne national avant les matchs de la prochaine Coupe du monde… au Qatar en 2022! Surtout cela permettrait de mener un travail pédagogique dans les écoles, collèges et lycées pour oeuvrer à l’appropriation par les jeunes des symboles de la nation.

 

Ami(e)s lecteurs, envoyez-nous vos couplets revisités de la Marseillaise, nous les publierons volontiers dans la série « Vive la France »! Contact : direction@opinion-internationale.com.

 

Pour l’heure, notre artiste maison, Marginal Ray, a voulu donner l’exemple… « Allons, enfants de la patrie… » Voici les paroles proposées par l’auteur compositeur :

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de joie est arrivé
!
Nous avons du cœur, nous avons de l’esprit
Liberté égalité fraternité
Nous sommes Patrie de la laïcité
Français des villes et des campagnes
La France est belle, nous en sommes fiers
Éclairons le monde de notre lumière
Par-delà mers et montagnes
Nous sommes des citoyens
Nous vous tendons la main
Jamais, jamais,
Nous ne renoncerons
À nos valeurs sacrées

Et les mêmes paroles en musique ci-dessous !

À vous de jouer, chers lecteurs! Et vive la République, vive la France!

 

La Marseillaise revisitée par Marginal Ray

 

 

Michel Taube

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

 

Directeur de la publication

Cannes 2021 : un palmarès titanesque

La Française Julia Ducournau décroche la Palme d’Or au festival de Cannes. Spike Lee a décerné le prix à un film décalé qui est loin d'avoir fait l’unanimité
Deborah Rudetzki

Vive la France ou réinventons le 14 juillet

La France, ce sont des devoirs, ce sont des joies, c’est un des pays les plus enviés du monde. Raison de plus pour s’investir dans un effort de réinvention des symboles de la République et de transmission innovante. L'édito de Michel Taube
Michel Taube