La chronique de Patrick Pilcer
11H29 - mercredi 11 novembre 2020

Covid : du vaccin de nouvelle génération aux médicaments de demain. La chronique de Patrick Pilcer

 

Les annonces de l’américain Pfizer et de l’allemand BioNtech sur leur vaccin ont redonné espoir au monde entier. Si les premiers résultats se confirment dans les semaines qui viennent, la pandémie sera bientôt derrière nous et nous pourrons tous revivre comme avant. Bravo à ces deux laboratoires d’avoir utilisé avec succès la thérapie génique pour vaincre ce virus. Moderna, et d’autres, sont sur cette même voie très prometteuse. Nous allons pouvoir passer du « Testez, testez, testez » au « vaccinez, vaccinez, vaccinez » !

Et la France dans tout cela ? Comment se fait-il qu’aucune équipe française ne soit encore sur le point de mettre sur le marché un vaccin de ce type ? Pourtant, les équipes françaises de recherche sur les thérapies géniques font partie des toutes meilleures équipes au monde. A l’Inserm, à l’Ingestem (plus spécifiquement sur les cellules souches), au génopôle d’Evry, les équipes sont toute aussi talentueuses qu’à New York, Boston, Mainz ou Haifa.

Les pouvoirs publics ont cru, et croient, en ces nouveaux domaines de recherche. Le Grand Emprunt comme le Programme des Investissements d’Avenir lancés par la Président Sarkozy ont misé sur ces recherches et structures, sur le « cluster » de Saclay par exemple. Pourtant, entre la décision politique, judicieuse, en 2010, suite à la Crise des Subprimes, et aujourd’hui, force est de se demander si ces sommes importantes ont été investies en totalité, seulement partiellement, ou simplement budgétées et uniquement en partie distribuées.

Le gouvernement réfléchit à un vaste Plan de Relance pour sortir cette fois de la Crise du Covid, comme quand le Président Sarkozy avait mis en place le Grand Emprunt. Peut-être serait-il opportun de préalablement faire un bilan du programme des investissements d’avenir ?

Trop souvent ces équipes de recherche sont contraintes de s’en remettre à la générosité et aux associations pour financer leurs recherches, pour payer leurs chercheurs. Prenons l’exemple de l’association Vaincre le Cancer-NRB, dont j’ai l’honneur d’être le Secrétaire Général bénévole. Grâce aux dons récoltés par Vaincre le Cancer-NRB, les équipes de l’Inserm à Villejuif peuvent financer une partie de leurs équipements de dernière génération comme des séquenceurs, des analyseurs de flux extra-cellulaire, des compteurs de cellules mais aussi des bourses de recherche sans lesquelles ces équipes ne peuvent travailler. Ces dons sont vitaux, encore plus en période de crise.

Visitez le site https://www.vaincrelecancer-nrb.org et n’hésitez pas à donner…

Le Ministre Olivier Véran a « craqué nerveusement » après avoir visité une unité de réanimation et vu deux cas Covid. Je souhaite qu’il visite à présent les services d’oncologie et qu’il rencontre des patients atteints de cancer et leurs familles. Je ne lui demande pas de sortir de là en criant au confinement généralisé ou à l’interdiction totale du tabac, responsable de tant de millions de morts. S’il croise à l’hôpital un grand accidenté de la route, je ne lui suggérais pas non plus d’interdire la voiture et de bloquer les routes. Non, je lui suggère d’investir massivement dans les programmes de recherche, afin que ces médicaments d’après-demain arrivent, et plus nous investirons, plus après-demain pourra être demain !

Chacun a réalisé comme le secteur de la santé est primordial, pour ne pas écrire vital, à notre pays, à notre économie, à notre souveraineté. Dans ce prochain plan de relance, il faut que la France mette le paquet sur la recherche et l’innovation aussi dans ce secteur, et que ces investissements ne soient pas de simples lignes budgétaires mais soient totalement et réellement employés.

Ce vaccin nous permet de ne plus gémir mais d’espérer. Entre temps, testons testons testons, certes, mais donnons, donnons donnons… à l’association Vaincre le Cancer NRB par exemple.

 

Patrick Pilcer

Conseil et Expert sur les Marchés Financiers

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre indépendance, c’est vous !

Parrainez Opinion Internationale

Tout cela pour ça ? La chronique de Patrick Pilcer

Toute cette semaine, les Français et particulièrement les Franciliens étaient focalisés sur les annonces à venir du gouvernement pour freiner la pandémie et la n-ième vague. « Ça va taper dur », tonnait…