Monde
10H29 - vendredi 13 mars 2020

Jacques Myard : « Nous maintiendrons l’hippodrome de Maisons-Laffitte »

 

 

Depuis trente ans, Jacques Myard est le maire Les Républicains de Maisons-Laffitte, il est également candidat aux élections municipales 2020. Son cheval de bataille, c’est l’hippodrome de Maisons-Laffitte, la ligne droite la plus longue d’Europe. Opinion Internationale est parti à sa rencontre.

Dans quel état de forme se trouve le maire de Maisons-Laffitte ?

Je suis positif, optimiste. En ce qui me concerne, je ne parle pas des adversaires car cela pourrait les valoriser. J’ai constitué une liste pour défendre les valeurs de la commune dans tous les domaines, à un moment où l’Etat martyrise les communes. Nous devons aussi relever des défis comme la question de la fermeture de l’hippodrome. Nous sommes une équipe renouvelée à 50%. Et je pense avoir une forte crédibilité en raison de mon expérience et de la connaissance des dossiers pour continuer à servir Maisons-Laffitte.

 

Quels sont les enjeux autour de l’hippodrome de Maisons-Laffitte ?

France Galop a annoncé la fermeture de l’hippodrome alors qu’ils m’avaient juré de ne pas le faire. Notre objectif, c’est de maintenir les courses sur un site qui est fabuleux. C’est le plus grand hippodrome français (plus de 90 hectares) avec une piste de 2000 m de long. Avec l’appui de très nombreux entraîneurs, nous avons comme objectif de maintenir l’hippodrome avec la mise en place d’une société des courses que nous avons créée. Les statuts ont été déposés et approuvés. Cette société des courses devra équilibrer ses comptes. Nous sommes rentrés en négociation avec France Galop pour créer des activités dans les tribunes, de manière à ce que la société des courses n’assume plus l’entretien des tribunes. Nous souhaitons aussi lancer un appel à projet avec le concours d’un maître d’ouvrages qui a été choisi. Cet appel à projet a pour but de trouver des investisseurs qui vont s’installer dans les tribunes de l’hippodrome. Le site de l’hippodrome utilise plus de 600 emplois sur la ville. Les choses avancent.


Est-ce que cette élection municipale est également une élection nationale ?

Il est évident que le vote pour les municipales a un sens national. Je pense que les maires qui ont fait monter des macronistes sur leur porte bagage ont des soucis à se faire car la macronie est en chute libre. Aujourd’hui, Emmanuel Macron s’est hollandisé, il ne tient que par la force des institutions qui lui tiennent la tête hors de l’eau comme une minerve. Il n’y aura pas de répétition de l’élection présidentielle de 2017 au deuxième tour car il ne sera pas au deuxième tour. C’est ma conviction.

Propos recueillis par Michel Taube et Guillaume Asskari
Directeur de la publication
Journaliste, Chroniqueur « Amériques latines »

Coronafiction. Feuilleton (1)

« La vie est une histoire pleine de bruit et de fureur racontée par un enfant »  Citation apocryphe 8 septembre 2020 Hier au soir maman est morte. Papa l’a tuée. Quelqu’un…

La science-fiction au secours de la gestion des crises

Le site gouvernemental intitulé « Risques, prévention des risques majeurs » décrit les différentes étapes d’une gestion de crise. Cela va de sa survenance, en passant par l’activation de la cellule interministérielle de crise,…

Les Corona – Blagues : les Balkany s’y mettent !

Avec le strict respect du confinement et des gestes barrière, un peu d’humour décuple nos forces pour résister au Corona. Chaque jour, Opinion internationale vous propose une bonne blague pour vous aider…