Monde
09H06 - vendredi 13 mars 2020

Fiers d’être Balbyniens !

 

A l’occasion de l’élection municipale de Bobigny le 15 mars, Opinion Internationale a rencontré des Balbyniens fiers de leur ville. Un miroir de la France d’aujourd’hui. Témoignages !

 

 

 


Nieuviarts William

J’habite Bobigny et je peux dire que cette ville est devenue agréable par rapport au passé : je n’avais jamais fait de campagne électorale, mais le changement est tellement important que j’ai décidé de m’engager. À ceux qui hésitent à aller voter, je dirai que c’est bien dommage de laisser la place à ceux qui ne font rien, il faut soutenir ceux qui ont fait de Bobigny ce qu’elle est.

 

          Myriam Tobchiche

Je suis présidente de l’association « les amis de l’étoile » du même nom du quartier qu’elle représente. Je suis née à Paris mais j’habite Bobigny depuis que j’ai un an. Comme je le dis toujours, Mr Bartholmé a le bras long ! Avant, quand les communistes étaient là il ne se passait rien et tous les Balbyniens ont constaté le changement.

 

         Jamel Rakhmi

Je suis bottier à Bobigny et j’ai créé mon entreprise dans un beau métier de longue tradition. J’en suis fier ! Avant je n’étais pas fier d’être Balbynien, mais maintenant, avec le temps, oui. Le 93, ce n’est pas évident de s’en sortir dans ce département qui à mauvaise réputation. Pour cette raison, je suis parti pendant de longues années. Mais quand l’atmosphère du département a progressivement changé, je suis revenu vivre chez mes parents.

 

          Dr Staney Jeeva Sivasooriyalingam

Je suis médecin généraliste ici, j’ai fait mes études à Bobigny depuis le bac et j’en suis très fier. C’est une ville qui est composée de plusieurs communautés, et elle m’a beaucoup apporté. Elle est en constante évolution et accueille de nombreuses entreprises. Aller voter, c’est un acte citoyen et la question ne devrait pas se poser. Un citoyen doit se demander ce qu’il fait pour son pays et pas l’inverse.

 

            Sandoury Gassama

Je suis né ici, j’ai tout appris ici. Je suis un grand supporter du PSG mais Bobigny, c’est ma base, ma zone de confort. Je vais aller voter le 15, c’est un devoir citoyen, et le projet de Mr Bartholmé me satisfait beaucoup. C’est tout d’abord un citoyen comme nous et il est là pour œuvrer pour nous et avec nous.

 

           Ourida Alliali

Je suis maman de trois enfants qui vont à l’université, et je travaille comme consultante en gestion de locaux commerciaux dans l’immobilier sur Paris. Je vis ici depuis mes six ans et je suis très fière d’être Balbynienne. Par rapport aux communes extérieures qui nous pensent analphabètes, incapables d’étudier, je suis fière de voir une génération qui a grandi et qui se donne les moyens de réussir malgré le déficit de moyens matériels qu’ont certains de nos voisins.

Je suis née en Kabylie et j’ai la nationalité française, c’est très complémentaire. La culture Kabyle est celle du partage et de la laïcité. A Drancy où se tient le centre culturel berbère et à Bobygny, on vit bien !

 

           Fatima Mariesainte 

Je suis très fière d’être Balbynienne. J’ai élevé trois enfants qui sont nés ici et qui sont maintenant des adolescents. Il y a une vraie proximité des écoles et des services. Je travaille à l’hôpital d’Avicenne et je prends soin de mes patients. Il faut continuer sur la lancée de cette mairie qui est là depuis six ans et ce n’est pas assez long. Quand j’étais adjointe au logement, j’ai tout fait pour aider les Balbyniens. Maintenant je suis à la péri-scolarité et je m’impliquerai autant.

 

           Koumba Konate

Je vis à Bobigny depuis 2001, je suis aide-soignante dans un centre de rééducation, et à côté, je suis adjointe de quartier dans le secteur du centre-ville. Honnêtement je suis fière d’être Balbynienne, parce qu’il y a de tout. On est tous ensemble, on ne fait pas de différence. Beaucoup de choses se créent ici. Tout le monde se dit bonjour ! C’est important de représenter sa ville. Dimanche, allons voter nombreux !

 

          Kani Diarra

Je suis très fière d’être Balbynienne, je suis là depuis 1998. Quand je suis arrivée, j’ai vraiment aimé, et la ville nous a adoptés, je m’y sens bien. Je dis à tout le monde d’aller voter car c’est faire preuve de bonne citoyenneté, c’est nécessaire.

J’ai joué dans « les banlieusards » de Kerry James qui est sorti le 12 octobre sur Netflix. Je pense que c’est un bon reflet de Bobigny. Depuis la sortie, de nombreuses mères sont venues me féliciter de donner une aussi bonne image pour leurs enfants.

Il y a beaucoup d’espoir à Bobigny, si on arrive à maîtriser la ville. Christian Bartholmé est franc et ça me convient très bien.

 

            Sonia Bouderbala

Je suis hôtesse d’accueil, je vis ici depuis vingt ans dans la résidence des Cerisiers. Je pense que c’est une ville avenante où l’on se serre les coudes, un peu comme une famille. Avec Monsieur de Paoli depuis 2014, le programme de campagne a été suivi, alors même que les caisses étaient vides au départ. Monsieur Bartholmé va dans la même direction que le maire actuel, donc ça me convient. Il a fallu six ans pour stabiliser la ville au niveau financier, maintenant il va être possible d’avancer.

 

           Tounkara Koko

Je suis Balbynien depuis ma naissance. J’en suis fier parce que Bobigny, c’est une très grande ville qui propose énormément de choses à la jeunesse. Je suis très content d’être d’ici.

Voter pour des amis, c’est bien, mais voter pour des projets c’est mieux et j’invite tout le monde à aller voter pour Mr Bartholmé parce qu’ici il y a depuis six ans pas mal de dispositifs qui ont été mis en place. Notamment un projet assez intéressant, « Bobigny terre d’emploi » auquel j’ai participé, qui consiste à envoyer des jeunes balbyniens en formation : on était douze et on a tous obtenus notre diplôme BPJEPS (spécialité « Educateur Sportif » mention « Activités Physiques pour Tous »).

 

           Kaymak Goran

Je suis actuellement étudiant en agro-science, territoire paysage et forêt, je fais un double master à l’université de Paris XIII, un master en thérapie du vivant et un master en école d’ingénieur « agro-paris-tech » sur toutes les avancées en matière d’environnement, un lieu où des solutions sont proposées et expérimentées.

Pour les municipales, j’ai rencontré toutes les têtes de listes et selon moi c’est Christian Bartholmé qui est le plus à même de développer les meilleurs projets. Il l’a déjà prouvé en réalisant la plupart de ses engagements passés. Personne ne sera oublié, ça touchera toutes les couches de notre ville. C’est quelqu’un de très compétent qui connaît bien les dossiers, à tous les niveaux, depuis la ville jusqu’à la région.

 

          Liu Antoine

Je vis à Bobigny depuis vingt ans et je suis content d’être ici, car beaucoup de choses se sont améliorées dans la ville surtout depuis ces dernières années. Avant j’ai fait beaucoup de choses, je travaillais dans la restauration, dans le prêt à porter. Maintenant je suis chauffeur VTC. Je fais partie de l’équipe de Monsieur Bartholmé parce que je trouve qu’il a un bon programme, il est bien réaliste et respecte les personnes.

 

            Karim Mimouni

Je suis fière d’être Balbynien. J’aime les habitants de Bobigny : je suis né ici, j’ai grandi ici et j’y ai toujours vécu. Je me plais dans cette ville car les Balbyniens m’ont toujours aidé à accepter mon handicap. Dans la vie de tous les jours c’était compliqué et les Balbyniens ont toujours été solidaires, ils ne m’ont jamais fait ressentir ce handicap.

Je suis un dirigeant associatif, le président de l’association Capsaaa (Cap Sport Art Aventure Amitié), l’un des plus grands clubs de sport pour le handicap.

Je suis aussi responsable qualité, j’ai un laboratoire dans le bâtiment.

Le droit de vote, c’est très important : on nous propose de choisir une personne, un programme, et c’est l’occasion de ne pas laisser les autres choisir pour soi.

 

              Lakehal Rafika

J’habite à Bobigny depuis plus de vingt-trois ans. Ce qui me convient dans cette ville, c’est la diversité : il y a toutes les origines, hindous, arabes, noirs, chinois, mais on est tous ensemble, réunis et c’est ça la force de Bobigny. Pour les élections, il faut aller voter dimanche ! Moi j’ai un fils de 21 ans handicapé, il continue à sortir et il tient à venir voter dimanche.

 

            Abdelbassat Oualid

Je suis secrétaire général du club omnisport de la ville. Si je suis fier d’habiter Bobigny, c’est pour plusieurs raisons : on est comme une grande famille. J’ai habité pas mal de villes avant dans le 93, et malgré tout ce qu’on peut dire, c’est celle où l’on se sent le plus en sécurité. Et par ailleurs, c’est une ville qui est en évolution constante, au sens positif ! Il faut absolument aller voter, c’est très important. Même si l’épidémie est inquiétante pour les personnes à risques, il suffit de prendre les précautions prévues et aller voter !

 

          Abdel Mahi

Avec mon équipe, on organise des galas de charité et de nombreux événements. Les gens de Bobigny sont très ouverts, on est partis en Algérie et au Maroc avec Stéphane de Paoli et Christian Bartholmé, c’est des bonhommes, des types bien !

 

          Natacha Clément

Je suis militante sur le terrain, nous sommes partout. Je suis née à Bobigny, et on a vraiment vu le changement ces six dernières années, donc on veut que ça continue. Dimanche, il faut aller voter.

Propos recueillis par Maïa Minnaert et Michel Taube

Directeur de la publication