Monde
07H26 - mercredi 4 septembre 2019

L’horoscope politique d’Opinion Internationale

 

Découvrez les prévisions politiques du service astrologique d’Opinion Internationale…

 

Bélier / Rat (21 mars au 19 avril)

Côté amour, c’est l’été indien, chaud et bouillonnant. Génial ? Pas tout à fait, car les astres encouragent l’aventure. Donc, si vous êtes déjà en couple, vous serez peut-être tenté de rechercher le torride hors du lit « conjugal ». Attention au retour de bâton, surtout si le cocu est également bélier : des scènes de ménage explosives s’annoncent. Brigitte Macron est bélier et son mari sagittaire. Mais ils sont aussi respectivement rat et singe, le couple est donc solide. Parole de Chinois !
Côté boulot, le ciel est plutôt clément, à la grande satisfaction de nos béliers gouvernementaux, Bruno Le Maire et Muriel Pénicaud qui étaient côte à côte à la REF, le nouveau Rendez-vous des entrepreneurs français, organisé par le MEDEF de Geoffroy Roux de Bézieux et Fabrice Le Saché, porte-parole du patronat, à l’hippodrome Paris Longchamp le 28 août. Les gros nuages cosmiques sont encore loin. Mais ils pourraient revenir comme en novembre 2018.

 

Taureau / Buffle (20 avril au 20 mai)

On a beau tourner le thème astral des taureaux dans tous les sens, le mot qui revient le plus souvent est « divorce ». Est-ce pour cela que Nicolas Hulot a divorcé d’Emmanuel Macron en son temps ? Du coup, il devient superfétatoire de se pencher sur le reste : les taureaux auront une humeur de buffle, cette semaine. Et côté argent (et réputation), inutile de demander avis à l’un de leurs plus vigoureux spécimens, Dominique Strauss Kahn, pour savoir que la rupture a toujours un prix, de quelque côté que l’on soit. Seule consolation, la vérité des constellations révèle une possible promotion professionnelle. Elle tomberait à pic, après un divorce !

 

Gémeaux / Tigre (21 mai au 20 juin)

Le tigre est courageux, et Nicole Belloubet aura le plus grand besoin de cette qualité pour convaincre magistrats et avocats (sans parler des justiciables) des bienfaits de sa réforme de la justice. Mais le gémeau est aussi malin et imaginatif. Cette semaine, le vent astral sera une douce brise porteuse de lendemains qui chantent. Les Gémeaux Boris Johnson et Donald Trump n’auront aucune excuse s’ils précipitent la coupure au sein du monde occidental entre Brexiteurs et Unionistes. Et si Anne Hidalgo, la tigresse de l’hôtel de ville, comprend que la principale alternative aux voitures est le développement des transports en commun, et non la construction de pistes cyclables là où il n’y a (presque) pas de vélos, la pertinence de l’astrologie sera scientifiquement établie.

 

Cancer / Lapin (21 juin au 22 juillet)

À la fois rêveur et lunatique, le cancer sera, cette semaine, en mode cyclothymique. En amour ou au travail, il vaudra mieux ne pas trop le titiller. Monsieur Merkel devra laisser son lapin Angela gérer paisiblement sa rentrée teutonne, et surtout se garder de l’extirper trop brutalement d’un rêve qui pourrait tourner au cauchemar, si elle se réveillait au moment où se tourne une page d’histoire, celui où elle quitte la Chancellerie pour retourner à ses Kartoffel.

 

Lion / Dragon (23 juillet au 22 août)

Le lion est charismatique et le dragon est chanceux. François Hollande (qui rêve de revanche) ou Jean-Luc Mélenchon se reconnaîtront sans doute dans cette peinture astrale un tantinet flatteuse. Grand mal leur en ferait, du moins cette semaine. Tous décans confondus, c’est plutôt les traits les plus ombrageux de leur personnalité qui s’imposeront, à commencer par l’impatience et la propension à la colère. Hollande brûle d’envie d’annoncer sa candidature à la prochaine présidentielle, Mélenchon ne supporte plus l’insoumission. Un comble !

 

Vierge / Serpent (23 août au 22 septembre)

Joyeux anniversaire ! Enfin pas si joyeux, surtout pour votre amoureux ou amoureuse (géniale, l’écriture inclusive !). Les vierges pourront rêver d’une belle rentrée scolaire : au Bangladesh, la qualité de « vierge » vient enfin d’être supprimée des certificats de mariage par une Cour de cassation rebelle à une islamisation dangereuse. Attention tout de même à une transgression adultère à l’occasion d’une fête d’anniversaire trop arrosée. Si votre moitié est vierge, autant préférer le tête-à-tête au restaurant. Donc, inquiétez-vous si êtes en couple avec Louis Aliot, Jean-Michel Aphatie, le Prince Harry, les frères Bogdanoff, Cameron Diaz ou Caligula… Non, lui, il est déjà mort !

 

Balance / Cheval (23 septembre au 22 octobre)

La prévision s’avère délicate, cette semaine, car le cheval et la balance (en principe, c’est les mêmes) peinent à accorder leurs violons : vus de Chine, les astres nous incitent à nous méfier des hennissements chevalins. A moins qu’il faille les considérer comme chevaleresques ! Qualificatif qui sied bien à Cédric Villani, la rock star de l’innovation parisienne, sur le point d’entrer dans la course d’obstacles à la Mairie de Paris. Vue d’Occident, l’étude du ciel nous indiquait que les balances penchent généralement du côté de la loyauté… Mais le chevalier Villani avait de bonnes raisons de ne pas rester totalement fidèle.

 

Scorpion / Chèvre (23 octobre au 21 novembre)

Pas terrible, cette semaine de rentrée ! Surtout côté humeur. Agnès Buzyn, qui voulait monopoliser le dossier des retraites, devrait faire la gueule. Déjà que la ministre de la Santé devra affronter la grogne des urgentistes. La voici de surcroît la proie des astres. De gros nuages cosmiques se forment dans son ciel. Il lui faudra garder son calme, quitte à se mordre la langue. Les scorpions sont des passionnés, parfois jusqu’à l’obsession. Les chèvres (qu’ils sont donc aussi, vus de Chine) sont parfois superficiels. Cette semaine en particulier, il ne faudra donc pas trop chatouiller Marlène Schiappa en qualifiant précisément de superficielle ou d’esbroufe sa politique antisexiste. Déjà que le G7 n’a pas été très féministe. Pire, en bon scorpion qu’elle est, la Secrétaire d’Etat vous mordrait, et peut-être même vous dévorerait si vous osiez qualifier de coup de com’ le « Grenelle » contre les violences conjugales. Celui-ci devant durer trois mois, attendez éventuellement un apaisement astral, avant de vous lancer. Fort heureusement, les choses s’annoncent mieux sur les autres fronts : l’agencement des planètes favorise les rencontres, plutôt amoureuses que professionnelles. De là à rendre festif le séminaire gouvernemental du 4 septembre…

 

Sagittaire / Singe (22 novembre au 21 décembre)

Notre sagittaire présidentiel met la pression sur ses troupes avant le séminaire gouvernemental du 4 septembre. En particulier sur un autre Sagittaire : notre Premier ministre Édouard Philippe. L’enjeu est si important que le service d’astrologie politique d’Opinion internationale, y compris ses correspondants à Pékin et Hong Kong, s’est mobilisé pour dresser le thème astral détaillé d’Édouard Philippe. La conclusion est claire, simple et même lapidaire. Tout s’annonce… idyllique ! C’est véritablement l’alignement des planètes : courage et lucidité rayonnent dans le ciel de Matignon, jusque dans ses coulisses. Les sagittaires sont aussi très amoureux en cette semaine de rentrée. Edouard Philippe saura se faire pardonner ses escapades gouvernementales par Madame. C’est la faute à Macron, de toute façon. Quel dommage qu’il ne s’agisse que de l’horoscope de la semaine !

 

Capricorne / Coq (22 décembre au 20 janvier)

Traditionnellement, le capricorne est tiraillé entre ingéniosité et défaut d’imagination, un grand écart source de douloureux déchirements. Fort heureusement pour notre ministre de l’Intérieur, les astres sont bienveillants, du moins cette semaine. Christophe Castaner ne devra donc pas perdre trop de temps pour phosphorer sur la nouvelle politique de maintien de l’ordre, même si un nouveau schéma national est en préparation. Côté amour, ça croustille de partout… Mais vous êtes sur Opinion internationale, voyons, pas sur Closer ou Voici !

 

Verseau / Chien (20 janvier au 18 février)

Un illustre verseau entre au gouvernement, Jean-Paul Delevoye (tout comme un jeune poisson, Jean-Baptiste Djebbari). Nous craignions que la Lune, astre féminin par excellence, lui tombe sur la tête pour avoir causé bien involontairement, par sa nomination élyséenne hier, la rupture de la parité hommes-femmes au sein de l’équipe dirigeante. Le jour d’un Grenelle féministe… Quel comble ! Renseignements pris, la lune ne lui en tiendra pas rigueur. D’autres s’en chargeront, pour d’autres raisons ! 
Quant aux verseaux pris dans leur ensemble, l’heure astrale est au business. Nicolas Sarkozy continue à être en tête des ventes chez les libraires, et grand bien lui ferait de mettre en route le tome 2. Côté argent, en effet, pas une ombre au tableau céleste. Ni en amour car, si le verseau est aussi chien, et le chien broie parfois du noir sans raison, s’angoisse pour un rien, au point d’exaspérer sa moitié, Carla t’adore, ne t’inquiète pas, Nicolas ! Et la réciproque est tout aussi vraie ! Comment le sait-on ? Parce que nous sommes le service d’astrologie politique d’Opinion internationale, voyons !

 

Poissons / Cochon (19 février au 20 mars)

Le poisson est sensible, c’est bien connu. Trop peut-être pour faire de la politique, même si Abraham Lincoln ou Mikhaïl Gorbatchev ont honoré l’animal. Cette semaine, le poisson/cochon devrait surtout surveiller ses finances ! Ne sortez pas faire du lèche-vitrine avec votre carte de crédit et évitez tout investissement qui risquerait fort de s’avérer désastreux. Nous avons une pensée particulière pour Laeticia Hallyday. Ce célèbre représentant (zodiacal s’entend) des vertébrés aquatiques à branchies et des Sus scrofa domesticus (sanglier domestique) se croit à l’abri dans son lagon américain. Mais elle devra affronter de voraces prédateurs venus de France : avocats de la famille Smet, Trésor public… Autant rester planquée !

 

Le service d’Astrologie politique d’Opinion Internationale

Directeur de la publication
Directeur de l'IDP - Institut de Droit Pratique / rédacteur en chef d’Opinion Internationale