Monde
17H28 - mercredi 29 mai 2019

Arabie Saoudite : Salman Al-Awdah, un prédicateur modéré, pourrait être exécuté après le Ramadan

 

Selon le site Middle East Eye, évoquant des sources gouvernementales, les autorités saoudiennes auraient annoncé leur intention d’exécuter le cheikh Salman Al-Awdah, coupable d’avoir soutenu publiquement une vision modérée et tolérante de l’Islam, contraire aux dogmes du régime.

Accusé de dissidence et devant répondre de 37 chefs d’accusation, le célèbre prédicateur saoudien âgé de 62 ans, islamiste libéral connu pour son approche réformiste, a été arrêté en septembre 2017. Très populaire et suivi par une communauté de quelque 14 millions de followers sur Twitter, il est entre autres, accusé d’avoir « incité l’opinion publique à s’opposer au dirigeant » et d’avoir manifesté publiquement sa réticence envers le boycott mené par le royaume saoudien contre le Qatar. Islamiste libéral, il soutient les révolutions du printemps arabe, milite pour l’établissement d’un « État des droits et des institutions » en Arabie saoudite et se prononce en 2016 contre la criminalisation pénale de l’homosexualité.

Pour François Zimeray, avocat et ancien Ambassadeur de France pour les droits de l’Homme : « L’Arabie Saoudite est […] un pays où l’on assassine pour un tweet et où même des mineurs et des femmes sont condamnés à mort. »

Ses avocats, le Bâtonnier suisse Marc Bonnant, Jessica Finelle et François Zimeray,comptent saisir différents Rapporteurs Spéciaux des Nations-Unies afin qu’ils appellent publiquement les autorités saoudiennes à procéder à la remise en liberté immédiate de Salman Al-Awdah.

Comme le souligne François Zimeray, « loin d’être un cas isolé, le procès de M. Salman Al-Awdah s’inscrit dans une politique de persécution menée par les autorités saoudiennes à l’encontre d’intellectuels exerçant leur droit à la liberté d’expression et d’opinion. ».

 

Opinion Internationale

Black Yellow Friday ! L’édito de Michel Taube

Il n’y a pas à dire : en business, les Ricains savent faire ! Alors que débutent les achats de Noël (fête initialement religieuse que l’oncle Sam a transformée en foire aux cadeaux apportés…
Michel Taube