Monde
09H21 - mardi 14 mai 2019

Brésil : les peuples autochtones se mobilisent.

 

Depuis son élection en janvier, le président brésilien Jair Bolsonaro et sa politique assez extrême envers les peuples autochtones ne font pas l’unanimité. Ces derniers jours, plusieurs rassemblements ont eu lieu en plein de cœur de Brasilia.

Très encadré par la police, le « Camp de la terre libre » (« Acampamento Terra Livre») est un rendez-vous annuel organisé fin avril pour défendre les luttes quotidiennes menées par les peuples autochtones.  Ils étaient un peu plus de 2000 à avoir fait le déplacement dans la ville de Brasilia, au Nord de São Paulo. Parmi eux, on pouvait trouver des représentants des peuples autochtones ainsi que des fidèles défenseurs de la nature et des droits humains. Leur point commun : l’hostilité éprouvée envers la politique environnementale du nouveau président Jair Bolsonaro.

L’un des combats le plus importants pour les peuples autochtones, c’est la préservation de l’Amazonie et de son environnement. Depuis le début de l’année 2019, l’ONG Imazon note une hausse de +54% par rapport à janvier 2018 concernant la déforestation du poumon de la Terre.

Il faut dire que dès son entrée en fonction, Jair Bolsonaro a retiré les attributions en matière de démarcation des terres et d’octroi de licences environnementales à la Funai, organisme public chargé des questions indigènes. Le dossier de « la réforme agraire, la régularisation de la propriété dans les zones rurales… et les terres indigènes » a été confié par la présidence à la ministre de l’Agriculture, Tereza Cristina da Costa.

Au Brésil, près d’un million d’indigènes vivent dans la selva (forêt amazonienne) dont 305 ethnies, soit environ 0,5 % de la population. Actuellement, la Constitution de 1988 leur accorde le droit d’usage exclusif de leurs terres. Cependant, la délimitation de leurs terres est de plus en plus menacée par l’expansion de l’agriculture, les extractions minières et la déforestation.

 

Guillaume Asskari

Journaliste et Chroniqueur Amériques Latines

Journaliste, Chroniqueur « Amériques latines »